Malgré son interdiction, le sac plastique continue d’être produit au Maroc

27 avril 2017 - 10h20 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

Les Marocains ont beaucoup de mal à se défaire de « L’mika », ces sacs plastique qui étaient fournis par les commerçants et qui sont interdits depuis l’année dernière.

Malgré cette interdiction, des sacs plastique sont encore fournis dans les souks et certains magasins au grand dam des autorités qui tentent de faire disparaître à tout prix ce compagnon du quotidien.

Selon le ministère de l’Intérieur, 421 tonnes de sacs en plastique ont été saisies depuis l’entrée en vigueur de la loi en juillet dernier. Durant cette même période, les autorités ont mis la main sur 70 machines de fabrication de sacs et 16 véhicules, de même qu’ils ont procédé à l’arrestation de 55 personnes.

La traque continue, précise le ministère de l’Intérieur, puisque plusieurs unités clandestines de fabrication de sacs en plastique ont été fermées et des quantités importantes de matières premières servant à fabriquer des sacs ont été saisies.

Cette lutte contre les sacs n’empêche pas les trafiquants de vouloir chercher à se fournir ailleurs. Actuellement, une bonne partie des sacs plastique qui sont encore fournis par les commerçants provient de la contrebande, notamment de Sebta et Melilla.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Prison - Gendarmerie Royale - Contrebande

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc face au casse-tête des vendeurs ambulants

Malgré les actions mises en œuvre par les autorités marocaines, le phénomène de marchands ambulants, communément appelés "ferrachas", résiste au temps.

La police marocaine exemptée de contrôle de vitesse

Le gouvernement s’apprête à adopter un nouveau projet de décret visant à exempter les véhicules de la police, de la gendarmerie et des forces auxiliaires de l’obligation d’installation d’un dispositif de mesure de vitesse.

Maroc : les auteurs d’infractions routières plus durement sanctionnés

Au Maroc, certaines infractions routières seront plus sévèrement punies. Tel est le vœu de la Gendarmerie royale qui mise sur la correction de certaines lacunes judiciaires.

Des nouvelles caméras-piétons pour les gendarmes marocains

La Gendarmerie Royale a reçu dernièrement des nouvelles caméras-piétons. Ces dispositifs doivent protéger les gendarmes lors de leur intervention mais aussi servir de preuve en cas de contestation de l’infraction.

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.

Maroc : l’informel met à genoux les magasins de sport

Dans le secteur du sport en plein essor au Maroc, l’informel gagne du terrain. Les professionnels, mécontents, tirent la sonnette d’alarme.

Les contrebandiers profitent de l’opération Marhaba (MRE)

L’opération Marhaba dédiée aux Marocains résidant à l’étranger est une opportunité pour certains commerçants qui n’hésitent pas à passer en contrebande des marchandises à caractère commercial ou prohibé.