Le Parti populaire invite Sanchez à reprendre la coopération avec le Maroc

15 juillet 2021 - 16h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le leader du Parti populaire (PP), Pablo Casado, a appelé mercredi le chef de l’Exécutif espagnol, Pedro Sanchez, à reprendre les relations avec le Maroc après le départ d’Arancha Gonzalez Laya dont la gestion de la politique étrangère espagnole a été une « catastrophe ».

Le chef de l’opposition a déclaré depuis Melilla, que l’éviction de Laya du gouvernement de Sanchez est la preuve que la « politique étrangère a été un désastre », rapporte El Confidencial Digital. Pablo Casado a rappelé que depuis trois ans, sa formation demande au gouvernement de maintenir de « bonnes relations diplomatiques » avec le Maroc, tout en continuant de « défendre avec fermeté l’espagnolité de Ceuta et Melilla » et « l’intégrité » des frontières espagnoles. « Dans cette politique étrangère, il faut améliorer les relations bilatérales avec le Maroc qui affectent les douanes de Melilla et le transit de marchandises dans les deux villes autonomes », a-t-il déclaré.

À lire : Le PP et le PSOE demandent au gouvernement de renforcer ses relations avec le Maroc

Selon le président du PP, les relations avec Rabat doivent être rétablies pour permettre la reprise de la coopération dans les domaines tels que la pêche et l’agriculture, la lutte contre le terrorisme, le trafic de drogue et la traite d’êtres humains. Casado s’est aussi engagé à travailler à la mise en œuvre du plan stratégique de relance économique de Ceuta et Melilla qui implique entre autres l’intégration des deux villes autonomes dans l’espace Schengen, un régime fiscal spécifique et un renforcement de la sécurité au niveau des frontières avec la collaboration de Frontex.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Coopération - Diplomatie - Ceuta (Sebta) - Melilla

Aller plus loin

Pedro Sanchez est le « seul responsable » de la crise avec le Maroc

Le Parti populaire (PP) a accusé mercredi le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, d’être « le seul responsable » de la crise ouverte avec le Maroc après l’entrée...

Le Parti populaire veut une reprise rapide des relations avec le Maroc

La porte-parole du PP au Congrès, Valentina Martinez, a demandé au gouvernement de Pedro Sanchez de rétablir le plus rapidement possible les relations avec le Maroc, un pays...

Le PP et le PSOE demandent au gouvernement de renforcer ses relations avec le Maroc

Le PP et le PSOE ont, dans une proposition conjointe déposée mardi à la Commission des Affaires étrangères du Congrès, demandé au gouvernement espagnol de promouvoir et de...

L’Espagne veut renforcer sa coopération avec le Maroc

La ministre des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la coopération, Arancha González Laya, a présenté mardi, au Conseil des ministres espagnol, la Stratégie...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.

Comment le Maroc et Israël renforcent leur coopération militaire

Depuis la normalisation de leurs relations en décembre 2020, le Maroc et Israël travaillent à renforcer leur coopération militaire au grand dam de l’Algérie, qui craint pour sa sécurité.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Mémorandum d’entente entre l’ONEE et la société israélienne Mekorot

L’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) et son homologue israélien Mekorot ont signé, jeudi à Marrakech, un mémorandum d’entente portant sur les projets de développement et d’assainissement de l’eau potable.

Énergie verte : partenariat entre le Maroc et l’UE

Le Maroc et l’Union européenne s’apprêtent à signer une alliance verte, qui permettra de renforcer les efforts du royaume dans la lutte contre le changement climatique.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.