Bruxelles : la Stib prend acte de sa condamnation sur le port du voile

3 juin 2021 - 05h20 - Ecrit par : G.A

Le comité de gestion de la Société des transports intercommunaux de Bruxelles (STIB) réuni lundi en début de soirée a décidé, à l’issue d’un vote étriqué, de prendre acte du jugement récent rendu par le tribunal du travail, qui estime que la STIB avait fait preuve de discrimination à l’égard d’une candidate à l’emploi portant un voile en raison de ses convictions religieuses.

«  La STIB a toujours été pionnière en matière de diversité. C’est parce que nous souhaitons poursuivre dans cette voie que le Comité de Gestion a décidé de ne pas aller en appel de l’ordonnance du tribunal du travail malgré ses imperfections  », a déclaré le président du Comité de gestion de la STIB, Merlijn Erbuer.

Dans un communiqué de la direction, le comité de gestion a demandé à la STIB de se lancer dans un processus participatif de révision de sa politique de neutralité «  pour garantir l’adhésion au sein de l’entreprise. À terme, l’objectif est de permettre le port de certains signes convictionnels dans l’entreprise, tout en veillant à ce que le service rendu au citoyen reste neutre et que la liberté d’opinion de toutes et tous soit garantie sur le lieu de travail  », rapporte bx1.be.

L’affaire remonte à décembre 2015 et janvier 2016, lorsqu’une plaignante, de confession musulmane, portant le foulard et à la recherche d’un emploi, avait fait appel à des agences d’intérim et postulé à la STIB. Deux tentatives infructueuses puisqu’on lui a fait savoir que la STIB appliquait une politique de neutralité qui n’autorise aucun signe convictionnel et qu’elle devrait s’y conformer en retirant son foulard.

Étant déterminée à se faire embaucher, elle a cru que transformer son foulard en un léger turban pourrait lui faciliter la tâche. Mais une fois à l’entretien d’embauche, la question du retrait du foulard a été abordée : celui-ci est interdit, peu importe la façon dont il est porté.

Selon la Ligue des droits de l’homme, la STIB se défend d’avoir écarté cette candidature en raison du choix de porter le voile. Elle ne conteste dans le même temps aucunement pratiquer une politique de «  neutralité exclusive  » interdisant à tous les membres de son personnel le port de signes convictionnels, politiques, philosophiques ou religieux.

La STIB n’a pas pu justifier la discrimination indirecte basée sur le genre, devenue apparente, a jugé le tribunal. Jusqu’à présent, le gouvernement bruxellois, qui n’a rien prévu sur la question dans sa déclaration de politique générale, s’est bien gardé de se saisir du dossier malgré la polémique.

Tags : Belgique - Racisme - Transports - Islamophobie - Voile islamique

Aller plus loin

Une campagne contre les restrictions liées au port du voile en France

Le projet de loi confortant le respect des principes républicains continue de soulever de vives polémiques. Bon nombre d’internautes se mobilisent sur Twitter, Instagram et...

Port du voile en Belgique : regards croisés sur la neutralité et la laïcité

En Belgique, la condamnation de la Stib par le tribunal du travail de Bruxelles pour discrimination fondée sur les convictions religieuses et le genre a relancé le débat sur les...

France : le port de voile désormais interdit dans les compétitions sportives

Dans la soirée du 7 avril 2021, le Sénat français a voté pour l’interdiction des signes religieux visibles lors des compétitions sportives. Parmi ces signes, le...

Suisse : femmes juives et catholiques vent debout contre l’interdiction du voile intégral

Alors que le «  oui  » l’a emporté dimanche dernier, des associations de femmes juives et catholiques rejettent l’initiative visant à interdire le port du voile intégral dans l’espace...

Nous vous recommandons

Le Maroc ne reconnaît plus les frontières de Sebta et Melilla

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a pris mardi un arrêté pour remplacer le mot « frontière » par celui de « bab » (porte en arabe) sur les enseignes des deux postes de police à Ceuta et...

Nouvel accord commercial pour Royal Air Maroc

Italia Trasporto Aereo (ITA Airways) a annoncé avoir conclu un accord commercial de partage de code avec Royal Air Maroc.

Ousmane Dembélé s’est marié avec une Marocaine (vidéo)

Le joueur français Ousmane Dembélé profite des vacances de fin d’année pour célébrer son mariage avec une jeune Marocaine. Cette cérémonie s’est déroulée en France (et non au Maroc) comme on peut le voir dans une vidéo largement diffusée sur les réseaux...

L’Algérie se dote-t-elle d’un nouveau système de guerre électronique pour contrer le Maroc ?

L’Algérie dont le chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), le général de Corps d’armée, Saïd Chengriha, a récemment affirmé que le Maroc sans le nommer a « changé de tactique en recourant à l’espace cybernétique, aux réseaux sociaux et aux campagnes...

Si le départ de Ryanair du Maroc se confirme, de nombreuses liaisons seront supprimées

Si le départ de Ryanair du Maroc est confirmé en mai prochain, en raison des désaccords avec les autorités marocaines, cinq liaisons avec Tanger seront définitivement supprimées.

Maroc : le thermomètre flirte avec les 50 degrés

Une chaleur extrême est prévue de jeudi à samedi dans plusieurs provinces du Maroc. Des « records absolus » de températures cette fin de semaine lors d’une vague de chaleur exceptionnelle, le mercure frôlant les 50 degrés et dépassant par endroit la normale...

Deux Marocains tués par balles au Mali (vidéo)

L’ambassade du Maroc à Bamako fait savoir que deux camionneurs marocains ont été tués, samedi 11 septembre au Mali, un troisième est blessé et un quatrième s’en sort indemne. Une enquête sera bientôt ouverte pour élucider cette...

Le Maroc expulse des Espagnols

La police marocaine a expulsé ce samedi de l’aéroport de Laâyoune une délégation médico-légale qui est arrivée dans la ville de Boujdour, en provenance de Gran Canaria.

Escalade raciste à Murcia

Plusieurs cas d’agressions et de meurtres à caractère raciste et xénophobe ont été enregistrés dans la région de Murcie au cours des derniers mois. Le plus marquant est celui de Younes Bilal, le jeune Marocain tué le 13 juin à Mazarrón par un ancien...

Les États-Unis félicitent le Maroc

Les États-Unis ont félicité le Maroc pour sa politique en matière de lutte contre le terrorisme, saluant la bonne la coopération bilatérale dans ce domaine.