Sebta : des jeunes Marocains tentent de rejoindre le Maroc à la nage

2 mai 2020 - 20h00 - Espagne - Ecrit par : I.L

La police espagnole a annoncé avoir mis en échec la fuite de 14 citoyens marocains de la ville de Ceuta vers les côtes marocaines, depuis le début de la pandémie du coronavirus (covid-19) et la mise en place en Espagne de l’état d’urgence sanitaire le 13 mars dernier.

D’après l’agence "Europa Press", ces 14 individus ont été surpris à la plage "Tarajal” d’où ils voulaient rejoindre à la nage le territoire marocain. Hormis ce groupe, trois autres Marocains tentaient aussi de regagner le Maroc à travers la bande côtière “Bahia”, praticable à pied en période de marée basse.

Au total, 12 clandestins marocains sont parvenus à rejoindre le Maroc depuis mars dernier, en empruntant les voies qu’utilisent fréquemment dans le sens opposé, les migrants clandestins pour rejoindre la ville.

Selon le même média, les Marocains dominent les 160 personnes interpellées pour avoir violé les mesures de l’état d’urgence sanitaire. Elles ont été placées dans un centre sportif local. Parmi elles, 60 travailleurs transfrontaliers restés bloqués après la fermeture des frontières ainsi que 100 adolescents qui vivaient dans la rue, dans la zone portuaire, attendaient l’occasion de rejoindre l’autre rive espagnole.

Par ailleurs, 24 personnes de ce groupe ont été autorisées à rejoindre un chalet qu’un volontaire a mis à disposition des Marocains bloqués en terre espagnole. 15 autres personnes ont été admises dans la mosquée Al Oumma. Quant aux Marocains restés bloqués dans les deux villes de Sebta et Mellilia, des procédures sont en cours pour leur rapatriement dans les meilleures conditions, rappelle-t-on. Il en est de même pour le reste des 22 000 compatriotes, encore bloqués un peu partout dans le monde entier.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Ceuta (Sebta) - Arrestation

Ces articles devraient vous intéresser :

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Immigration : l’aide européenne est « en deçà » des dépenses du Maroc

Le directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère marocain de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré que les 500 millions d’euros d’aide de l’Union européenne pour lutter contre l’immigration illégale pour la période...

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.