Pedro Sanchez est le « seul responsable » de la crise avec le Maroc

23 juillet 2021 - 09h20 - Espagne - Ecrit par : P. A

Le Parti populaire (PP) a accusé mercredi le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, d’être « le seul responsable » de la crise ouverte avec le Maroc après l’entrée en Espagne de Brahim Ghali, le leader du Front Polisario.

« seul responsable »

Selon Valentina Martinez Ferro, la députée du PP, le président du gouvernement, Pedro Sanchez, est le « seul responsable » de cette crise « qui a brisé tous les équilibres de la politique étrangère espagnole ». Pour mieux comprendre ce qui s’est passé, elle a demandé la comparution du nouveau ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, à une session extraordinaire de la commission des Affaires étrangères pour répondre à la question de savoir « si Laya a agi de manière autonome ou n’a fait que suivre les instructions ».

À lire : Le Parti populaire invite Sanchez à reprendre la coopération avec le Maroc

Les relations avec le Maroc « se sont profondément détériorées bien avant l’entrée de Ghali en Espagne », mais l’accueil du leader du Front Polisario dans un hôpital de Logroño est « l’une des erreurs les plus graves qui ont considérablement marqué la politique étrangère du gouvernement », a déclaré mercredi, Martinez Ferro, lors d’une réunion du Congrès.

À lire : Le Parti populaire souhaite un rapide rétablissement des relations entre Rabat et Madrid

L’affaire Ghali a provoqué « un véritable tremblement de terre dans les relations avec le Maroc, pays partenaire avec lequel l’Espagne entretient une coopération dynamique en matière commerciale et dans la lutte contre les flux migratoires, le terrorisme et le trafic de drogue », a expliqué la députée du PP qui souligne que la crise avec le Maroc « est loin d’être réglée, malgré le départ de Gonzales Laya du gouvernement ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Coopération - Brahim Ghali

Aller plus loin

Le Parti populaire invite Sanchez à reprendre la coopération avec le Maroc

Le leader du Parti populaire (PP), Pablo Casado, a appelé mercredi le chef de l’Exécutif espagnol, Pedro Sanchez, à reprendre les relations avec le Maroc après le départ...

Le Parti populaire souhaite un rapide rétablissement des relations entre Rabat et Madrid

Préoccupé par les tensions entre le Maroc et l’Espagne, le Parti Populaire (PP) espagnol souhaite que Madrid reprenne « le plus tôt possible » ses relations avec Rabat.

L’Espagne salue la coopération policière «  efficace  » avec le Maroc

Des djihadistes utilisent les flux migratoires pour entrer en Espagne, selon le Centre de renseignement contre le terrorisme et le crime organisé (CITCO) relevant du ministère...

L’Espagne appelle à une reprise de la coopération avec le Maroc

Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, souhaite un apaisement de la tension entre l’Espagne et le Maroc et une reprise de la coopération entre les deux pays.

Ces articles devraient vous intéresser :

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Le Maroc et Israël consolident leur coopération dans le secteur des transports et de la Logistique

Une délégation marocaine composée d’acteurs clés du secteur des transports et de la logistique a effectué une visite de travail de trois jours à Tel-Aviv, et ce pour consolider la coopération entre le Maroc et Israël dans le secteur de la logistique.

Le Maroc aurait réceptionné des drones SpyX israéliens

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

Le Maroc et le Cambodge veulent organiser un forum d’affaires

En marge de la visite de Prak Sokhonn, vice-premier ministre et ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale du royaume du Cambodge au Maroc, il a été décidé de l’organisation d’un forum d’affaires.