Qui est Sarah Knafo, la juive marocaine, très proche d’Eric Zemmour ?

18 octobre 2021 - 20h00 - France - Ecrit par : S.A

S’il est un personnage qui suit partout le journaliste et écrivain Eric Zemmour, qui a confirmé son “envie” de se porter candidat à la présidentielle de 2022, c’est bien Sarah Knafo, sa conseillère de l’ombre, son bras droit et sa future directrice de campagne. Qui est cette énarque de 28 ans d’ascendance juive marocaine ?

Alors qu’elle était inconnue du grand public, Sarah Knafo a fait la couverture de Paris Match il y a quelques jours. Le Monde lui a consacré un long portrait. Le journal retrace son ascension dans le milieu de la haute administration et de la droite souverainiste. Les grands-parents de la jeune femme sont des juifs marocains qui étaient venus en France en 1967, au lendemain de la guerre des Six-Jours. La petite Sarah a fréquenté un lycée juif privé dans les Pavillons-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). A 18 ans, elle s’installe au cœur de Saint-Germain-des-Prés, à Paris. Auparavant, elle vivait dans le foyer d’une mère hypnothérapeute, d’un père chef d’entreprise et de sa sœur Cindy Knafo, photographe de mode excentrique.

Après sa sortie du lycée, elle s’intéresse au sarkozysme de 2012, devient membre l’UMP et noue une belle amitié avec le fils, Louis Sarkozy. En 2014, elle est membre d’une association eurosceptique, Critique de la raison européenne. Elle profite pour étoffer son réseau avec Henri Guaino, Jean-Pierre Chevènement, Hubert Védrine, Jacques Sapir, Marie-France Garaud, Alain Finkielkraut… Après plusieurs vaines tentatives, elle réussit à intégrer l’ENA. Elle s’inscrit à l’école de théâtre du Cours Cochet, puis entre à Sciences Po en 2014 après avoir échoué son admission à l’école normale supérieure. Sur la toile, elle se décrit comme « obsédée textuelle », “comédienne”, « séguiniste et bonapartiste ».

À lire : CNews contrainte de se séparer d’Eric Zemmour

Sarah est souvent critiquée notamment pour son CV légèrement embelli : elle aurait affirmé avoir été la « collaboratrice parlementaire » d’Henri Guaino -l’un de ses mentors –, à la surprise de la véritable collaboratrice, ou prétendu avoir rédigé un rapport sur l’immigration illégale pour la direction générale des étrangers en France. Un rapport dont personne n’a la trace. Elle n’aura pas réalisé ses ambitions notamment celles de l’inspection générale des finances (IGF). « Tout ce qui l’intéressait était de savoir si elle pouvait faire autre chose que de travailler à plein temps, se souvient un membre de l’inspection. Elle voulait utiliser l’IGF comme base arrière pour faire de la politique. »

La rencontre entre celle qu’on décrit comme “travailleuse”, “cultivée” ou encore “déterminée” et Eric Zemmour remonte à une dizaine d’années. Le polémiste est un vieil ami de la famille. Un spécialiste du Maghreb leur d’ailleurs a expliqué que leurs ancêtres avaient habité le même village berbère : « les Zemmour seraient partis dans les montagnes, en Algérie, les Knafo vers la côte marocaine, à Mogador, aujourd’hui Essaouira, où la jeune femme est retournée plusieurs fois – c’est là qu’est enterré son grand-père ».

À lire : France : Eric Zemmour échange avec Emmanuel Macron sur l’immigration

Pour accompagner le journaliste dans son ambition présidentielle, Sarah a pris une disponibilité après plusieurs rappels à l’ordre. « Je l’ai incitée à prendre une disponibilité, assure le premier président de la Cour des comptes, Pierre Moscovici. Je ne fais pas la police de la pensée, c’est une maison très libérale. Mais mon rôle est de protéger l’institution en évitant de la mêler à la campagne. » L’engagement de la jeune femme aux côtés l’auteur de La France n’a pas dit son dernier mot ne plait pas à certains collègues. « Elle est capable de dire n’importe quoi, les yeux dans les yeux. Tout est mensonge », s’agace un conseiller de la Cour des comptes.

Avec son association Alexandre & Aristote, un site Internet qui conseille des « livres essentiels », son carnet d’adresses bien rempli, Sarah Knafo pourra-t-elle relever l’immense défi qui l’attend -si Zemmour venait à être déclaré candidat officiel au scrutin présidentiel – à savoir la victoire polémiste à l’élection présidentielle 2022 ?

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Elections - Judaïsme marocain

Aller plus loin

Eric Zemmour devant la justice après ses propos sur les migrants mineurs

Le journaliste Eric Zemmour va comparaître le 8 septembre devant le tribunal correctionnel de Paris pour « provocation à la discrimination » et « injures raciales ». Il avait...

France : Eric Zemmour échange avec Emmanuel Macron sur l’immigration

Dans son livre à paraître ce mois de septembre, Eric Zemmour a révélé un échange téléphonique avec Emmanuel Macron, survenu en mai 2020. Entre autres sujets évoqués :...

Propos anti-islam : situation atténuante pour Eric Zemmour en appel

Eric Zemmour a été relaxé ce mercredi 8 septembre par la Cour d’appel de Paris. En 2019, il avait prononcé une violente diatribe anti-islam et anti-immigration lors d’un...

Magyd Cherfi s’en prend violemment à Eric Zemmour

Magyd Cherfi, ancien chanteur du groupe Zebda, dit tout le mal qu’il pense d’Eric Zemmour, probable futur candidat à la présidentielle 2022 et appelle à une mobilisation contre...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les nouvelles mesures sur la communauté juive, saluées

David Toledano, membre de la communauté juive marocaine et président de la Fédération des industries des matériaux de construction, a salué le décret, portant organisation des communautés juives, estimant que ce texte est « exceptionnel [et] répond...

Des prières rogatoires dans les synagogues marocaines

Après les mosquées, c’est au tour des synagogues au Maroc d’accueillir des prières rogatoires en faveur de la pluie.

Le Maroc inaugure la première synagogue universitaire du monde arabe

L’Université polytechnique Mohammed VI (UM6P) a inauguré une synagogue universitaire, une première au Maroc et dans le monde arabe. Le lieu de culte, situé à côté de sa nouvelle mosquée, reflète la coexistence des religions au Maroc.

Emmanuelle Chriqui : Une voix marocaine contre l’antisémitisme

À l’heure où la guerre fait rage entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, l’actrice canadienne d’origine marocaine Emmanuelle Chriqui dénonce le déferlement d’antisémitisme.

Les confidences de Gad Elmaleh sur sa rencontre avec le pape François

L’humoriste marocain Gad Elmaleh s’est confié après sa rencontre avec le pape François, au Vatican le 23 décembre, à qui il a présenté son film « Reste un peu », sorti en France le 16 novembre et dont le scénario repose sur son cheminement spirituel...