Recherche

Mohammed VI et Hassan II racontés par la reine d’Espagne

© Copyright : DR

29 septembre 2010 - 12h37 - Maroc

Dans un livre mémoire controversé écrit par la journaliste Pilar Urbano, la reine Sofía d’Espagne sort pour la première fois de son mutisme. Du règne de son mari Juan Carlos aux différents maux que vit la péninsule ibérique depuis leur accession au Trône en 1975, la reine décortique le quotidien d’une Espagne partagée entre ses réalités, ses espoirs, ses perspectives d’avenir et ses rapports avec les autres pays.

Les relations avec le Maroc sont également visitées par la Reine dans ses mémoires. On y croise le Roi Mohammed VI, la Princesse Lalla Salma et surtout Hassan II. La Reine qui voue beaucoup d’admiration et de respect au Roi Mohammed VI, rappelle que c’est un chef d’État très respectueux de son voisinage, mais qui n’hésite pas à rappeler le pays voisin à l’ordre si une quelconque situation lui déplaît.

La Reine Sofia, qui se remémore la visite qu’elle avait effectuée à Sebta et Melilla en compagnie du Roi Juan Carlos et la liesse populaire qui les y attendait, regrette néanmoins la déclaration qu’elle avait faite alors. La Reine avait déclaré que « la terre et l’histoire et la population locale sont autant de preuves que Sebta et Melilla sont des territoires espagnols », déclaration qui aurait provoqué la colère du Roi Mohammed VI et serait à l’origine du rappel de son ambassadeur à Madrid. Feu Hassan II aurait réagi de la même manière, souligne-t-elle.

Concernant Sebta et Melilla, la Reine Sofia qui affirme que l’Espagne ne cédera pas les deux enclaves, explique l’importance stratégique et militaire des deux enclaves au niveau du bassin méditerranéen et du détroit, dont la portée dépasse de loin celle du rocher de Gibraltar et même plus. La Reine parle également de légitimité historique de ces deux villes vis à vis de l’Espagne en affirmant que c’est ce point qui dérange le Roi Mohammed VI et bien avant lui le Roi Hassan II.

Impressionnée par feu Hassan II, la Reine Sofia le décrit comme un fin stratège, très intelligent et politicien de talent, qui aurait un jour invité Juan Carlos à le rejoindre à Sebta, où il lui réserverait un accueil digne de son rang. Le Souverain espagnol aurait décliné l’invitation en répondant poliment à Hassan II : « mais Hassan, comment veux-tu m’accueillir sur un territoire qui est mien ? ».

Malgré tout ce qui les opposait, citons par exemple les problèmes de la pêche maritime, l’immigration illégale et la question du Sahara, Hassan II et Juan Carlos étaient de grands amis et contrairement aux apparences les deux hommes s’aimaient beaucoup, s’appréciaient sans limites et privilégiaient tous deux le dialogue pour résoudre leurs problèmes communs.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact