Pedro Sanchez est le « seul responsable » de la crise avec le Maroc

23 juillet 2021 - 09h20 - Ecrit par : A.P

Le Parti populaire (PP) a accusé mercredi le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, d’être « le seul responsable » de la crise ouverte avec le Maroc après l’entrée en Espagne de Brahim Ghali, le leader du Front Polisario.

« seul responsable »

Selon Valentina Martinez Ferro, la députée du PP, le président du gouvernement, Pedro Sanchez, est le « seul responsable » de cette crise « qui a brisé tous les équilibres de la politique étrangère espagnole ». Pour mieux comprendre ce qui s’est passé, elle a demandé la comparution du nouveau ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, à une session extraordinaire de la commission des Affaires étrangères pour répondre à la question de savoir « si Laya a agi de manière autonome ou n’a fait que suivre les instructions ».

À lire : Le Parti populaire invite Sanchez à reprendre la coopération avec le Maroc

Les relations avec le Maroc « se sont profondément détériorées bien avant l’entrée de Ghali en Espagne », mais l’accueil du leader du Front Polisario dans un hôpital de Logroño est « l’une des erreurs les plus graves qui ont considérablement marqué la politique étrangère du gouvernement », a déclaré mercredi, Martinez Ferro, lors d’une réunion du Congrès.

À lire : Le Parti populaire souhaite un rapide rétablissement des relations entre Rabat et Madrid

L’affaire Ghali a provoqué « un véritable tremblement de terre dans les relations avec le Maroc, pays partenaire avec lequel l’Espagne entretient une coopération dynamique en matière commerciale et dans la lutte contre les flux migratoires, le terrorisme et le trafic de drogue », a expliqué la députée du PP qui souligne que la crise avec le Maroc « est loin d’être réglée, malgré le départ de Gonzales Laya du gouvernement ».

Tags : Espagne - Coopération - Brahim Ghali

Aller plus loin

Le Parti populaire souhaite un rapide rétablissement des relations entre Rabat et Madrid

Préoccupé par les tensions entre le Maroc et l’Espagne, le Parti Populaire (PP) espagnol souhaite que Madrid reprenne « le plus tôt possible » ses relations avec...

Le Parti populaire invite Sanchez à reprendre la coopération avec le Maroc

Le leader du Parti populaire (PP), Pablo Casado, a appelé mercredi le chef de l’Exécutif espagnol, Pedro Sanchez, à reprendre les relations avec le Maroc après le départ d’Arancha...

L’Espagne appelle à une reprise de la coopération avec le Maroc

Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, souhaite un apaisement de la tension entre l’Espagne et le Maroc et une reprise de la coopération entre les deux...

L’Espagne salue la coopération policière «  efficace  » avec le Maroc

Des djihadistes utilisent les flux migratoires pour entrer en Espagne, selon le Centre de renseignement contre le terrorisme et le crime organisé (CITCO) relevant du ministère...

Nous vous recommandons

Pétrole : le sous-sol marocain en regorge !

Amina Benkhadra, Directrice Générale de l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) a confirmé la présence de gisement de pétrole dans plusieurs zones au large de Rabat-Salé, Essaouira, Agadir, Tarfaya et Boujdour, appelant les explorateurs à...

Un premier jour de ramadan meurtrier au Maroc

Comme les mois de ramadan précédents, le phénomène “Tramdena” ou “mramden” a marqué le premier jour de jeûne. En tout, 5 personnes ont été tuées dimanche 3 avril dernier à Casablanca, Safi, Marrakech et Sidi...

Tanger Med : arrestation d’un MRE d’Italie avec plus de 106 000 euros

Un Marocain résidant à l’étranger (MRE) a été arrêté samedi, par les éléments de la douane opérant au port Tanger Med. Il avait en sa possession plus de 106 000 euros non déclarés auprès des services compétents.

Cherté des billets de bateau : la promesse du gouvernement aux MRE

Le gouvernement marocain promet de trouver une solution à la flambée des prix des billets de bateau afin de faciliter le retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au Maroc.

Gazoduc : le Maroc entretient toujours les installations sur son territoire

Malgré la rupture du contrat Gazoduc, le Maroc assure toujours la maintenance des installations du pipeline sur son territoire, tout comme l’Algérie et l’Espagne.

Bloqués en France, des dizaines de saisonniers marocains appellent à l’aide

Une soixantaine de saisonniers marocains se retrouvent bloqués en France à cause des restrictions sanitaires. Un responsable associatif appelle les autorités marocaines à faciliter leur rapatriement vers le...

Prospection de gaz au Maroc : plus de puits pour SDX Energy

La société britannique « SDX Energy », basée à Londres et spécialisée dans l’exploration pétrolière et gazière reprend ses activités de forage offshore au Maroc. Elle lance la deuxième phase de l’opération de forage entamée dans le Nord-Est du bassin du...

Le voile est une « prison mobile », selon Najat el Hachmi

L’écrivaine espagnole d’origine marocaine, Najat el Hachmi, a, dit-elle, grandi dans un environnement où les règles strictes de l’Islam n’accordaient pas de liberté aux femmes. Pour elle, le voile est une « prison mobile...

Les Etats-Unis font don de vaccins anti Covid-19 au Maroc

Comme annoncé, le royaume a bien réceptionné les 300  000 doses Janssen de la firme Johnson & Johnson.

Marhaba 2022 : un « fiasco » à Sebta

Depuis le début de ce mois de juillet, des embouteillages monstres sont enregistrés à la frontière de Sebta avec le Maroc. Les autorités de la ville autonome n’arrivent pas à gérer le flux de Marocains d’Europe en transit vers le royaume dans le cadre de...