Sebta et Melilla : les gardes civils exigent plus d’agents aux frontières

16 mai 2022 - 23h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

À quelques heures de la réouverture des frontières de Sebta et Melilla avec le Maroc, les gardes civils ont demandé au ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, de déployer plus d’agents dans ces zones afin de « garantir la sécurité » des personnes et des biens.

« Aujourd’hui, il n’y a ni assez de troupes ni les installations adéquates pour supporter le flux de personnes et de véhicules attendu » dès la réouverture des frontières prévu le mardi 17 mai, a prévenu lundi à Ceuta, Ernesto Vilariño, le secrétaire général de JUCIL, le syndicat de la Garde civile, déplorant que le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, n’ait respecté aucun des engagements qu’il a pris au lendemain de la crise migratoire de Ceuta il y a un an.

La frontière de Tarajal rouvrira ce mardi à 00 heure, sans « le personnel sécuritaire nécessaire pour garantir la sécurité dans la ville » et l’intégrité de la clôture, a dénoncé Vilariño, alertant sur le « chaos » que pourrait entraîner cette réouverture, « car seulement deux à quatre gardes civils seront chargés de contrôler le transit de plus de 20 000 personnes et 3 000 véhicules », référence faite aux chiffres journaliers avant fin mars 2020.

À lire : Melilla : la police et la Garde civile exigent plus d’agents aux frontières

Le syndicat a déjà adressé un rapport à la Direction générale de la Garde civile dont il prévoit d’envoyer une copie ce lundi à la délégation gouvernementale et au conseil municipal, dans lequel il estime à « environ 200 » le nombre d’agents supplémentaires nécessaires pour « garantir la sécurité des citoyens » à Ceuta. De même, JUCIL demande de déployer « entre 60 et 70 » agents spécialisés pour surveiller la clôture frontalière, tout en leur donnant les moyens suffisants « pour pouvoir faire face efficacement à d’éventuelles avalanches de migrants ».

Les frontières de Sebta et Melilla vont rouvrir ce mardi 17 mai à 00 heure. À partir de cette date jusqu’au 31 mai, seuls les ressortissants et résidents de l’Union européenne seront autorisés à traverser la frontière. Par la suite, les travailleurs frontaliers munis d’une carte d’identité d’étranger ou d’un visa spécial pourront traverser le Tarajal.

Sujets associés : Espagne - Ceuta (Sebta) - Melilla

Aller plus loin

Marhaba 2022 : le dispositif sécuritaire renforcé à Melilla

Dans le cadre de l’Opération Marhaba 2022, la police espagnole a renforcé ses effectifs à Melilla, notamment à la frontière de Beni-Ensar, afin de garantir la sécurité tant des...

Des Marocains sanctionnés par la ville de Melilla

Quelque 25 citoyens de Melilla en provenance du Maroc n’ont pas respecté les règles sanitaires établies par la ville autonome à la frontière. Ils subiront la rigueur de la loi.

Opération Marhaba 2022 : la police espagnole a du mal à gérer le flux

Bien avant l’annonce de la reprise du trafic maritime de passagers avec le Maroc depuis Algésiras, le syndicat de police JUPOL a dénoncé le manque de personnel pour faire...

Melilla : la police et la Garde civile exigent plus d’agents aux frontières

Les syndicats de la police nationale et de la police locale de Melilla, ainsi que les associations professionnelles de la Garde civile, réunis au sein d’un collectif dénommé «...

Ces articles devraient vous intéresser :