France : syndicats et associations vent debout contre le projet de loi séparatisme

19 juin 2021 - 06h20 - France - Ecrit par : S.A

À l’initiative de la Ligue des droits de l’Homme (LDH), syndicats et associations ont signé une tribune collective dans laquelle ils affichent leur opposition au projet de loi « confortant le respect des principes de la République ». Ce projet sera examiné dans les tout prochains jours par l’Assemblée nationale en deuxième lecture.

Encore des protestations. Dans cette tribune intitulée « Il est encore temps » et publiée dans Libération, une centaine de personnalités et d’organisations, dont la Confédération générale du travail (CGT), la Fédération syndicale unitaire (FSU), le Syndicat des avocats de France, le Syndicat de la magistrature, le Syndicat national des journalistes (SNJ-CGT), l’Union nationale des étudiants de France (UNEF), SOS Racisme, le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), Lallab ou encore Emmaüs, le Secours catholique, la Cimade et ATD Quart Monde, dénoncent un texte contre-productif. Selon elles, le projet « met gravement en péril l’équilibre réalisé par les grandes lois laïques de 1882, 1901 et 1905, avec des mesures dans tous les sens, imprécises, disproportionnées, qui sont dangereuses pour les libertés publiques de toutes et tous ».

À lire : Loi séparatisme : le titre de séjour interdit en cas de rejet des « principes de la République »

« Nous nous alarmons de ce projet qui vient encore fragmenter la société française et jette une suspicion généralisée à l’encontre des personnes de confession musulmane, comme sur toutes les associations et les citoyens engagés », dénoncent encore les signataires. Ils appellent le gouvernement à écouter « toutes les inquiétudes exprimées, les vives critiques de la Défenseure des droits, du conseil d’État, de la Commission nationale consultative des droits de l’Homme, du Haut conseil à la vie associative, les fortes réserves de la communauté internationale, comme dernièrement celles du rapporteur général sur la lutte contre le racisme et l’intolérance du Conseil de l’Europe ».

À lire : La loi « Séparatisme » prive les mères voilées des sorties scolaires

Pour les syndicats et associations, « ce projet de loi, s’il était adopté, porte les germes de sombres perspectives que nous refusons. Nous appelons, au contraire, à une démocratie vivante et pacifiée, à un dialogue social et civil riche de notre diversité, restant tous profondément attachés aux principes fondamentaux de notre République solidaire, démocratique et sociale et à des libertés publiques égales pour toutes et tous ».

Sujets associés : France - Religion

Aller plus loin

Adoption définitive du projet de loi sur le séparatisme

C’est par 49 voix pour, 19 contre et 5 abstentions que le Parlement français a définitivement adopté vendredi 23 juillet le projet de loi contre le séparatisme et sa série de...

France : le projet de loi contre le séparatisme franchit l’étape de la première lecture

Les députés français ont largement adopté, mardi 16 février, le projet de loi « confortant le respect des principes de la République ». Le Sénat examinera ce texte qui vise à...

Loi séparatisme : le titre de séjour interdit en cas de rejet des « principes de la République »

Après l’interdiction du port de signes religieux lors des sorties scolaires en France, Les Républicains s’attaquent au titre de séjour accordé aux étrangers. Désormais, la...

Paris : manifestation contre le projet de loi « séparatisme »

Ils étaient près de 200 citoyens à manifester, dimanche 14 février place du Trocadéro à Paris, contre le projet de loi « confortant les principes républicains » qui devrait être...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les chrétiens marocains contraints de vivre leur foi en secret

Les chrétiens marocains sont rejetés par leurs familles et la société. Bien que la Constitution de 2011 garantisse la liberté de conscience, la pratique d’une religion autre que l’islam sunnite est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans...

Israël importe des étrogs marocains pour la fête de Souccot

Pour la célébration de la fête de Souccot cette année, les juifs d’Israël vont utiliser des étrogs marocains. Une grande quantité de ce fruit a été acheminée en Israël, en raison des restrictions liées à la loi juive et grâce à la normalisation des...

Ramadan 2023 : la durée de la journée de jeûne selon les pays

Le premier jour du ramadan correspond au 23 mars au Maroc et dans de nombreux pays à travers le monde. Les heures de jeûne durant ce mois sacré pour les musulmans varient d’un pays à l’autre.

Michel Houellebecq s’excuse auprès des musulmans

L’écrivain Michel Houellebecq revient sur les propos dangereux qu’il avait tenus envers les musulmans lors d’une discussion entre l’essayiste Michel Onfray et lui, et présente ses « excuses à tous ceux » qui se sont sentis offensés.

Le Conseil d’État annule un arrêté anti-burkini

La ville de Mandelieu-la-Napoule, dans le sud-est de la France, a vu son arrêté interdisant le port du burkini sur ses plages suspendu par le Conseil d’État. Cet arrêté, réitéré chaque année depuis 2012, avait été contesté en justice par la Ligue des...

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Chaâbane débute ce dimanche, le ramadan dans un mois

Le premier jour du mois de Chaâbane de l’année 1445 de l’hégire correspond au dimanche 11 février 2024, a annoncé samedi le ministère des Habous et des Affaires Islamiques dans un communiqué.

Le Maroc inaugure la première synagogue universitaire du monde arabe

L’Université polytechnique Mohammed VI (UM6P) a inauguré une synagogue universitaire, une première au Maroc et dans le monde arabe. Le lieu de culte, situé à côté de sa nouvelle mosquée, reflète la coexistence des religions au Maroc.

Aid Al Fitr au Maroc : vendredi ou samedi ?

Même si les calculs astronomiques tendent à définir la date de l’ Aïd Al fitr samedi 22 avril 2023 au Maroc, l’observation de la lune reste pour l’instant l’option privilégiée par les autorités religieuses marocaines.

Hijab et football féminin : Le Conseil d’État maintient l’interdiction

L’interdiction du port du hijab lors des compétitions de football féminin, qui est en vigueur depuis 2016, a été confirmée par le Conseil d’État jeudi.