Recherche

Maroc : une émission suspendue après les propos polémiques d’un fquih sur les femmes

19 mars 2018 - 14h00 - Maroc

Abderrahmane Essekach sur Chada FM

Une émission diffusée par la station Chada FM vient d’être suspendue pendant deux semaines par le Conseil supérieur de la communication audiovisuelle (CSCA) suite à des propos polémiques du fquih Abderrahmane Essekach.

« La société Chada Radio a enfreint les dispositions légales et réglementaires en vigueur, notamment celles relatives à la dignité de la femme, à l’honnêteté de l’information et des émissions et à la maîtrise d’antenne », écrit le CSCA dans un communiqué, ordonnant à la radio de diffuser durant les horaires habituels de cette émission « Dine wa dounia »(Religion et vie), un texte qui devra rappeler les faits et souligner que la thèse présentée comme catégorique, notamment celui concernant la dignité de la femme.

Le 19 janvier dernier, Abderrahmane Essekach avait affirmé à l’antenne que les femmes qui entretiennent des relations sexuelles avec un homme autre que leur mari sont susceptibles d’avoir le cancer. Pour le fquih au premier rapport sexuel de la femme, le vagin de la femme inscrit le « code » du sperme de son mari et si celui change lors d’un rapport hors mariage, la femme contracte un cancer de l’utérus.

« Ce que les scientifiques occidentaux viennent de découvrir, le Prophète le savait déjà il y a 14 siècles. Il savait que l’utérus avait besoin de ces 4 mois et 10 jours pour changer le code du sperme. Comment a-t-il fait pour en être informé, si ce n’est pas le miracle divin ? », avait-t-il soutenu.

Bladi.net

Bladi.net - 2018 - Archives - A Propos - Contact