Recherche

Grand coup de froid entre le Maroc et la France

© Copyright : DR

24 octobre 2019 - 13h40 - Maroc

Plusieurs événements supposent la fin de la lune de miel entre le Maroc et la France. La réaction du Ministre français des Affaires étrangères, qui a décliné l’invitation de son homologue marocain lors de l’Assemblée générale des Nations-Unies à New-York, en est une parfaite illustration.

Selon le site français, Le monde Afrique, les relations entre Rabat et Paris passent par une phase de gel, surtout que Jean-Yves le Driand a préféré se réunir avec son homologue algérien, et décliner l’invitation du Ministre marocain des Affaires étrangères.

L’Assemblée onusienne, ayant lieu au mois de septembre de chaque année, a toujours été l’occasion pour les responsables des deux pays de se réunir autour des thèmes d’intérêts communs. Ce ne fut pas le cas cette année.

Pour la première fois, Paris a brillé par son silence lors des discussions du dossier du Sahara marocain et du successeur de Horst Köhler, l’émissaire onusien démissionnaire. Cette attitude, qualifiée par le site d’anormalement froide, ne ressemble guère aux points de vue de la France sur un dossier aussi chaud.

Interrogé par des médias, le Ministre marocain des Affaires étrangères a déclaré "ne pas disposer d’informations sur la publication de rapports français concernant les relations entre Paris et Rabat". Ces mêmes rapports font état d’une crainte de l’État français quant à ses intérêts économiques au Maroc.

Le contrat d’extension de la Ligne à Grande vitesse entre Casablanca et Marrakech, qui, selon la France, devrait lui revenir de droit, suscite des réactions mitigées chez cette dernière, surtout que le projet attise également les convoitises des Chinois.

Le transport urbain fait également partie des sujets qui préoccupent la France, en particulier, la société espagnole, Alsa, qui vient de s’emparer des marchés des principales villes du Royaume.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact