Voici les six Marocains les plus influents selon Jeune Afrique

29 juillet 2020 - 19h30 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

L’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique a désigné les 100 personnalités les plus influentes du continent pour le compte de l’année 2020. Parmi ces hommes et femmes issus des milieux de la santé, des affaires, de la politique, de la culture, du sport, et qui témoignent d’une Afrique dynamique de par leurs œuvres, figurent six Marocains.

Parmi les six personnalités marocaines classées dans ce Top 100 figurent quatre hommes et deux femmes. Ils ont pour noms, Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Économie Verte et Numérique, qui se trouve dans le top 10, le président-directeur général du groupe OCP, Mostafa Terrab (top 20), le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch, (top 30) et Mohamed El Kettani, homme d’affaires et président-directeur général d’Attijariwafa bank (91ᵉ rang). Quant aux deux femmes, il s’agit, de la ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Économie sociale, Nadia Fetah (69ᵉ rang) et l’entrepreneure, fondatrice de la foire d’art contemporain africain 1-54, qui se tient chaque année à Londres, New York et Marrakech, Touria El Glaoui (83ᵉ rang).

Comparativement à l’année dernière où l’on pouvait compter neuf personnalités influentes marocaines dans ce Top 100 africain, le royaume affiche cette fois-ci une performance appréciable, surtout que le magazine met en vedette, «  quatre ministres, des hommes d’affaires et technocrates et pas forcément des politiciens, une artiste et des gestionnaires  », fait observer le magazine. Le média relève que les «  six représentants ont plutôt la tendance des affaires, de la gestion d’entreprise, de l’art et des finances  », précisant que Moulay Hafid Elalamy, Mustapha Terrab, Aziz Akhannouch et Touria El Glaoui figuraient déjà dans ce Top 100 l’année dernière.

Ces six Marocains doivent leurs places dans ce classement, grâce à leur qualité de gestionnaires à l’image de Moulay Hafid Elalamy qui, face à la crise du coronavirus, « s’est montré rassurant et pragmatique et a exposé solutions et opportunités », indique Jeune Afrique qui souligne que « L’influence de Mostafa Terrab demeure », vantant ainsi les vertus de « ce poids lourd de la scène économico-politique du Royaume ». Quant à Aziz Akhanouch qui est « à l’origine de l’initiative pour l’Adaptation de l’agriculture africaine (AAA), lancée en amont de la COP22 », le magazine lui entrevoit de meilleurs lendemains, notamment en tant que chef de gouvernement. Nadia Fetah qui apparaît comme l’une des grandes surprises dans ce classement, aura réussi à montrer de grandes qualités pour tenter de sortir le secteur du tourisme marocain de la léthargie dans laquelle il se trouve du fait de la crise sanitaire.

La première place de ce Top 100 des personnalités africaines les plus influentes est allée à Tedros Adhanom Ghebreysus, docteur en biologie et ancien ministre éthiopien de la Santé. En enlevant cette place, l’actuel directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est sans doute ainsi honoré pour son plein investissement dans la gestion de la crise sanitaire actuelle due à la pandémie du Covid-19. À noter que dans le domaine sportif, figurent trois grands footballeurs : le Sénégalais Sadio Mané (13ᵉ rang), l’Egyptien Mohamed Salah (17ᵉ rang) et l’Algérien Djamel Belmadi (92ᵉ rang).

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Distinction - Aziz Akhannouch - Moulay Hafid Elalamy - Mohamed El Kettani - Jeune Afrique - Nadia Fettah Alaoui

Aller plus loin

Maroc : l’emprunt national ne sera pas lancé cette année

Le gouvernement a décidé de reporter une fois de plus le lancement de l’emprunt national. Il pourrait intervenir à la rentrée prochaine.

Huit Marocains parmi les 100 leaders africains de 2022

Nasser Bourita et Walid Regragui et six autres marocains figurent sur la liste des 100 personnalités influentes de l’année 2022, selon le magazine nigérian The New Africa.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le tourisme de montagne, un potentiel inexploité au Maroc

Le tourisme de montagne au Maroc est un secteur à fort potentiel qui est inexploité, selon Nadia Fettah Alaoui, la ministre marocaine du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale.

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Royal Air Maroc : 200 avions prévus d’ici 2037

Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch et le Président-directeur général de la Royal Air Maroc (RAM), Hamid Addou, ont procédé mardi à Rabat, à la signature du contrat-programme 2023-2037. Objectif, améliorer l’attractivité de la destination Maroc et...

Les Marocains partiront à la retraite plus tard

Le Maroc s’est engagé dans la voie de réforme de son système de retraite visant à rétablir l’équilibre financier des régimes. Et l’une des principales dispositions du nouveau texte est le relèvement de l’âge de départ à la retraite à 65 ans. La...

La Société générale se sépare de sa filiale marocaine

Les négociations sont très avancées pour le rachat par le groupe Saham Finances, fondé et dirigé par l’ancien ministre de l’Industrie et du Commerce, Moulay Hafid Elalamy (MHE) d’une grande partie de la société générale du Maroc.

Maroc : remaniement ou pas remaniement ?

L’éventualité d’un remaniement ministériel agite l’opinion publique marocaine. Aziz Akhannouch prépare-t-il un réajustement de son équipe ?

Aïd El Fitr 2024 : une bonne surprise pour les fonctionnaires marocains ?

La ministre déléguée chargée de la réforme de l’administration et de la transition numérique, Ghita Mezzour, propose au gouvernement de décréter un congé exceptionnel de trois jours au lieu de deux à l’occasion de l’Aïd Al-Fitr 2024.

Maroc : l’Amazigh reconnue officiellement comme une langue de travail

Les autorités marocaines ont procédé mardi au lancement officiel des procédures qui vont permettre l’intégration de l’Amazigh dans les administrations publiques. La cérémonie a été présidée par le chef du gouvernement Aziz Akhannouch.

Maroc : une aide directe aux veuves

Le Conseil de gouvernement, présidé par le Chef du gouvernement Aziz Akhannouch, se réunira jeudi 6 avril pour examiner plusieurs projets de décrets, selon un communiqué du département du Chef du gouvernement publié lundi.

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...