Pedro Sanchez est le « seul responsable » de la crise avec le Maroc

23 juillet 2021 - 09h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le Parti populaire (PP) a accusé mercredi le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, d’être « le seul responsable » de la crise ouverte avec le Maroc après l’entrée en Espagne de Brahim Ghali, le leader du Front Polisario.

« seul responsable »

Selon Valentina Martinez Ferro, la députée du PP, le président du gouvernement, Pedro Sanchez, est le « seul responsable » de cette crise « qui a brisé tous les équilibres de la politique étrangère espagnole ». Pour mieux comprendre ce qui s’est passé, elle a demandé la comparution du nouveau ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, à une session extraordinaire de la commission des Affaires étrangères pour répondre à la question de savoir « si Laya a agi de manière autonome ou n’a fait que suivre les instructions ».

À lire : Le Parti populaire invite Sanchez à reprendre la coopération avec le Maroc

Les relations avec le Maroc « se sont profondément détériorées bien avant l’entrée de Ghali en Espagne », mais l’accueil du leader du Front Polisario dans un hôpital de Logroño est « l’une des erreurs les plus graves qui ont considérablement marqué la politique étrangère du gouvernement », a déclaré mercredi, Martinez Ferro, lors d’une réunion du Congrès.

À lire : Le Parti populaire souhaite un rapide rétablissement des relations entre Rabat et Madrid

L’affaire Ghali a provoqué « un véritable tremblement de terre dans les relations avec le Maroc, pays partenaire avec lequel l’Espagne entretient une coopération dynamique en matière commerciale et dans la lutte contre les flux migratoires, le terrorisme et le trafic de drogue », a expliqué la députée du PP qui souligne que la crise avec le Maroc « est loin d’être réglée, malgré le départ de Gonzales Laya du gouvernement ».

Sujets associés : Espagne - Coopération - Brahim Ghali

Aller plus loin

Le Parti populaire souhaite un rapide rétablissement des relations entre Rabat et Madrid

Préoccupé par les tensions entre le Maroc et l’Espagne, le Parti Populaire (PP) espagnol souhaite que Madrid reprenne « le plus tôt possible » ses relations avec Rabat.

L’Espagne appelle à une reprise de la coopération avec le Maroc

Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, souhaite un apaisement de la tension entre l’Espagne et le Maroc et une reprise de la coopération entre les deux pays.

Le Parti populaire invite Sanchez à reprendre la coopération avec le Maroc

Le leader du Parti populaire (PP), Pablo Casado, a appelé mercredi le chef de l’Exécutif espagnol, Pedro Sanchez, à reprendre les relations avec le Maroc après le départ...

L’Espagne salue la coopération policière «  efficace  » avec le Maroc

Des djihadistes utilisent les flux migratoires pour entrer en Espagne, selon le Centre de renseignement contre le terrorisme et le crime organisé (CITCO) relevant du ministère...

Ces articles devraient vous intéresser :

Lutte : le Maroc et Israël renforcent leur coopération

La Fédération royale marocaine des luttes associées (FRMLA) et le Comité olympique d’Israël ont signé, mardi, un accord pour consolider leur coopération bilatérale couvrant tous les domaines de cette discipline sportive.

Sahara : Brahim Ghali menace (encore) le Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a réitéré la volonté des Sahraouis de coopérer avec tous les pays voisins pour préserver « la paix et la sécurité » dans la...

Le chef de la police espagnole en visite au Maroc

Le Directeur général de la Sûreté nationale et de la Surveillance du territoire, (DGSN/DGST) Abdellatif Hammouchi, a reçu en audience à Rabat, son homologue espagnol, Francisco Pardo Piqueras qui a effectué au Maroc, une visite de travail.

Le Maroc et Israël renforcent leurs relations commerciales

Le Maroc et Israël ont renforcé leur coopération commerciale, en signant, lundi à Genève, un accord sur la propriété intellectuelle. Une nouvelle étape dans les relations bilatérales entre les deux pays, normalisées il y a 18 mois.

Le Maroc participera à un tournoi de lutte en Israël

L’équipe marocaine de lutte prendra part en Israël au tournoi de Beer Sheva, prévu les 25 et 26 août prochain. Une participation qui matérialise le dynamisme de la coopération sportive entre les deux pays.

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...

Le Maroc et Israël consolident leur coopération dans le secteur des transports et de la Logistique

Une délégation marocaine composée d’acteurs clés du secteur des transports et de la logistique a effectué une visite de travail de trois jours à Tel-Aviv, et ce pour consolider la coopération entre le Maroc et Israël dans le secteur de la logistique.

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.