Abdelkader Amara claque la porte du PJD, voici pourquoi

26 septembre 2023 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Abdelkader Amara n’est plus membre du parti de la justice et du développement (PJD). Lundi, l’ancien ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a annoncé sa démission du parti islamiste après une réflexion sur ce que deviennent les islamistes.

« C’est le cœur rempli de douleur face à ce qu’est devenue l’expérience du Parti de la Justice et du développement que j’annonce ma démission du parti et de toutes ses instances à partir de cet instant », a écrit Abdelkader Amara, l’un des membres fondateurs du parti islamiste, sans étaler sur les raisons de sa démission. L’ancien ministre serait certainement ulcéré par le communiqué publié à l’issue de la réunion de samedi, par le secrétariat général du PJD, dans lequel le parti évoque un lien entre le puissant et dévastateur séisme qui a endeuillé le Maroc et les péchés collectifs du royaume.

À lire :Le PJD évoque un lien entre le séisme et les péchés collectifs du Maroc

« Nous devons être conscients que le fait de ‘revenir à Dieu’ signifie que nous nous sommes éloignés de Lui dans certains aspects de notre vie. Nous devons donc retourner à Dieu, afin qu’Il guérisse nos blessures et nous compense pour notre épreuve. Mais nous devons également réfléchir en tant que nation pour déterminer si ce qui est arrivé est peut-être le résultat de nos péchés, de nos transgressions et de nos violations, non seulement au sens individuel, mais aussi au sens collectif et politique », a déclaré le parti dirigé par Abdelillah Benkirane.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Abdelilah Benkirane - Abdelkader Amara

Aller plus loin

Le PJD évoque un lien entre le séisme et les péchés collectifs du Maroc

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) s’est exprimé sur le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le Maroc et a lancé un appel...

Maroc : le PJD ne veut plus des ministres binationaux

Le parti de la justice et du développement (PJD) que dirige Abdelilah Benkirane ne veut plus que les Marocains possédant d’autres nationalités entrent au gouvernement. Il a...

Homosexualité : le PJD demande l’interdiction du film « Le Bleu du caftan » au Maroc

Le Parti justice et développement (PJD) dénonce la projection du film « Le Bleu du Caftan », centré sur l’homosexualité, dans les salles de cinémas au Maroc, car contraire aux «...

Israël reconnaît le Sahara marocain : le PJD reste muet

Le secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a demandé aux membres et responsables du parti un black-out sur la reconnaissance...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.

Jamaa Mouatassim démissionne du PJD, crise au sein de la formation islamiste

Le secrétaire général du Parti de la Justice et du développement (PJD), Jamaa Mouatassim, a démissionné vendredi du bureau du parti, après les rumeurs affirmant qu’il serait le conseiller politique d’Aziz Akhannouch, le chef du gouvernement.

Le PJD évoque un lien entre le séisme et les péchés collectifs du Maroc

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) s’est exprimé sur le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le Maroc et a lancé un appel aux Marocains. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela ne devrait...

Le PJD exprime son regret après la mise en garde du Cabinet royal

Le Parti Justice et Développement (PJD) est sorti de son silence après avoir été recadré par le Cabinet royal au sujet des relations du Maroc avec Israël. Dans un communiqué signé par son secrétaire général, Abdelilah Benkirane, le parti a exprimé son...

Le PJD doit payer plus de 5 millions de dirhams

La Cour des comptes a récemment publié son rapport annuel sur l’audit des comptes des partis politiques pour l’année 2021. Selon ce rapport, le Parti de la justice et du développement (PJD) est en tête de liste des partis qui doivent rembourser des...

Maroc : la fumée de la chicha empoisonne l’école

Touria Afif, membre du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a interpellé le ministre de l’Intérieur et celui de l’Éducation nationale sur la prolifération des cafés à chicha à proximité des écoles au Maroc et plus...

Abdelilah Benkirane met en garde contre le capitalisme occidental

Le secrétaire général du Parti Justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a dénoncé le capitalisme occidental qui, à terme, nuira au peuple et à l’économie marocaine.

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Maroc : la réforme du Code de la famille fait toujours jaser

La réforme du Code de la famille a du mal à passer au Maroc. Face aux conservateurs et chefs religieux, le gouvernement n’arrive pas encore à trouver la bonne formule pour mettre fin aux discriminations envers les femmes en matière de succession, à la...