Recherche

Sommet des Chefs d’État et de gouvernement de la francophonie

© Copyright : DR

13 octobre 2012 - 00h00 - 2012 - Par: Bladi.net

"Louange à Dieu,

Prière et salut sur le Prophète, Sa famille et Ses compagnons.

Monsieur le Président de la République Démocratique du Congo,
Mesdames et Messieurs les Chefs d’État et de Gouvernement,
Monsieur le Secrétaire Général de l’Organisation Internationale de la Francophonie,
Honorables Délégués,
Excellences,
Mesdames et Messieurs,

Je Me réjouis que ce 14e Sommet de la Francophonie se tienne, pour la première fois, sur les chères terres d’Afrique Centrale, et précisément en République Démocratique du Congo soeur.

Je voudrais exprimer Ma profonde gratitude à Mon frère, Son Excellence le Président Joseph Kabila, ainsi qu’au grand peuple congolais, pour leur généreuse hospitalité et l’organisation remarquable de ce Sommet.

Durant sa présidence, le Président Kabila apportera, sans nul doute, une contribution et une impulsion fortes à l’action de la Francophonie pour lui conférer toujours plus d’efficacité et de visibilité.

Je tiens également à saluer la détermination et le travail inlassable que Mon cher frère, Son Excellence M. Abdou Diouf, Secrétaire Général de l’Organisation Internationale de la Francophonie, a déployé pour la mise en œuvre des résolutions issues du précédent Sommet et pour réunir les conditions propices au succès de nos présentes Assises.

Monsieur le Président,
Excellences,
Mesdames et Messieurs,

Le Sommet de Kinshasa se tient à l’heure où de graves évolutions et profondes crises secouent certaines zones de Notre Continent, l’Afrique. Je pense, en particulier, à la situation critique au Mali frère, Etat membre actif de notre Organisation, lié au Maroc par un héritage historique fort et des liens culturels et cultuels intenses.

Membre non permanent du Conseil de Sécurité, le Royaume du Maroc s’active pour la détermination d’une action collective, concertée et pertinente, qui permette à ce pays frère de retrouver les chemins de l’unité et de la stabilité à l’intérieur de ses frontières légitimes et asseoir les bases d’une restauration pérenne de l’ordre institutionnel, au service du peuple malien.

Prenant bonne note des appels exprimés récemment, dans ce sens, à la fois par les Autorités Transitoires maliennes et la CEDEAO, mon pays encourage toutes les opportunités de dialogue sérieux qui s’inscriraient dans ce cadre, tout en appuyant les décisions internationales et régionales pertinentes qui conduiraient, de manière efficiente et opérationnelle, l’État malien à exercer pleinement son autorité sur la totalité du territoire national.

Les enjeux de la crise dépassent naturellement les frontières de ce pays frère et concernent directement les États de la zone Sahélo-Saharienne et ceux de la région Maghrébine et Ouest Africaine.

Dans ce cadre, le Maroc se félicite de la récente nomination par le Secrétaire Général des Nations Unies de Monsieur Romano Prodi, comme Envoyé Spécial pour le Sahel. Nous devons tous l’aider à réussir sa délicate mission, afin qu’il puisse mobiliser et coordonner les efforts internationaux en vue de la mise en œuvre effective de la « Stratégie des Nations Unies pour le Sahel », au cœur de cette zone africaine.

Monsieur le Président,
Excellences,
Mesdames et Messieurs,

Le cas douloureux du Mali illustre clairement l’interconnexion forte et dangereuse entre les différentes dimensions politique, sécuritaire, socio-économique, environnementale, et culturelle. La paix et la sécurité mondiales ne sont plus menacées seulement par les guerres, les risques nucléaires et les actions terroristes.

La crise économique et financière qui perdure, l’incertitude et les perspectives sombres qui caractérisent l’économie mondiale, l’accroissement des risques, les niveaux inacceptables atteints par le chômage, l’ampleur des flux migratoires et les effets dévastateurs des changements climatiques constituent, désormais, autant de causes et de menaces pour la stabilité dans le monde.

Je Me félicite donc du choix judicieux de la thématique de notre réunion qui lie les enjeux économiques et environnementaux à la Gouvernance mondiale.

Sur notre Continent, où l’Organisation est impliquée dans de nombreux chantiers, visant à consolider la paix et promouvoir la solidarité, les attentes des populations en matière sociale, économique et de développement durable sont considérables.

S’inscrire pleinement dans l’effort mondial visant à répondre aux défis globaux, économiques et environnementaux, est pour notre Organisation une occasion précieuse de se rapprocher davantage des peuples qu’elle représente.

Cette mutation et dynamisation, que nous appelons de nos vœux, sera à même de créer, au-delà du socle spécifique de la langue et de la culture, de nouveaux intérêts communs, autour desquels nous pourrons développer des solidarités et des projets de coopération, de collaboration et d’intégration.

Tout nous invite donc à renforcer la dimension « développement durable » de notre Organisation et à la doter d’instruments pertinents en la matière.

Ainsi, notre Organisation pourrait participer, davantage et mieux, au processus de refonte des relations internationales et de construction d’un système de gouvernance, qui permettrait aux pays en développement, notamment du Continent africain, de contribuer efficacement à la résolution des problèmes mondiaux.

Monsieur le Président,
Excellences,
Mesdames et Messieurs,

Le Maroc qui a adhéré, de manière significative, aux évolutions progressives de l’Organisation Internationale de la Francophonie, croit fortement en la capacité de celle-ci à s’adapter aux mutations intenses et bouleversements profonds que connaît le monde.

Il nous appartient de faire preuve d’innovation et de créativité pour développer au sein de notre Organisation des structures de réflexion et d’action qui lui permettraient de jouer le rôle que ses fondateurs lui ont voulu, à savoir contribuer à la paix, la diversité et le développement dans le monde.

Le Maroc ne ménagera aucun effort pour œuvrer individuellement et collectivement avec les pays membres pour la réalisation de ce noble objectif.

Je vous remercie.

Wassalamou alaikoum warahmatoullahi wabarakatouh."

13/10/2012

Mots clés: Mohammed VI , Discours

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact