Recherche

« Pousse-moi, Dieu te remerciera », une tentative de suicide évitée de justesse

© Copyright : DR

13 février 2020 - 20h00 - Monde

Mounir B. a sauvé une mère de deux enfants d’un suicide imminent, dimanche 9 février 2020, sur le quai de la station Jacques Brel, à Anderlecht. Voulant mettre fin à ses jours, cette femme lui a demandé de la pousser sur la voie, à l’arrivée de la prochaine rame.

« C’est si inattendu. J’ai d’abord cru à une blague. Mais non, cette dame voulait réellement se jeter sous le métro ; mais elle n’avait pas le courage de le faire. Alors, elle me demandait de l’aider. », témoigne Mounir B. Celui-ci a aussitôt appelé le 101 pour que l’opérateur prévienne les secours et demande au dispatching de la STIB de ralentir l’arrivée des rames, dans les deux sens, relate Dernière Heure.

« Nous avons continué de parler, elle et moi, tandis que je me plaçais de façon à l’empêcher de sauter. Elle m’expliquait qu’elle a un mari et deux enfants, et n’a pas de problèmes, ni avec l’un, ni avec les petits. Mais elle est dépressive et c’est devenu trop dur pour elle », raconte Mounir.

Elle ne renonce pas pour autant au suicide. « Pousse-moi, Dieu te remerciera », lui a-t-elle lancé . « Non, Dieu me punira », répond l’homme qui lui a demandé : « Vos enfants seraient-ils heureux d’apprendre qu’ils n’avaient plus de maman ? ». « C’est mieux d’en finir. », répond cette femme, désespérée.

Pendant ce temps, plusieurs rames, arrivées comme promis au ralenti, sont passées dans la station. La femme a demandé à Mounir la raison de son refus. L’homme lui a proposé de prendre un café. Deux agents de la STIB, puis des policiers arrivent sur les lieux. Ces derniers ont « très gentiment, avec beaucoup de douceur » pris en charge la mère de famille.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact