Quand Benkirane plaisante sur son salaire de 70.000 dirhams par mois (vidéo)

1er janvier 2016 - 14h35 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Les réseaux sociaux marocains ont profité de la polémique sur la retraite « à deux sous » lancée par la ministre Charafat Afilal pour rediffuser une ancienne déclaration du Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, dans laquelle il fait part de son salaire de 70.000 dirhams par mois.

S’adressant aux parlementaires de son parti, Benkirane déclare : « Quand vous recevez votre salaire, vous vous dîtes waww, combien de millions, 2 millions, 3 millions, le ministre avec 5 millions et le Chef du gouvernement 7 millions. Qui aurait crû que nous pouvions percevoir autant de millions… Nous avions l’habitude de recevoir 6000 ou 7000 dirhams... ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Charafat Afilal - Abdelilah Benkirane - Vidéos

Aller plus loin

Maroc : les présidents de régions seront payés 55.000 dirhams par mois

C’est un salaire qui fera sans doute couler beaucoup d’encre au Maroc. Les nouveaux présidents de régions seront payés 55.000 dirhams par mois, sans compter les extras.

Appel à baisser les salaires des ministres et députés pour sauver le Maroc de la crise

Une campagne menée par des milliers de Marocains sous le signe "Soyons citoyens" sur les réseaux sociaux appelle à une baisse des salaires des ministres, des députés des deux...

Malgré leur salaire de 36.000 dirhams par mois, les députés veulent plus d’avantages

Les députés marocains ont fait part de leur « situation » auprès du président de la première chambre du parlement, Rachid Talbi Alami, pour se plaindre de leurs conditions de...

Les plus hauts salaires du secteur public au Maroc

Le salaire mensuel moyen des magistrats et des conseillers juridiques au Maroc est estimé à 20.488 DH, soit le plus haut salaire perçu dans le secteur public marocain. Ces...

Ces articles devraient vous intéresser :

Abdelilah Benkirane met en garde contre le capitalisme occidental

Le secrétaire général du Parti Justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a dénoncé le capitalisme occidental qui, à terme, nuira au peuple et à l’économie marocaine.

Abdelkader Amara claque la porte du PJD, voici pourquoi

Abdelkader Amara n’est plus membre du parti de la justice et du développement (PJD). Lundi, l’ancien ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a annoncé sa démission du parti islamiste après une réflexion sur ce que...

Jamaa Mouatassim démissionne du PJD, crise au sein de la formation islamiste

Le secrétaire général du Parti de la Justice et du développement (PJD), Jamaa Mouatassim, a démissionné vendredi du bureau du parti, après les rumeurs affirmant qu’il serait le conseiller politique d’Aziz Akhannouch, le chef du gouvernement.

Le PJD évoque un lien entre le séisme et les péchés collectifs du Maroc

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) s’est exprimé sur le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le Maroc et a lancé un appel aux Marocains. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela ne devrait...

Akhannouch attaque, Benkirane contre-attaque

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD et ancien chef du gouvernement a réagi aux propos du président du RNI, Aziz Akhannouch, actuel chef du gouvernement qui a accusé son parti d’avoir fait de « l’obstruction au développement » pendant dix...

La mise en garde d’Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) a poussé un coup de gueule contre le gouvernement d’Aziz Akhannouch. Il l’a par ailleurs mis en garde contre l’éventualité d’un déclenchement des manifestations...

Le PJD exprime son regret après la mise en garde du Cabinet royal

Le Parti Justice et Développement (PJD) est sorti de son silence après avoir été recadré par le Cabinet royal au sujet des relations du Maroc avec Israël. Dans un communiqué signé par son secrétaire général, Abdelilah Benkirane, le parti a exprimé son...

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Rappel à l’ordre du cabinet royal : quelle sera la réaction du PJD ?

Jusqu’à présent, le Parti Justice et développement (PJD), dirigé par Abdelilah Benkirane, s’est gardé de tout commentaire après la mise en garde du cabinet royal, mais il pourrait réagir dans les tout prochains jours.

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.