Entre Sebta et le Maroc : les narco-drones tournent à plein régime

27 mars 2021 - 10h00 - Espagne - Ecrit par : J.K

Après l’interception des narco-drones et le démantèlement d’un réseau spécialisé dans le trafic international de drogue « aérien », il y a un mois, les autorités de Sebta étaient certaines d’avoir fini avec cette filière. Erreur, l’activité bat toujours son plein dans toute la région.

Ce trafic prend davantage d’ampleur, fait savoir le quotidien El Faro de Ceuta de l’enclave, soulignant que les drones qui sont encore exploités pour des actions criminelles, représentent des moyens plus rapides utilisés pour le trafic du haschisch du royaume à Sebta et des pilules et tous types de stupéfiants de l’enclave vers le Maroc. C’est la trouvaille des trafiquants suite à la fermeture, il y a un an, des postes frontières de Tarajal et de Bab Sebta, faisant ainsi de l’enclave et des régions limitrophes du royaume des passages à ciel ouvert pour toutes sortes de drogues.

Ces dernières semaines, une augmentation du mouvement des drones a été remarquée, avec la chute de plusieurs qui sont localisés, mais sans information sur le sort de leur cargaison. Cette situation indispose plusieurs habitants de la ville qui se plaignent de passer « plusieurs jours sans dormir la nuit car dès 20 heures, le va-et-vient des narco-drones débute ». Ainsi, mardi dernier, l’un des drones en provenance du Maroc a échoué dans une zone proche des quartiers de la Reina, avec un sac chargé de drogue, offrant une occasion en or aux jeunes consommateurs qui ne se sont pas fait prier pour s’emparer de l’engin et de sa cargaison pour se servir.

L’opération Rond-Hornet démarrée en septembre 2020 a conduit à la saisie de 4 drones semi-industriels pouvant transporter entre 4 et 25 kilogrammes, et 3 autres drones commerciaux, utilisés par le réseau de trafic pour le transport des stupéfiants entre le Maroc et Ceuta.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Drogues - Ceuta (Sebta) - Trafic

Aller plus loin

Un Espagnol arrêté au Maroc après atterrissage d’urgence d’un avion

Les éléments de la gendarmerie royale ont interpellé un ressortissant espagnol qui a tenté un atterrissage d’urgence au Sud-Est de Tanger, le 30 novembre dernier. L’avion...

Maroc-Espagne : les narcotrafiquants recourent aux plongeurs

Les trafiquants de drogue rivalisent de stratégie pour continuer à mener leurs activités, malgré la fermeture des frontières entre le Maroc et l’Espagne. Après les drones, leur...

Les drones : la nouvelle arme des trafiquants marocains

Les narcotrafiquants rivalisent de moyens et d’ingéniosité pour faire transiter leurs marchandises. À Sebta, la Guardia civil a réussi à intercepter un drone, qui transportait 4...

Le narco-drone saisi à Malaga appartient à un réseau de trafiquants français d’origine marocaine

La police nationale espagnole, en collaboration avec la police française, a démantelé dans la région de l’Axarquía à Malaga, une organisation criminelle qui utilise un drone...

Ces articles devraient vous intéresser :

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.