Pas de désignation d’un administrateur provisoire de l’Exécutif des musulmans de Belgique

31 décembre 2021 - 13h20 - Belgique - Ecrit par : S.A

Le tribunal de l’entreprise de Bruxelles a opposé une fin de non-recevoir à la requête de trois membres de l’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB) portant sur la désignation d’un administrateur provisoire. Toutefois, le juge reconnaît la prise de pouvoir illégale par cinq autres membres de l’exécutif.

Un revers pour les membres de l’EMB qui avaient saisi le tribunal de l’entreprise de Bruxelles en référé pour que celui-ci désigne un administrateur provisoire. Dans leur requête, ils avaient dénoncé une situation où cinq membres se sont « progressivement arrogé irrégulièrement tous les pouvoirs et les droits », une gestion « totalement opaque et illégale ». Jeudi, la Chambre des référés s’est prononcée sur le dossier. Dans son ordonnance, elle reconnait que « la totalité des décisions prises lors de l’assemblée générale du 26 juin 2019 procède l’évidence de la volonté des 5 membres d’évincer les autres membres en les écartant définitivement illégalement de la gestion », rapporte Le Soir.

À lire : L’Exécutif des musulmans de Belgique toujours dans le viseur du gouvernement

Ces 5 membres ont « très clairement agi en violation des droits des autres membres » et modifié les statuts de l’EMB alors que le quorum nécessaire n’était manifestement pas réuni, a-t-elle ajouté. Aussi, ont-ils « concentré entre leurs seules mains la totalité des pouvoirs dévolus à l’assemblée générale et en se réservant par la même occasion l’exclusivité des mandats d’administrateurs ». Toutefois, le tribunal refuse de nommer un administrateur provisoire de l’EMB estimant que les conditions requises n’étaient pas remplies : les contestations, émises pour la première fois en décembre 2020, ne revêtent aucune urgence.

Selon le tribunal, la demande de nommer un administrateur ne permettrait pas d’éviter ou de limiter le préjudice, au vu du caractère définitif de la modification des statuts.

Sujets associés : Belgique - Religion - Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) - Islam

Aller plus loin

Le retrait de la reconnaissance de l’Exécutif des musulmans de Belgique enclenché

Longtemps critiqué par le gouvernement, l’Exécutif des musulmans de Belgique pourrait être dissout dans quelques jours. Le ministre de la Justice l’accuse de ne pas être...

L’Exécutif des Musulmans de Belgique toujours en crise

L’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB) suscite régulièrement des polémiques depuis sa création. Récemment encore, le président de cette association a annoncé qu’il renonce...

L’Exécutif des musulmans de Belgique toujours dans le viseur du gouvernement

Vincent Van Quickenborne (Open VLD), ministre de la Justice et des Cultes, fait feu de tout bois pour freiner l’essor de l’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB).

L’exécutif des musulmans de Belgique renouvellera son bureau au mois d’avril

Invité à l’émission +d’Actu, Mehmet Üstün, président de l’exécutif des musulmans de Belgique (EMB), a annoncé le renouvellement du bureau exécutif au mois d’avril, et en a...

Ces articles devraient vous intéresser :

Gad Elmaleh évoque « le modèle marocain de fraternité judéo-musulmane »

À l’occasion de la sortie de son film « Reste un peu » qui sort le 16 novembre, l’humoriste marocain Gad Elmaleh revient sur la richesse spirituelle du Maroc, « une terre de fraternité judéo-musulmane » dont le modèle n’existe « nulle part ailleurs ».

Les écoles françaises au Maroc contraintes d’autoriser le voile ?

Sous la pression, les écoles de la Mission française au Maroc ont finalement dû adopter une nouvelle politique : le voile, auparavant strictement interdit, est désormais autorisé pour les étudiantes.

Officiel : l’Aid Al Fitr en Belgique ce vendredi

L’aïd al fitr sera célébré ce vendredi 21 avril 2023 en Belgique, vient d’annoncer l’Exécutif des Musulmans de Belgique. Voici le communiqué complet :

Un lycée français au Maroc accusé d’intolérance religieuse

Le lycée Lyautey est au cœur d’une polémique après que plusieurs médias marocains ont publié qu’une employée de l’établissement aurait été empêchée d’y accomplir la prière. La direction du centre éducatif dément cette rumeur qu’elle juge « inconcevable ».

La date de l’Aid Al Mawlid au Maroc connue

Au Maroc, l’Aid Al Mawlid Annabaoui, la fête qui célèbre la naissance du prophète Mohammad, sera célébrée en ce mois de septembre.

Voici la date de l’Aïd el-Fitr en France

Débuté le 23 mars 2023, le mois du ramadan touche progressivement à sa fin. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé vendredi 14 avril la date de l’Aïd al-Fitr marquant la fin de la période de jeûne.

Vaucluse : les raisons de l’annulation d’une conférence musulmane

Programmée le 27 novembre à Montfavet, une conférence musulmane organisée par l’association D’Clic Valence, a été reportée au 8 janvier avant d’être annulée. Qui des raisons derrière cette annulation ?

Guingamp : tags racistes découverts sur la mosquée, enquête en cours

La mosquée de Guingamp, dans les Côtes-d’Armor, a été ciblée dans la nuit du jeudi 7 au vendredi 8 décembre 2023 par des tags islamophobes. Une première en 40 ans.

Le hijab sur les podiums, témoignage de Mariah Idrissi

La Londonienne d’origine pakistanaise et marocaine Mariah Idrissi, premier mannequin en hijab à prendre part à une campagne publicitaire, se dit persuadée que malgré certaines pressions, la mode pudique va continuer à se développer.

Officiel : l’Aid Al Fitr en France ce vendredi

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) vient de confirmer la date de l’Aid al Fitr pour ce vendredi 21 avril 2023.