Recherche

Quand un réalisateur marocain appelle au viol d’homosexuels

23 août 2017 - 16h30 - Société

© Copyright : DR

Il aurait dû se taire. Voulant réagir à l’agression d’une jeune femme dans un bus à Casablanca, le réalisateur Mahmoud Frites a ouvertement appelé au viol des homosexuels.

« Je ne comprends pas ceux qui violent une ânesse, une malade mentale, une vieille femme, un nourrisson, leurs enfants et ne s’approchent pas de personnes qui rêvent d’être violées et seraient même prêtes à payer pour cela », écrit le réalisateur dans un message publié sur Facebook. Le post est accompagné d’une photo censée représenter un homosexuel marocain et sous-entendant que ces personnes là aiment qu’on les viole et qu’on les violente.

Quelques minutes seulement après sa publication, le réalisateur a été la cible de vives critiques « de la part d’homosexuels et de personnes encourageant l’homosexualité » le poussant à supprimer le messages et s’excusant à demi-mot en prétextant que c’était une simple plaisanterie.

Un avis ? un commentaire?

Bladi.net

Bladi.net - 2017 - Archives - A Propos - Contact