Touria El Asri, la première femme électromécanicienne à la STIB (vidéo)

3 mars 2021 - 23h20 - Belgique - Ecrit par : G.A

L’électromécanique est un métier peu connu mais qui reste très utile dans le monde des transports. A Bruxelles, Touria El Asri excelle dans ce domaine et occupe le poste d’électromécanicienne à la Société des transports intercommunaux de Bruxelles (STIB).

L’électromécanicien installe et règle des équipements automatisés autonomes ou des systèmes industriels automatisés et effectue leur maintenance. Touria, elle, se charge de l’entretien et la réparation des rames du métro. Elle s’est découverte une passion pour l’électromécanique après avoir servi pendant 20 ans dans le secteur de la santé.

C’est sur son lieu de travail, en pleine maintenance des portes du métro que l’équipe de reportage de bX1 est allée à sa rencontre. Elle confie que sa mission du jour était de « vérifier le parallélisme des portes du métro, voir si les joints ne sont pas écrasés, si le mécanisme fonctionne correctement ». Mais ce n’est pas tout. Touria devra aussi vérifier si le circuit électrique de la rame du métro fonctionne correctement. Son quotidien est fait de ces tâches qui n’ont l’air de rien du tout mais dont dépend la sécurité des usagers du métro.

Si après 20 ans de carrière dans le domaine médical, Touria a troqué sa blouse blanche contre la ceinture à outils de l’électromécanicienne, c’est pour donner vie à un rêve d’enfant. « Je rêvais de ce métier depuis mes 8 ou 9 ans. On avait une porte qui s’ouvrait de façon automatique et je trouvais cela magique. Je me suis toujours demandée comment cela était possible. J’étais très intriguée ».

Après 3 ans de formation, la jeune femme est devenue depuis trois ans, la première femme électromécanicienne. « ça a été un challenge pour moi et pour mes camarades aussi. Ils ont dû s’adapter à moi et moi à eux ». Malgré la complexité du métier, elle assure avoir trouvé le métier qui lui correspond réellement » C’est un métier assez passionnant et je me sens à l’aise, prête à relever d’autres défis ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Transport ferroviaire - Vidéos - Conversion à l’Islam

Aller plus loin

Le Maroc compte un taux de femmes ingénieures supérieur aux États–Unis et le Canada

Un rapport de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (l’UNESCO) intitulé « La course contre la montre pour un développement plus intelligent...

Arbitre de football et policière, Bouchra Karboubi, une femme d’exception

Bouchra Karboubi, 32 ans, policière et première femme à arbitrer un match de football de l’élite au Maroc, a un parcours éloquent.

Zara Mohammed, première femme à la tête de la plus grande organisation musulmane en Grande-Bretagne

Zara Mohammed, 29 ans, a été élue secrétaire générale du Conseil musulman de Grande-Bretagne (MCB), dimanche 31 janvier 2021. Elle devient ainsi la première femme à diriger la...

France : les musulmans accepteront-ils des imams femmes ?

L’imamat féminin est loin d’être accepté au sein de la communauté musulmane française. Et pour cause, les positions divergent.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc veut 800 km de lignes TGV

Le Maroc a l’ambition d’étendre son réseau ferroviaire LGV (Ligne à grande vitesse) à 800 km. La concrétisation de ce souhait nécessitera la bagatelle de 100 milliards de dirhams.

Le succès ne se dément pas pour le TGV marocain

Inauguré en 2018, Al Boraq, le Train à grande vitesse marocain, souffle sa quatrième bougie ce mardi 15 novembre. Avec 10 millions de passagers transportés depuis sa mise en service, la grande vitesse affiche un succès remarquable.

L’astuce d’une entreprise française pour gagner l’appel d’offres de l’ONCF

Redoutant l’impact négatif du refroidissement des relations diplomatiques entre le Maroc et la France, une entreprise française charge sa filiale espagnole de se lancer dans la concurrence pour le mégacontrat de l’Office national des Chemins de Fer...

Un nouveau pas vers la réalisation du TGV Kénitra-Marrakech

L’Office national des chemins de fer (ONCF) accélère la réalisation de la Ligne à grande vitesse (LGV) reliant Kénitra à Marrakech. Après les travaux de génie civil, ceux relatifs à l’installation du système de signalisation et de télécommunications...

Maroc : 1300 km de nouvelles lignes TGV

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Adeljalil, a présenté mardi à la Chambre des conseillers, le point des actions menées par l’Office national des chemins de fer (ONCF) en vue de renforcer et de moderniser le transport ferroviaire...

Du nouveau pour le TGV Marrakech-Agadir

Dans le cadre de son accord avec l’Office national des chemins de fer (ONCF), le gouvernement marocain va continuer à financer les études et l’acquisition de biens immobiliers liés à l’extension du réseau de ligne à grande vitesse (LGV) vers les villes...

Investissement massif dans le rail marocain

L’Office national des chemins de fer (ONCF) veut renforcer le rail national. Il vient de lancer un appel à concurrence pour acquérir de nouveaux et différents trains.

Les travaux du TGV Kénitra-Marrakech lancés

L’Office national des chemins de fer (ONCF) vient de lancer un appel d’offres pour la réalisation des travaux de génie civil de la Ligne à grande vitesse (LGV) reliant Kenitra à Marrakech.

Le rail marocain au cœur d’une rivalité internationale

Les géants mondiaux du ferroviaire vont se livrer une rude concurrence pour le mégacontrat de l’Office National des Chemins de Fer (ONCF). Celui-ci a lancé un appel à concurrence pour acquérir 168 nouveaux trains, dont 18 trains à grande vitesse.

Maroc : Un pas de géant dans le projet de TGV Kenitra-Marrakech

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch vient de franchir un pas vers la réalisation de la ligne grande vitesse Kenitra-Marrakech. Prévu dans le plan Rail Maroc 2040, ce projet représente un enjeu stratégique dans la poursuite du développement du réseau de...