Abderrahman El Youssoufi hospitalisé à Casablanca

25 mai 2020 - 11h30 - Maroc - Ecrit par : I.L

L’ex-secrétaire général de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), Abderrahman El Youssoufi, est hospitalisé dans l’une des cliniques de Casablanca. Il a subi un contrôle médical, ce dimanche 24 mai 2020, selon son entourage.

Plus de peur que de mal ! L’état de santé de l’ancien premier ministre est rassurant, rapporte Le360. D’après son entourage, l’ancien Premier ministre devrait quitter l’hôpital ce dimanche, jour de l’Aïd Al Fitr.

Alors qu’il était hospitalisé, Hélène, son épouse, comme à l’accoutumée, est restée à son chevet. La dernière apparition publique d’Abderrahman El Youssoufi remonte à janvier 2020 à Fès, où il avait présenté un deuxième ouvrage relatif à son expérience politique. L’auteur de cet ouvrage est l’actuel président du Conseil de la concurrence, Driss Guerraoui.

Trois autres ouvrages relatant son parcours politique, avaient été édités en 2018 par son compagnon de lutte et de route sous l’ère de l’Union nationale des forces populaires (UNFP), M’barek Bouderka. Il s’agit des textes qui lèvent notamment un coin de voile sur sa nomination en 1998 par feu le roi Hassan II, comme Premier ministre du premier gouvernement d’alternance.

Pour rappel, cette alternance sous l’ère de Abderrahman El Youssoufi avait duré jusqu’en 2002.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Union Socialiste des Forces Populaires (USFP) - Aberrahmane El Youssoufi

Aller plus loin

Le roi Mohammed VI préoccupé par l’état de santé d’Abderrahmane Youssoufi

La santé du leader de l’USFP, Abderrahmane Youssoufi, hospitalisé à Casablanca, préoccupe le roi Mohammed VI. Le souverain s’enquiert quotidiennement de l’évolution de son état.

Ces articles devraient vous intéresser :

Une maladie menace les enfants marocains

La propagation de la maladie de leishmaniose dans plusieurs provinces marocaines préoccupe le Parlement. Une députée a interpellé le ministre de la Santé et de la Protection sociale Khalid Ait Taleb sur ce sujet.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Les députés marocains s’intéressent aux autoroutes

Une mission d’information dédiée aux autoroutes devrait être bientôt créée. Les groupes de la majorité et l’Union socialiste des forces populaires (USFP) n’attendent que le feu vert du bureau de la Chambre des représentants.

Maroc : vers une hausse des taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques

Le Maroc entend augmenter les taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques. Une décision motivée, dit-on, par le souci de préserver la santé des consommateurs, notamment les jeunes Marocains.

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.

Maroc : pas d’augmentation des prix des consultations médicales

Les tarifs des consultations médicales au Maroc n’ont subi aucune augmentation. L’information a été démentie par un syndicat, assurant qu’aucun accord n’a été signé entre les médecins du secteur privé et le gouvernement sur ces prix.

Maroc : mauvaise nouvelle pour les fumeurs

Sale temps pour les fumeurs marocains qui devront, une fois encore, passer à la caisse pour s’acheter leurs cigarettes. Cette augmentation vient d’être validée définitivement et doit entrer en vigueur au début de l’année.

Maroc : bonne nouvelle pour le personnel de la santé militaire

Au Maroc, le gouvernement a décidé de revaloriser les primes de risque attribuées au personnel de la santé militaire bénéficiant du statut de salariés des Forces armées royales (FAR).