Les travaux du TGV Kénitra-Marrakech lancés

19 février 2024 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

L’Office national des chemins de fer (ONCF) vient de lancer un appel d’offres pour la réalisation des travaux de génie civil de la Ligne à grande vitesse (LGV) reliant Kenitra à Marrakech.

D’un coût de 40 milliards de dirhams, la future LGV devrait relier Kenitra à Marrakech, en passant par Rabat, Salé et le nouveau hub de Nouaceur. Sa vitesse maximale est de 350 km/h, mais elle devrait circuler à une vitesse commerciale de 320 km/h pour les trains Al Boraq et à une vitesse de 220 km/h entre le raccordement de Sidi Ichou et le tunnel de Rabat et entre Aïn Atiq et Zenata.

À lire : TGV Kénitra-Marrakech : Le projet avance à grande vitesse

Outre la LGV Kénitra-Marrakech, des raccordements aux lignes existantes sont prévus, de même que l’aménagement des gares, la ligne classique Kenitra-Rabat-Casablanca-Marrakech, les installations terminales, les bases de maintenance et l’atelier de maintenance des rames. De nouvelles voies rapides côté terre seront réalisées au niveau du hub de Casablanca pour augmenter la capacité du réseau ferroviaire existant entre Aïn Sebaâ et Bouskoura.

À lire : Maroc : Un pas de géant dans le projet de TGV Kenitra-Marrakech

Une nouvelle ligne sera aussi construite au niveau de la partie sud du hub de Casablanca, et sera exclusivement dédiée à la circulation des rames des navettes Aéroport, TGV et trains Haute performance (HP). Le contournement ferroviaire de Casablanca, considéré comme une LGV, sera exclusivement réservée aux voyageurs.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Office national des chemins de fer (ONCF) - Transport ferroviaire - TGV Kénitra - Marrakech

Aller plus loin

TGV Kénitra-Marrakech : un projet d’envergure à réaliser avant le Mondial 2030

L’Office national des chemins de fer (ONCF) consent des efforts pour la réalisation du projet de construction de la ligne ferroviaire à grande vitesse reliant Kénitra à...

TGV Kénitra-Marrakech : Le projet avance à grande vitesse

L’Office national des chemins de fer (ONCF) s’active pour le projet d’extension de la ligne ferroviaire à grande vitesse reliant Kénitra à Marrakech.

Maroc : Un pas de géant dans le projet de TGV Kenitra-Marrakech

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch vient de franchir un pas vers la réalisation de la ligne grande vitesse Kenitra-Marrakech. Prévu dans le plan Rail Maroc 2040, ce projet...

Un nouveau pas vers la réalisation du TGV Kénitra-Marrakech

L’Office national des chemins de fer (ONCF) accélère la réalisation de la Ligne à grande vitesse (LGV) reliant Kénitra à Marrakech. Après les travaux de génie civil, ceux...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc construira 1000 km d’autoroutes d’ici 2030

Le Maroc veut saisir l’occasion de l’organisation de la coupe du monde 2030 pour moderniser le secteur des transports dans son ensemble, notamment les autoroutes.

Le Maroc va investir de plus de 13,4 MMDH dans le chemin de fer

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a prévu un investissement de plus de 13,4 milliards de DH durant la période 2023-2025.

Investissement massif dans le rail marocain

L’Office national des chemins de fer (ONCF) veut renforcer le rail national. Il vient de lancer un appel à concurrence pour acquérir de nouveaux et différents trains.

Le rail marocain au cœur d’une rivalité internationale

Les géants mondiaux du ferroviaire vont se livrer une rude concurrence pour le mégacontrat de l’Office National des Chemins de Fer (ONCF). Celui-ci a lancé un appel à concurrence pour acquérir 168 nouveaux trains, dont 18 trains à grande vitesse.

Le grand chantier du TGV Kénitra-Marrakech démarre

Le projet de Ligne à grande vitesse reliant Kenitra à Marrakech est entré dans sa phase active. L’Office national des chemins de fer (ONCF) vient de confier à six entreprises les travaux de déblaiement et de préparation du tracé de la ligne, pour un...

Réseau ferroviaire : le Maroc n’a pas les moyens de ses ambitions

Le ministère du Transport et de la Logistique n’est pas en mesure de financer l’extension du réseau de ligne ferroviaire reliant 43 villes marocaines. Vers l’abandon d’un projet devant promouvoir l’équité territoriale en ce qui concerne les chemins de...

Le Maroc veut 800 km de lignes TGV

Le Maroc a l’ambition d’étendre son réseau ferroviaire LGV (Ligne à grande vitesse) à 800 km. La concrétisation de ce souhait nécessitera la bagatelle de 100 milliards de dirhams.

Maroc : une centaine de nouveaux trains à acquérir

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a annoncé l’acquisition progressive de 100 nouveaux trains fabriqués localement, et ceci dans les 10 prochaines années.

Les aéroports marocains reliés par train

L’aéroport international Ibn Battouta de Tanger sera bientôt relié au réseau ferroviaire, dans le cadre d’un projet qui inclut 15 aéroports internationaux.

Le succès ne se dément pas pour le TGV marocain

Inauguré en 2018, Al Boraq, le Train à grande vitesse marocain, souffle sa quatrième bougie ce mardi 15 novembre. Avec 10 millions de passagers transportés depuis sa mise en service, la grande vitesse affiche un succès remarquable.