A l’université « Al Akhawayn » : journée amazighe

8 mai 2002 - 12h31 - Culture - Ecrit par :

Dernièrement l’association « Tamesmount nel alakhawayn » des étudiants de l’université Al Akhawayn d’Ifrane en collaboration avec SHSS et LC a organisé son premier « Amazigh Day » qui est une « journée amazigh » rentrant dans le cadre de la mission de ce club qui vise à promouvoir la langue Tamazight.

Le programme de cette journée culturelle comporte une série de présentations et de tables rondes sur des aspects différents de la culture amazigh et plus précisément celle qui prédomine dans le Moyen Atlas.
D’éminentes personnalités ont animé cette journée avec notamment ; Aïcha Azzaoui (LC) abordant « Traditional berber wedding Aït Atta », Dr. Haddou Khettouch traîtant du thème de « Izerf in Amdyaz poète » ; Rabha Al Asm et Hamid Nouamani de l’AUI abordant respectivement « l’expérience in tamazight - teaching in AUI » et « Expérience in tamazaghit - teaching in AUI : motivation et attitudes ».
D’autre part ; M. Mohamed Adiouane du Centre Tarik Bnou Ziad de Rabat a abordé « La problématique du récit dans le conte amazigh ».
Avant de céder la parole au Pr. Michael Peyron (SHSS AUI) qui a traité du thème « Tamazight - leaming for a non-native speaker » et au Dr. Ahmed Boukous qui développa le « Tamazight in the classroom ».

Sujets associés : Amazigh - Etudiants - Journée

Ces articles devraient vous intéresser :

Des erreurs sur les panneaux d’autoroutes marocaines

Le député Kamal Ait Mik, membre du groupe parlementaire du Rassemblement national des indépendants (RNI) à la Chambre des conseillers, a relevé des erreurs dans l’écriture des mots amazighs sur les panneaux de signalisation routière.

La SNRT ouvre ses portes aux Marocains du monde

Des journées portes ouvertes au profit de la communauté marocaine vivant à l’étranger. Il s’agit d’une initiative de la SNRT en vue de mettre les projecteurs sur le rôle que jouent ces citoyens marocains résidant à travers le monde dans le...

Maroc : de grands pas vers l’officialisation de l’amazigh

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch franchit de grands pas vers l’officialisation de l’amazigh, mais des efforts considérables restent à fournir pour que la langue retrouve sa place qui lui est échue.

Maroc : Ahmed Assid dénonce la répression des voix d’opposition par l’astuce des mœurs

Dans un podcast, l’universitaire et activiste amazigh Ahmed Assid s’est prononcé sur plusieurs sujets dont la répression des voix contestataires au Maroc, la liberté d’expression ou encore la laïcité.

Le Roi Mohammed VI instaure le Nouvel An Amazigh comme jour férié au Maroc

Le Nouvel An Amazigh sera désormais un jour férié officiel au Maroc, selon une décision qui vient d’être prise par le roi Mohammed VI.

Maroc : moins de français dans les administrations

Les Marocains souffrent de la prédominance de la langue française dans les transactions informatiques des administrations marocaines. Tel est le constat fait par le groupe parlementaire du Rassemblement national des Indépendants (RNI), qui appelle la...

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.

La chanteuse Fatima Tabaamrant menacée par un salafiste

Alors qu’elle fait l’objet d’attaques verbales de la part d’un prédicateur salafiste, l’icône de l’art amazigh, Fatima Tabaamrant, ancienne députée RNI, vient de recevoir le soutien du parti d’Aziz Akhannouch.

Le Groupe Barid Al-Maghrib promeut la langue amazighe

Le Groupe Barid Al-Maghrib entend intégrer la langue amazighe dans ses services. Dans ce sens, il a signé une convention de partenariat avec l’Institut Royal de la Culture Amazighe (IRCAM).

Maroc : l’Amazigh reconnue officiellement comme une langue de travail

Les autorités marocaines ont procédé mardi au lancement officiel des procédures qui vont permettre l’intégration de l’Amazigh dans les administrations publiques. La cérémonie a été présidée par le chef du gouvernement Aziz Akhannouch.