Drame de Tanger : la justice auditionne les rescapés

17 février 2021 - 14h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Les rescapés de l’inondation survenue lundi 8 février dans un atelier de textile clandestin à Tanger et qui a fait 28 morts, ont été auditionnés dans le cadre de l’enquête judiciaire ouverte en vue de déterminer les circonstances exactes de ce drame.

La justice poursuit son enquête sur le drame de Tanger. Lundi 15 février, soit une semaine après la survenue de ce drame, les enquêteurs ont recueilli et consigné dans des procès-verbaux, les déclarations des rescapés du drame.

Selon le quotidien Al Ahdath Al Maghribia, les intéressés ont été interrogés sur leur rapport avec leur employeur ainsi que sur leurs conditions de travail. Le frère du propriétaire de l’usine clandestine a été aussi auditionné dans une clinique privée de Tanger où il continue de recevoir des soins. Il a fourni aux enquêteurs diverses pièces telles que le registre de commerce de l’usine, un contrat de bail ainsi que des factures d’électricité et d’eau.

La justice se penchera également sur le statut juridique de cette usine de textile, afin de s’assurer que le propriétaire est en règle vis-à-vis de la loi. L’enquête étudiera par ailleurs la conformité de cette usine aux mesures de sécurité et d’hygiène exigées par les autorités.

Au terme de l’enquête, les responsabilités seront situées à tous les niveaux. Déjà, rappelle le quotidien, « le roi Mohammed VI a réitéré ses hautes instructions au gouvernement afin que toutes les dispositions juridiques, réglementaires et procédurales nécessaires soient prises pour éviter que de pareils incidents ne se reproduisent ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Tanger - Inondations Maroc - Décès

Aller plus loin

Nouvelles révélations sur le drame de l’atelier textile de Tanger

Les enquêtes diligentées pour comprendre les circonstances du drame qui a tué 24 employés d’un atelier de textile clandestin révèle chaque jour des faits qui incriminent...

Une enquête ouverte après le drame survenu à Tanger

26 personnes sont mortes électrocutées, lundi 8 février, dans un atelier clandestin de confection textile à Tanger. La police a ouvert une enquête, sous la supervision du...

Maroc : des usines fermées après le drame de Tanger

Les autorités locales de Casablanca ont procédé à la fermeture de dizaines d’unités industrielles exerçant depuis des années en toute légalité. Une décision aux lourdes...

Tanger : 29 appartements offerts par des bienfaiteurs

Un élan de solidarité s’est formé autour des familles des victimes de l’inondation survenue le 8 février dans un atelier de textile clandestin à Tanger et qui a fait 29 morts....

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Décès à 24 ans du joueur marocain Oussama Falouh

Admis en soins intensifs suite à un accident de la route qui s’est produit le 11 octobre dernier, Oussama Falouh, joueur du Wydad de Casablanca, est décédé jeudi.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Décès de Khalil Hachimi Idrissi

Le directeur général de l’Agence marocaine de presse (MAP), Khalil Hachimi Idrissi, est décédé samedi matin à Rabat à l’âge de 67 ans, après avoir lutté contre une longue maladie

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.