Recherche

Le patron de Zara exploite la main d’oeuvre marocaine

© Copyright : DR

11 juin 2019 - 19h40 - Société

Amancio Ortega, fondateur de "Zara" et accessoirement multimilliardaire, est accusé d’exploiter la main d’oeuvre marocaine. Ses couturières sont payées moins de 178$ par mois, pour 65 heures de travail par semaine.

Une organisation espagnole, Campagne des Vêtements Neufs, a mené une étude sur les conditions de travail et les salaires des ouvriers du textile chez Ortega, propriétaire de la société Inditex, qui commercialise entre autres les marques Massimo Duti, Stradivarius, Pull & Bear et Zara. 10% des vêtements d’Inditex sont fabriqués au Maroc.

L’auteur de l’étude initiée par l’organisation, Albert Sale, avance que Inditex "opère sur le marché marocain, profitant du faible coût de production par rapport à l’Union européenne et de sa proximité géographique". L’étude a révélé les conditions de travail difficiles des ouvriers marocains, qui travaillent pendant de longues heures pour des revenus dérisoires. Sans contrat, les jeunes travailleurs perçoivent 0.36 centime d’euro/ heure.

"En cas d’audit, les superviseurs cachent les travailleurs mineurs sur le toit ou dans des boîtes de vêtements vides", confie un travailleur à l’organisation, qui estime que "ces sociétés ont pourtant la possibilité d’éviter les conditions d’exploitation de la main d’oeuvre".

Au vu des abus reportés par l’organisation, les propos d’Ortega semblent contradictoires. Il annonce que "le succès de notre grand développement et la réussite de nos affaires dépendent en grande partie des efforts immenses déployés par l’ensemble de nos équipes".

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact