Soulaiman Raissouni va bien, selon la prison d’Ain Sebaâ

25 mai 2021 - 12h00 - Maroc - Ecrit par : J.D

Le journaliste Souleiman Raissouni va bien. C’est ce qu’affirme la direction de la prison locale d’Ain Sebaâ, réagissant aux nombreux communiqués de sa famille faisant état de la détérioration de son état de santé.

« L’état de santé de Souleiman Raissouni est normal contrairement aux informations véhiculées par certaines parties selon lesquelles il serait mourant et immobile », a déclaré l’administration pénitentiaire en guise d’une mise au point publiée en réponse aux informations relayées sur les réseaux sociaux.

Souleiman Raissouni a bénéficié, le 19 mai, au CHU Ibn Roch, d’examens médicaux et d’analyses de laboratoire qui ont révélé que son état de santé est normal, a souligné le responsable de l’établissement pénitentiaire, ajoutant en outre que l’intéressé s’est rendu lundi, à pied au parloir pour échanger avec ses avocats.

De plus, poursuit la direction, Raissouni a bénéficié à trois reprises, de la visite des membres de la Commission régionale des droits de l’Homme (CRDH) et de l’Observatoire marocain des prisons.

« La dernière visite a eu lieu le 21 mai 2021 », a-ton précisé, révélant par ailleurs que les membres de la CRDH et de l’Observatoire appuyés par les responsables de l’institution et le directeur régional de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion n’ont pu, malgré tout, convaincre le journaliste de mettre fin à sa grève de la faim, en raison des conséquences négatives sur sa santé.

Et la direction d’assurer que le journaliste est soumis à une surveillance médicale quotidienne de la part de l’équipe médicale de l’établissement, et jouit de tous ses droits garantis par la loi, notamment le droit à la promenade.

En détention préventive depuis un an, le journaliste Raissouni a entamé une grève de la faim depuis plus d’un mois.

Sujets associés : Droits et Justice - Grève de la faim

Aller plus loin

Maroc : deux journalistes en grève de la faim

Deux journalistes marocains, en détention préventive depuis huit et dix mois, dans l’attente de leur jugement, observent une grève de la faim. Ils espèrent ainsi obtenir leur...

Une grève de la faim de 24 h en soutien à Soulaiman Raissouni ce mercredi

En soutien au journaliste Soulaiman Raissouni, le comité France de soutien à Maâti Monjib lance une campagne internationale de grève de la faim le mercredi 26 mai 2021. À cet...

Souleimane Raissouni a déjà perdu 22 kilos depuis le début de sa grève de la faim

Pour avoir essuyé un refus à leur demande de libération provisoire, les deux journalistes marocains Omar Radi et Soulaimane Raissouni, ont entamé une grève de la faim depuis...

Le procès de Soulaimane Raissouni à nouveau reporté

Le procès relatif à « l’agression sexuelle » impliquant le journaliste Soulaimane Raissouni s’est ouvert mardi. Pour la troisième fois, la Cour d’appel de Casablanca l’a renvoyé...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les ravages du mariage sur reconnaissance de dette

Une forme de mariage peu médiatisée est en train de prendre de l’ampleur dans certaines régions du Maroc, selon une émission diffusée sur la chaîne Al Aoula. Il s’agit du mariage sur reconnaissance des dettes.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.