Recherche

Toulouse : un Marocain prétexte un désenvoûtement après un vol de cartouches de cigarettes

© Copyright : DR

13 août 2021 - 18h20 - Maroc - Par: S.A

Un chauffeur livreur d’origine marocaine a été condamné par le tribunal de Toulouse à six mois de prison ferme pour avoir volé des cartouches de cigarettes sur son lieu de travail. Il a envoyé une partie de l’argent de la revente à sa compagne résidant au Maroc et une autre partie pour paiement de séances de désenvoûtement.

Les faits se sont déroulés le 23 juillet. Le chauffeur livreur, un homme âgé de 43 ans, père de deux enfants, est employé dans une société de livraison qui livre les débitants de tabac de la région, rapporte La Dépêche du Midi. Il a avoué au responsable de la société qu’il avait volé 144 cartouches de cigarettes pour une valeur marchande d’environ 15 000 €. Celui-ci dépose plainte à la gendarmerie. L’employé sera interpellé et placé en garde à vue.

« Dans un courrier, cet employé, le prévenu donc, reconnaît avoir volé ces cartouches qu’il a ensuite revendues entièrement. Le fruit de la revente lui aurait servi à envoyer de l’argent au Maroc où vit sa petite amie », raconte la présidente de l’audience, Myriam Viargues. À la barre, le prévenu explique avoir été envoûté et sous l’emprise de la magie noire. « Est-ce le moment de parler de votre intimité alors que vous êtes accusé d’avoir dérobé des cigarettes », interroge la magistrate. « Nous parlions d’Afrique alors je me suis confié », répond le Marocain.

À lire : Bayonne : un jeune marocain condamné pour une série de vols à la tire

Le prévenu revient sur ses aveux manuscrits. « Vous allez expliquer qu’on vous a forcé à rédiger cette lettre de reconnaissance de culpabilité, que si vous le faisiez il n’y aurait pas de poursuites », poursuit la magistrate. Le père de famille tente de se justifier : « Je pensais qu’en acceptant de dire cela, il ne me dénoncerait pas sur le fait que j’occupe deux emplois et que c’est interdit ». Il travaillerait pour deux entreprises de livraison. Son revenu mensuel s’élèverait environ 4 000 €.

Le quadragénaire envoie une partie de cet argent au Maroc. « Vous envoyez 1 200 € par mois à cette personne, c’est énorme non ? » « C’est pour subvenir aux besoins de celle que j’aime », a-t-il répondu. Il envoie également de l’argent à cette compagne pour payer des séances de désenvoûtement. Le procureur de la République requiert 10 mois de prison ferme. Le verdict est tombé : le chauffeur livreur a écopé de six mois de prison ferme. Il devra également verser 14 886,20 € au titre du préjudice matériel.

Mots clés: France , Toulouse , Prison , Vol

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact