Une victoire pour les étudiantes voilées de Wallonie-Bruxelles

17 janvier 2021 - 08h00 - Belgique - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Les étudiants inscrits dans des établissements d’enseignement supérieur ou de promotion sociale sous tutelle de Wallonie-Bruxelles Enseignement pourront désormais afficher des signes convictionnels dont le voile. Cette mesure entrera en vigueur à partir de septembre 2021.

Cette décision émane de Julien Nicaise, administrateur général de WBE, du conseil d’administration du pouvoir organisateur et des directions des hautes écoles, des écoles supérieures des arts et des instituts d’enseignement de promotion sociale dépendant de ce PO, rapporte La Dernière Heure.

« Deux principes ont guidé notre réflexion. Premièrement, les écoles officielles ont toujours eu pour tradition d’accueillir tous les étudiants, quelles que soient leurs caractéristiques. Ensuite, il nous est apparu nécessaire de réaffirmer les valeurs de tolérance et d’émancipation des jeunes adultes en faisant évoluer le principe de neutralité pour le rendre plus inclusif. On demande donc aux établissements de modifier leur règlement dans le sens d’une autorisation des signes convictionnels sauf si des raisons d’hygiène, de sécurité ou des exigences pédagogiques justifient leur interdiction », a expliqué Julien Nicaise.

Cette nouvelle mesure profiterait à 50 000 étudiants et étudiantes. Même si elle concerne tous les signes religieux, le responsable estime que c’est surtout le port du voile qui est visé : « Je ne vais pas être hypocrite, on sait bien que c’est surtout le voile qui est concerné. On a tous un avis personnel sur le sujet mais dans ce cas précis, c’est l’intérêt général qui a primé avec la volonté d’inclure les femmes qui portent un voile. On sait bien qu’un diplôme est un passeport indispensable pour l’emploi et l’inclusion en général. Les femmes inscrites en promotion sociale ou dans l’enseignement sont adultes, il est logique de ne pas les refuser et de privilégier une forme de neutralité qui permet de les inclure ».

En ce qui concerne l’enseignement obligatoire, il a assuré qu’il n’y a aucun changement en vue à ce stade. « Pour les mineurs, on continue à appliquer la règle tacite qui consiste à laisser la liberté aux écoles de décider d’autoriser ou pas les signes convictionnels. On n’a pas souhaité ouvrir la réflexion à l’enseignement obligatoire car ça nous semble plus délicat. Nous ne sommes pas mûrs », a-t-il certifié.

« Ne pas autoriser le port du voile dans l’enseignement supérieur revient à briser les élans de milliers de femmes. L’enseignement et l’emploi sont les principaux vecteurs d’émancipation dans notre société. Si on exclut les femmes musulmanes en raison du voile, il faut être conscient qu’on leur inflige une forme de violence morale et économique. En autorisant les femmes voilées à faire des études supérieures, on envoie au contraire un formidable message d’espoir à tout un pan de la société », a commenté Mustapha Chaïri, président du Collectif contre l’islamophobie en Belgique (CCIB).

Sujets associés : Bruxelles - Etudiants - Education - Voile islamique

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

La loi « Séparatisme » prive les mères voilées des sorties scolaires

Les mères voilées ne pourront plus accompagner leurs enfants aux sorties scolaires en France. Mardi, les sénateurs ont imposé cette mesure, portant ainsi des amendements...

Belgique : une victoire pour les femmes voilées

En Belgique, le port du voile est désormais autorisé dans les tribunaux. Ceci, après la modification de l’article 759 du Code judiciaire complètement...

Belgique : contestation contre le port du voile dans l’enseignement supérieur officiel

La décision de Wallonie-Bruxelles Enseignement (WBE) relative à l’autorisation de signes religieux dont le port du voile dans les établissements d’enseignement supérieur officiel à...

En Belgique, une motion sur le port de voile divise la classe politique

Le débat sur le port de signes religieux au sein de l’administration belge refait surface à travers une motion portant sur le sujet au conseil communal de Molenbeek. Une motion...

Nous vous recommandons

Bruxelles

Belgique : un Marocain fait vivre l’enfer à sa femme

Abderrahim B. originaire du Maroc a écopé, vendredi 26 juin, d’une peine de sept ans de prison pour séquestration, traitement dégradant, menace et harcèlement sur son épouse, S.J. Tel est le jugement rendu par le tribunal correctionnel de...

Bruxelles : les sans-papiers, dont des Marocains, en grève de la faim, stoppent leur mouvement

En Belgique, les sans-papiers grévistes ont décidé d’arrêter leur mouvement et de suspendre pour le moment la grève de la faim. Pour négocier les titres de séjour, le comité de soutien a mis en avant les années passées dans le...

Bruxelles : manifestation pour un assouplissement des mesures restrictives dans les lieux de culte

Les abords de la gare centrale de Bruxelles ont enregistré dimanche, une manifestation inhabituelle qui a mobilisé des représentants des cultes juif, islamique et chrétien. Ils demandent aux autorités d’assouplir les mesures qui touchent les lieux et qui...

Les propos étranges du meurtrier de Mounia

Le suspect du meurtre de Mounia, une Marocaine de 36 ans, égorgée en pleine rue à Evere le 30 juin dernier a tenu des propos pour le moins étranges devant les enquêteurs.

Bruxelles : les communautés religieuses s’opposent à l’interdiction de l’abattage rituel

A Bruxelles, les communautés musulmanes et juives ont exprimé leur position au parlement sur le débat autour de l’abattage rituel, affichant un désaccord commun sur le projet d’ordonnance, actuellement en...

Etudiants

Ukraine : un étudiant marocain tué par l’armée russe, son père raconte

Alors qu’il rentrait à Moldova le 20 avril dernier, Anas Jabry, un étudiant marocain, a été tué dans une attaque russe contre un bus dans la ville ukrainienne d’Odessa. Son père raconte ce qu’il s’est...

Formation professionnelle : les frais d’inscription n’augmenteront pas la rentrée prochaine

L’information selon laquelle une hausse des frais d’inscription aux instituts de formation professionnelle est prévue pour la saison 2021-2022 est fausse.

Un réseau criminel spécialisé dans le chantage sexuel des étudiantes démantelé à Safi

À Safi, les éléments de la Gendarmerie royale ont démantelé un réseau criminel spécialisé dans le chantage sexuel des étudiantes. Ils ont également réussi à interpeller l’un des membres du réseau.

Une question raciste dans un livre d’école fait polémique en Belgique

L’utilisation du mot « nègre » dans une question lors d’un cours de physique à l’Athénée Royal de Bruges, a créé la controverse en Belgique. Choquée, une élève de terminale a partagé la question sur les réseaux...

Forte présence des étudiants marocains à l’étranger

Estimés à près de 45 000, les étudiants marocains forment la première communauté des étudiants en France. Environ 13 % d’entre eux sont inscrits dans les écoles d’ingénieurs où ils excellent.

Education

Le gouvernement rassure les parents des étudiants marocains d’Ukraine

Mustapha Baitas, porte-parole du gouvernement assure que l’exécutif suit le dossier des étudiants marocains de médecine et de pharmacie en Ukraine, rapatriés au pays après le déclenchement la guerre russo-ukrainienne et qu’il aura une annonce prochainement...

Enseignants accusés d’islamophobie à Grenoble : des étudiants seront sanctionnés

La ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal appelle à sanctionner les étudiants qui ont accusé deux professeurs de l’Institut d’études politiques (IEP) d’islamophobie. Le rapport qu’elle avait commandé sur cette affaire indique que les enseignants...

Crise des vocations chez les professeurs marocains

Une grande partie des enseignants marocains n’a pas la vocation et est entrée dans la profession à cause des avantages qu’elle offre, mais surtout par nécessité, selon le Conseil supérieur de l’Éducation.

Bordeaux : une Marocaine condamnée pour avoir refusé de scolariser ses enfants

Le tribunal correctionnel de Bordeaux a condamné par défaut une Marocaine qui a refusé de scolariser ses enfants, malgré une mise en demeure, à trois mois de prison avec sursis et 950 euros d’amende.

À Salé, les parents d’élèves crient haro sur les cafés à chicha

L’implantation des cafés à chicha à proximité d’établissements scolaires à Salé ne sont pas du goût des parents d’élèves. Ces derniers appellent les autorités compétentes à mettre fin à ce phénomène qui se répand dans la...

Voile islamique

La CJUE rend une décision importante sur le voile au travail

L’interdiction de port de signes religieux au travail continue d’agiter les discussions en Belgique. La Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) a rendu jeudi un arrêt selon lequel la notion de discrimination disparaît lorsque l’interdiction s’applique...

Port du voile en Belgique : regards croisés sur la neutralité et la laïcité

En Belgique, la condamnation de la Stib par le tribunal du travail de Bruxelles pour discrimination fondée sur les convictions religieuses et le genre a relancé le débat sur les notions de neutralité et de laïcité. Des spécialistes donnent leur avis sur ce...

"Les combattantes", la une du Figaro Magazine fait polémique

La Une du Figaro Magazine, au lendemain du discours d’Emmanuel Macron sur le séparatisme, a été dédiée à cinq femmes connues des Français et présentées comme des figures de la lutte contre l’islamisme.

La Belgique va-t-elle alléger les peines pour port de la burqa ?

Le gouvernement belge semble disposé à alléger les sanctions pour non-respect de la loi 2011 interdisant le port de tout vêtement cachant totalement ou principalement le visage dans l’espace public. Le sujet fait actuellement l’objet de...

« Le voile sera interdit en France », affirme Marine Le Pen

Si elle est élue, Marine Le Pen, candidate du Rassemblement national (RN), mettra fin au port du voile dans l’espace public en France. Elle donnera ainsi, selon elle, satisfaction à une demande exprimée par 85 % des...