Vox, spécialiste des fake news sur les Marocains

12 février 2021 - 21h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

L’insécurité et l’islamisation de la Catalogne. Ce sont les deux principaux thèmes développés par le parti d’extrême droite VOX au cours de cette campagne électorale. Le parti ne rate aucune occasion pour abreuver son électorat des chiffres qui sont loin de la réalité.

Depuis le début de la campagne, le candidat du parti d’extrême droite Vox à la présidence de la Généralité de Catalogne, Ignacio Garriga, n’a cessé d’évoquer la question de la forte présence de Maghrébins, en l’occurrence des Marocains, comme étant une source d’insécurité et une menace à l’islamisation du pays. Pour étayer ses propos, il fait référence au nombre de crimes supposément commis par des migrants, qu’il a soustrait du nombre total de crimes enregistrés au sein de la population. Une manière de distinguer les crimes commis par les nationaux et les étrangers.

Parlant de l’islamisation de la population, le parti a publié plusieurs messages sur les réseaux sociaux, semant la confusion sur les notions de musulman, d’arabe ou d’islamiste. Ces publications, considérées comme une incitation à la haine et à la radicalisation des migrants non européens, ont été toutes bloquées, notamment sur Twitter.

Par ailleurs, le parti Vox aborde aussi la question des mineurs non accompagnés (MNA) qui bénéficieraient de plus de soutien et d’accompagnement de la part de l’État que les Catalans les plus défavorisés. Or, selon les chiffres officiels, environ 85 % des mineurs bénéficiant d’une aide publique, sont de nationalité espagnole. Les 15 % restants sont des réfugiés, des migrants et des MNA.

Selon certaines études, seulement 4 % environ de la population en Catalogne considèrent l’immigration comme une préoccupation principale. Ce qui leur importe le plus, c’est l’indépendance, la situation économique et la santé.

Sujets associés : Espagne - Elections

Aller plus loin

Un politicien espagnol appelle au renvoi des Marocains

L’état d’alerte annoncé par le gouvernement espagnol suite à la propagation de la pandémie de Coronavirus a aiguisé les crocs des formations populistes. Le chef du parti...

Espagne : Vox utilise le meurtre d’un religieux pour salir les Marocains

Le présumé auteur du meurtre du sacristain de l’église d’Alcalá La Réal, n’est pas un Marocain, comme l’indiquait la rumeur lancée par le parti d’extrême-droite Vox sur les...

Affaire Brahim Ghali : Vox demande de « punir » le Maroc

Le parti d’extrême droite Vox a demandé au gouvernement espagnol de sanctionner le Maroc parce qu’il aurait « autorisé l’arrivée de dizaines d’immigrants clandestins » via...

Le parti d’extrême droite Vox préoccupé par l’investissement massif au profit du Maroc

Le parti d’extrême droite Vox demande des explications au gouvernement espagnol sur la dépense de 12 millions d’euros à effectuer pour l’achat de 98 caméras thermiques et 168...

Ces articles devraient vous intéresser :

16 deputés marocains perdent leurs sièges

La Cour constitutionnelle vient d’annuler l’élection de 16 membres de la Chambre des représentants, suite aux recours relatifs au scrutin du 8 septembre 2021.

Élections partielles : le RNI arrive largement en tête, le PJD essuie un nouvel échec

Comme aux élections du 8 septembre dernier, le Rassemblement national des indépendants (RNI), parti au pouvoir est largement en tête des élections partielles qui se sont déroulées jeudi dernier. Quant au Parti de la justice et du développement (PJD),...

Le ministère de l’Intérieur recadre le PJD

Le ministère de l’Intérieur a réagi aux rumeurs concernant les élections partielles organisées le 21 juillet dernier, dénonçant « les allégations malveillantes et inacceptables » selon lesquelles le vote aurait été orienté par certains agents d’autorité.