Souleiman Raissouni maintenu en détention

2 avril 2021 - 09h14 - Maroc - Ecrit par : G.A

Souleiman Raissouni, rédacteur en chef du quotidien Akhbar Al Yaoum, poursuivi pour « viol » d’un jeune homme et de sa « séquestration » restera en détention. Ainsi en a décidé la chambre criminelle de première instance près la cour d’appel de Casablanca, qui a refusé de lui accorder la liberté provisoire.

Alors que le journaliste et ses proches étaient convaincus que le tribunal rendrait un avis favorable, ils ont été surpris par la tournure des évènements. Le tribunal a rendu sa décision, jeudi, après avoir reporté l’examen d’une requête présentée par la défense du journaliste lors de l’audience du mardi dernier. Au cours de cette audience, Souleiman Raissouni avait aussi demandé, par le biais de ses avocats, à prendre connaissance des pièces dont dispose le Ministère public et qui établissent clairement sa culpabilité au point où la liberté provisoire lui a été refusée.

Dans une déclaration à Hespress, l’épouse de Souleiman Raissouni a, non seulement, appelé au respect du droit de ce dernier à disposer des documents du dossier de son procès, mais également à ce que la liberté provisoire lui soit accordée rapidement.

Depuis que pèse sur lui cette accusation de « viol et séquestration » d’un jeune homme prénommé Adam, Souleiman Raissouni a toujours clamé son innocence, rejetant ces accusations.

Le journaliste a pris la direction de la rédaction du quotidien « Akhbar Al Yaoum » après l’arrestation et la condamnation du fondateur du journal, Taoufiq Bouachrine, à 15 ans de prison ferme pour une affaire de « violences sexuelles ».

Sujets associés : Casablanca - Procès - Prison - Sexualité - Violences et agressions - Séquestration - Arrestation

Aller plus loin

Soulaiman Raïssouni placé en détention

Soulaiman Raïssouni séjourne depuis lundi matin à la prison d’Oukacha, en attendant les résultats de l’enquête détaillée qui déterminera son implication ou non dans un attentat...

La date du procès du journaliste Souleimane Raissouni connue

Le procès du journaliste Souleimane Raissouni s’ouvre ce 9 février après plus de huit mois de détention provisoire et à 2 mois de la fin de l’instruction. Poursuivi au moment de...

Le procès de Soulaimane Raissouni à nouveau reporté

Le procès relatif à « l’agression sexuelle » impliquant le journaliste Soulaimane Raissouni s’est ouvert mardi. Pour la troisième fois, la Cour d’appel de Casablanca l’a renvoyé...

Soulaiman Raissouni va bien, selon la prison d’Ain Sebaâ

Le journaliste Souleiman Raissouni va bien. C’est ce qu’affirme la direction de la prison locale d’Ain Sebaâ, réagissant aux nombreux communiqués de sa famille faisant état de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Un ancien joueur marocain condamné pour viol sur sa fille

L’ancien joueur néerlandais d’origine marocaine, Tarik Oulida, a été condamné par le tribunal de Marbella (Malaga) à deux ans et demi de prison pour abus sexuels sur sa fille.

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Violences au L’Boulevard : voici les explications du comité d’organisation

Au lendemain des actes de violence et de vandalisme survenus lors du festival L’Boulevard, le comité d’organisation a réagi, expliquant les causes de ce débordement. De nouvelles mesures sécuritaires ont été dévoilées.

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Les adouls marocains vont préparer les jeunes mariés à la vie sexuelle

L’Ordre National des Adouls au Maroc, l’Association marocaine de planification familiale (AMPF) et le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) s’unissent pour préparer les jeunes marocains au mariage. Une convention dans ce cadre, a été...

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.