Soutien émirati au Maroc : L’Algérie en colère

5 septembre 2023 - 21h00 - Monde - Ecrit par : A.P

L’Algérie accuse les Émirats arabes unis de renforcer ses liens militaires avec le Maroc, évoquant des « mouvements suspects ».

Selon le journal algérien Echorouk, citant des sources diplomatiques étrangères, l’attaché militaire de l’ambassade des Émirats arabes à Alger aurait confié à un diplomate que son pays soutiendrait le Maroc en cas de conflit armé avec l’Algérie. « De telles déclarations, qui contredisent toutes les valeurs diplomatiques et nationales, n’ont pratiquement aucun poids pour les Algériens libres et ne provoqueront aucune confusion en Algérie », poursuit le média cité par Middle East Eye.

« On s’attend à ce qu’une crise diplomatique éclate à tout moment entre l’Algérie et Abou Dabi en raison de ces mouvements suspects », ajoute le journal, précisant que « les Algériens se sont préparés à affronter l’alliance sioniste avec toutes ses branches, ses axes et ses scénarios, et ils savent comment défendre leur pays en toutes circonstances. »

À lire : L’Algérie accuse le Maroc de mener une cyberguerre contre elle

Ces accusations ne sont pas nouvelles. En novembre 2020, l’Algérie avait été « très contrariée » par le « soutien » des Émirats arabes unis au Maroc « qui avait provoqué l’Algérie en intervenant militairement dans la région de Guerguerat, zone tampon au Sahara occidental ». Les Émirats arabes unis, Bahreïn et le Qatar avaient à l’époque exprimé leur « solidarité » avec le Maroc.

Officiellement, les relations bilatérales entre l’Algérie et les Émirats arabes unis sont au beau fixe. Dans un message récemment adressé à son homologue émirati, Mohammed ben Zayed al-Nahyane, le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, a réaffirmé sa disponibilité à renforcer les relations entre leurs deux pays.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Diplomatie - Emirats Arabes Unis

Aller plus loin

L’Algérie accuse le Maroc d’être derrière l’attaque d’un convoi au Mali

Un responsable algérien affirme que le Maroc est responsable de l’attaque armée contre le convoi algérien dans la ville de Gao, au Nord du Mali.

L’Algérie « punit » les Émirats arabes unis à cause du Maroc

Les Émirats arabes unis paient cher le renforcement de leurs relations avec le Maroc. Le ministère algérien de la Justice vient de demander de suspendre la conclusion de...

La tension monte entre l’Algérie et les Émirats, le Maroc au centre des discordes

Tendues depuis 2021, les relations entre l’Algérie et les Émirats arabes unis, se sont exacerbées depuis l’été dernier. Les autorités émiraties accusent Alger de nuire à leurs...

L’Algérie accuse le Maroc de mener une cyberguerre contre elle

Ammar Belhimer, ministre algérien de la Communication et porte-parole du gouvernement, affirme que le Maroc et Israël mènent une cyberguerre contre son pays à l’aide du logiciel...

Ces articles devraient vous intéresser :

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.