Youssef, un Belge bloqué au Maroc : "Nous étions comme en prison"

26 juin 2020 - 10h00 - Belgique - Ecrit par : P. A

Malgré les rapatriements organisés pour le retour des Belges bloqués au Maroc depuis mars, de nombreuses personnes n’ont pu bénéficier de ces vols affrétés par l’État. Ils ont dû attendre juin, pour de vols commerciaux facilités.

"Cela fait plus de trois mois que nous sommes coincés. On ne peut pas sortir ; on est comme en prison". C’est en ces termes que Youssef, un Belge bloqué au Maroc, présentait la situation, après plusieurs vols de rapatriement ayant permis le retour en Belgique de 3 000 personnes.

Venu à Casablanca pour rendre visite à sa famille qu’il n’avait pas vue depuis deux ans, le jeune homme âgé de 23 ans, s’est vu bloqué au Maroc en raison de la crise sanitaire mondiale qui a contraint tous les pays au confinement, rapporte RTL Info.

Philippe Goffin, ministre des Affaires étrangères avait entrepris des négociations avec ses homologues marocains pour le rapatriement des Belges coincés au Maroc qui avait fermé ses frontières depuis mars. Selon un compromis, un retour en Belgique était possible pour des raisons liées à la santé, à la séparation familiale, ou à une situation socio-économique ou professionnelle.

Youssef s’est alors inscrit pour son rapatriement, avançant qu’il avait une promesse d’embauche en Belgique. Mais cela n’a pas prospéré. Il a ensuite cherché à contacter l’ambassade, sans succès, précise la même source.

Les frais d’électricité, de loyer, d’abonnement téléphonique en Belgique commencent à s’accumuler pour Youssef, sans travail et sans argent.

Après le dernier vol de rapatriement le 15 mai, le ministère des Affaires étrangères invite les Belges coincés au Maroc à la patience, le déconfinement ayant démarré dans certains pays. Malheureusement au Maroc, la situation empirait et les autorités avaient prolongé l’état d’urgence sanitaire, au grand dam de Youssef : "On est obligé d’avoir une attestation pour sortir et nous ne l’avons pas malheureusement… Nous sommes en prison depuis plus de trois mois", a déclaré Youssef.

De négociation en négociation, il a été décidé du rapatriement via des vols commerciaux « facilités », malgré la fermeture des frontières. Dans ce sens, les Belges bloqués au Maroc sont invités à s’inscrire via un formulaire sur le site de l’Ambassade de Belgique à Rabat. Ils sont ensuite rapatriés via les vols effectués par l’opérateur privé TUI Fly deux fois par semaine vers Bruxelles en provenance de Casablanca.

Contacté par l’ambassade le 14 juin, Youssef a finalement pris son vol de retour en Belgique le 16 juin. À sa descente, il a été mis en quarantaine de 14 jours pour des raisons de sécurité. Mais plusieurs Belges restent encore bloqués dans le royaume, déplore-t-il.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Un Belge en prison au Maroc après un piège tendu par son ex-femme

Un ressortissant belge, Marc M., est en prison depuis lundi à Meknès. Âgé de 57 ans, il est accusé de tentative d’enlèvement de son fils de 4 ans, Malik, qu’il n’a pas revu...

La galère d’une Belge bloquée au Maroc pour obtenir le remboursement de ses vols annulés

Bloquée au Maroc aux premières heures de la pandémie de Covid-19, Nele De Vos, une karatéka de Hoeselt, fait face à des difficultés pour obtenir le remboursement de ses vols...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Le Maroc prépare les aéroports de demain

Le Maroc prévoit de se doter d’un nouveau Schéma directeur aéroportuaire national à l’horizon 2045, le dernier élaboré en 2013 étant devenu obsolète.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.