Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

22 décembre 2023 - 14h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées le 10 décembre, jour de la commémoration de la normalisation des relations entre les deux pays.

Le Maroc va-t-il céder à la pression populaire ? Le 10 décembre, de milliers de personnes sont descendues dans les rues du royaume pour réclamer la fin des accords de coopération avec Tel-Aviv et exiger la fermeture du bureau de liaison israélien à Rabat. « Le peuple veut la fin de la normalisation », a scandé une foule devant le parlement marocain. En 2021, 41 % des Marocains étaient favorables à la normalisation. L’année suivante, ce chiffre a baissé jusqu’à 31 %, selon Arabometer. Ça reste toutefois l’un des taux favorables à la normalisation les plus élevés de la région MENA.

À lire : Colère au Maroc après l’annonce de la mort de Marocains à Gaza

Depuis l’attaque surprise et spectaculaire du Hamas le 7 octobre et la riposte israélienne sur la bande de Gaza, des groupes marocains contre la normalisation, qui organisaient autrefois des sit-in limités, mobilisent du monde. Ils ont mené une « marche du million », bloquant la place Mohammed V à Rabat, un événement sans précédent depuis les accords d’Abraham. « Ceux qui soutiennent la normalisation avec l’entité israélienne constituent une minorité discordante au sein de la société marocaine, qui respire la cause palestinienne », a déclaré à The New Arab Abderrahim Chikhi, ancien patron du mouvement islamiste de Unicité et Réforme.

À lire : "La Palestine est ma maison" : les Marocains manifestent pour le peuple palestinien

Pour Abdelkader Al-Alami, membre du Groupe d’action nationale pour la Palestine, revenir sur la normalisation « est une exigence fondamentale qui doit être mise en œuvre, et nous poursuivons nos revendications en tant que Marocains, et nous ne nous arrêterons pas tant qu’elles ne seront pas pleinement réalisées ».

À lire : Des milliers de Marocains unis pour la Palestine à Casablanca

Après les accords d’Oslo, le Maroc a normalisé pour la première fois ses relations avec Israël « pour maintenir le dialogue et la compréhension », avant de les rompre dans le mitan de la deuxième Intifada en 2000. Ces relations qui ont repris sous l’égide de l’ex-président américain Donald Trump en échange de la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara seront-elles rompues une fois de plus ? « Il est peu probable que la crise actuelle mette un terme au processus de normalisation maroco-israélien. Cependant, si la guerre se poursuit pendant des mois avec un nombre élevé de victimes, cela placera l’État marocain dans une position critique qui pourrait affecter la normalisation, voire conduire à son retrait », commente un rapport de la World Politics Review.

À lire : Le Maroc va-t-il revenir sur sa normalisation avec Israël ?

Mercredi, le gouvernement du Hamas a annoncé que les opérations militaires israéliennes avaient fait 20 000 morts à Gaza depuis le début de la guerre, dont au moins 8000 enfants et 6200 femmes. Et, Israël n’est pas près d’accepter les appels à un cessez-le-feu. « La guerre se poursuivra jusqu’à l’élimination du Hamas, jusqu’à la victoire. Ceux qui pensent que nous allons nous arrêter sont déconnectés de la réalité », a assuré le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou.

Sujets associés : Normalisation Maroc Israël - Diplomatie

Aller plus loin

Contre vents et marées, le Maroc renforce ses relations avec Israël

Alors que de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et Israël après le déclenchement de la guerre entre l’État hébreu et...

Casablanca : manifestation contre la normalisation Maroc-Israël

Des milliers de personnes ont manifesté dimanche dans les rues de Casablanca contre la normalisation des relations entre le Maroc et Israël et pour dénoncer le « génocide »...

Maroc : une pétition pour mettre fin aux relations avec Israël

Mustapha Baitas, porte-parole du gouvernement, s’est expliqué sur le refus d’accès à la présidence du gouvernement aux universitaires, juristes et des personnalités politiques...

Des milliers de Marocains unis pour la Palestine à Casablanca

Des milliers de Marocains ont encore participé dimanche à Casablanca à une « marche populaire » en soutien à la Palestine dans le conflit contre Israël à Gaza.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc et Israël renforcent leur coopération juridique

Le Maroc et Israël ont signé mardi à Rabat un mémorandum d’entente visant à renforcer la coopération bilatérale dans le domaine juridique.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Maroc : une pétition pour mettre fin aux relations avec Israël

Mustapha Baitas, porte-parole du gouvernement, s’est expliqué sur le refus d’accès à la présidence du gouvernement aux universitaires, juristes et des personnalités politiques venus mercredi pour déposer une pétition appelant à mettre fin à la...

Le voyage de Nasser Bourita en Israël confirmé

Le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita effectuerait en septembre une visite officielle en Israël, indiquent plusieurs sources israéliennes. Une information non encore confirmée officiellement du côté marocain.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Le roi Mohammed VI réitère sa main tendue à l’Algérie

Le roi Mohammed VI a tendu encore une fois la main à l’Algérie qui a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc en août 2021 en raison notamment la question du Sahara.

Mémorandum d’entente entre l’ONEE et la société israélienne Mekorot

L’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) et son homologue israélien Mekorot ont signé, jeudi à Marrakech, un mémorandum d’entente portant sur les projets de développement et d’assainissement de l’eau potable.

Israël importe des étrogs marocains pour la fête de Souccot

Pour la célébration de la fête de Souccot cette année, les juifs d’Israël vont utiliser des étrogs marocains. Une grande quantité de ce fruit a été acheminée en Israël, en raison des restrictions liées à la loi juive et grâce à la normalisation des...