La loi « Séparatisme » prive les mères voilées des sorties scolaires

1er avril 2021 - 17h00 - France - Ecrit par : G.A

Les mères voilées ne pourront plus accompagner leurs enfants aux sorties scolaires en France. Mardi, les sénateurs ont imposé cette mesure, portant ainsi des amendements inattendus à la loi sur le « séparatisme ».

Désormais, l’interdiction faite aux élèves des écoles, collèges et lycées publics de porter des signes ostentatoires religieux concerne aussi les « personnes qui participent aux sorties scolaires, aux activités liées à l’enseignement dans ou en dehors des établissements, organisées par ces écoles et établissements publics locaux d’enseignement ». Cette interdiction fait le bonheur du Rassemblement national, dont l’élu de Bourgogne-Franche Comté avait demandé à une femme voilée accompagnatrice de jeunes élèves de retirer son voile lors d’une séance du Conseil régional en octobre 2019. Sa demande décriée et critiquée à l’époque prend tout son sens avec cet amendement des sénateurs, rapporte Le Muslim Post.

Même si le texte ne met pas en avant le voile, c’est pourtant à ce symbole religieux que des sénateurs de la formation Les Républicains (LR) et Rassemblement démocratique et social et social européen (RDSE) se sont attaqués. Ils avancent comme arguments que « la religion n’a pas sa place dans une école laïque ». Le ministre français de l’Intérieur aurait essayé d’expliquer qu’il n’était pas nécessaire de faire voter ces amendements.

L’autre signe religieux qui les intéresse est le burkini dans les piscines municipales. L’interdire serait bien contraire au discours sur l’acceptation des différences, la lutte contre l’islamophobie que ne cessent de prôner le président français ainsi que le ministre de l’Intérieur.

Sujets associés : France - Religion - Islamophobie - Islam - Voile islamique

Aller plus loin

Une campagne contre les restrictions liées au port du voile en France

Le projet de loi confortant le respect des principes républicains continue de soulever de vives polémiques. Bon nombre d’internautes se mobilisent sur Twitter, Instagram et...

Adoption définitive du projet de loi sur le séparatisme

C’est par 49 voix pour, 19 contre et 5 abstentions que le Parlement français a définitivement adopté vendredi 23 juillet le projet de loi contre le séparatisme et sa série de...

France : la Cour de cassation confirme le droit des femmes de porter un foulard au travail

La Cour de cassation a confirmé le 14 avril dernier le jugement en appel qui avait condamné l’enseigne Camaïeu à payer 10 000 euros d’indemnités à Nadia, une employée licenciée...

France : les « Hijabeuses » manifestent contre l’interdiction du port du voile en compétition

Les “Hijabeuses” ont organisé mercredi 26 janvier un match de football dans le jardin du Luxembourg, juste devant le Sénat, pour afficher leur opposition au vote d’un amendement...

Ces articles devraient vous intéresser :

La date de l’Aid Al Mawlid au Maroc connue

Au Maroc, l’Aid Al Mawlid Annabaoui, la fête qui célèbre la naissance du prophète Mohammad, sera célébrée en ce mois de septembre.

Le ramadan débutera jeudi en France

Le ramadan débutera officiellement le jeudi 23 mars en France, annonce le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems-Eddine Hafiz.

Le Maroc veut construire 200 nouvelles mosquées par an

Le Maroc a besoin de construire 200 nouvelles mosquées par an. », selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Nouhaila Benzina : un hijab par amour

La Marocaine Nouhaila Benzina pourrait être la première footballeuse de l’histoire à jouer avec un hijab, si elle monte sur le terrain lors du match contre la Corée du Sud en Coupe du monde féminine, prévu ce dimanche.

Le stade de Chelsea accueille un « Open Iftar »

Après l’équipe de Blackburn, un club de D2 anglaise, qui avait ouvert ses portes en 2022, pour accueillir la prière de l’Aid Al Fitr pendant le ramadan, c’est au tour de Chelsea, le club de l’international marocain Hakim Ziyech, d’offrir une...

Cimetières au Maroc : entre abandon et insécurité

La gestion des cimetières pose problème au Maroc. Selon un rapport du ministère de l’Intérieur, les sites existants sont saturés ou en état de dégradation et les collectivités territoriales peinent à les réhabiliter et à identifier des terrains viables...

Les chrétiens marocains contraints de vivre leur foi en secret

Les chrétiens marocains sont rejetés par leurs familles et la société. Bien que la Constitution de 2011 garantisse la liberté de conscience, la pratique d’une religion autre que l’islam sunnite est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans...

Maroc : Ahmed Assid dénonce la répression des voix d’opposition par l’astuce des mœurs

Dans un podcast, l’universitaire et activiste amazigh Ahmed Assid s’est prononcé sur plusieurs sujets dont la répression des voix contestataires au Maroc, la liberté d’expression ou encore la laïcité.

Un lycée français au Maroc accusé d’intolérance religieuse

Le lycée Lyautey est au cœur d’une polémique après que plusieurs médias marocains ont publié qu’une employée de l’établissement aurait été empêchée d’y accomplir la prière. La direction du centre éducatif dément cette rumeur qu’elle juge « inconcevable ».

Des prières rogatoires dans les synagogues marocaines

Après les mosquées, c’est au tour des synagogues au Maroc d’accueillir des prières rogatoires en faveur de la pluie.