L’Exécutif des musulmans de Belgique toujours dans le viseur du gouvernement

12 décembre 2021 - 06h40 - Belgique - Ecrit par : S.A

Vincent Van Quickenborne (Open VLD), ministre de la Justice et des Cultes, fait feu de tout bois pour freiner l’essor de l’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB).

Scission, accusations de détournements de fonds, Gel de la subvention destinée à la formation des imams, accusations de trois personnes gravitant autour de la Grande Mosquée d’espionner et de s’ingérer dans les affaires du culte musulman pour le compte du Maroc, mise en demeure, régionalisation… Vincent Van Quickenborne (Open VLD) agit contre l’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB) mais se heurte à des difficultés.

À lire : L’Exécutif des Musulmans de Belgique dénonce une cabale contre ses dirigeants

S’agissant de la demande de désignation d’un administrateur provisoire à la tête de l’ASBL Collège de l’Exécutif des musulmans de Belgique, un outil purement administratif et financier, le tribunal francophone de l’entreprise de Bruxelles doit rendre une décision au début du mois de janvier 2022. L’accord turco-marocain sur l’Exécutif des musulmans de Belgique est vu d’un mauvais œil par les ministres qui se sont succédé à la tête du département de la Justice, Annemie Turtelboom (Open VLD), Koen Geens (CD&V), Vincent Van Quickenborne. Cet accord a été d’ailleurs scellé sous Turtelboom.

À lire : Plus rien ne va entre l’Exécutif des Musulmans de Belgique et le gouvernement fédéral

Concernant les accusations d’espionnage, une décision de justice est attendue en juin 2022. « Notre objectif est de rejeter ces accusations d’espionnage au bon endroit et non par des jeux médiatiques, commente Hélène Debaty, avocate de Salah Echallaoui, gérant de la société de gardiennage accusée d’avoir espionné pour le compte du Maroc. Nous avons eu accès à l’avis négatif de la Sûreté de l’État sur lequel s’est appuyé le ministre de la Justice pour lancer des accusations qui, selon nous, sont infondées. »

« La responsabilité de l’État est engagée à plusieurs titres : les propos diffamatoires et calomnieux tenus par le ministre, la négligence dont il a fait preuve en se fondant sur un avis de la Sûreté de l’État non étayé et, ce faisant, son ingérence dans les affaires du culte musulman, puisqu’il a forcé monsieur Echallaoui à démissionner notamment de son poste de vice-président de l’Exécutif des musulmans de Belgique », poursuit-elle.

À lire : L’Exécutif des Musulmans de Belgique conteste les accusations de détournements de fonds

Van Quickenborne a par ailleurs appelé les ministres régionaux du Culte à se réunir autour du sujet. « Pour l’aider, décode Ramadan Gjanaj, président de la fédération des mosquées albanaises et conseiller de Mehmet Üstün, à vider l’EMB de ses compétences fédérales et arriver à une scission, d’abord du culte musulman, ensuite des autres cultes. Mais s’il veut scinder le Culte, il doit le faire au Parlement. Nous sommes d’accord de régionaliser tout ce que le monde politique décide démocratiquement. On peut et on sait s’adapter. Mais l’islam ne peut servir de cobaye à des expérimentations […]  »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Religion - Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) - Islam

Aller plus loin

Plus rien ne va entre l’Exécutif des Musulmans de Belgique et le gouvernement fédéral

Le torchon continue de brûler entre l’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) confronté à des difficultés internes et le gouvernement fédéral. À l’origine de ces tensions,...

L’Exécutif des Musulmans de Belgique porte plainte pour « injures et humiliations »

L’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) vient à nouveau de porter plainte contre le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne. Cette fois-ci, la plainte a été déposée...

L’Exécutif des Musulmans de Belgique toujours en crise

L’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB) suscite régulièrement des polémiques depuis sa création. Récemment encore, le président de cette association a annoncé qu’il renonce...

Abattage rituel en Belgique : plainte auprès de la CEDH

En Belgique, des associations musulmanes ont décidé de déposer un recours devant la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), pour contester la décision de la cour...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le ramadan commence le lundi 11 mars en Belgique

C’est officiel : le mois de Ramadan débutera ce lundi 11 mars en Belgique, a annoncé le Conseil Musulman de Belgique (CMB) ce dimanche. Cette période sacrée pour les musulmans est un moment de piété, de prière et de recueillement.

Chaâbane débute mercredi, le ramadan dans un mois

Le premier jour du mois de Chaâbane de l’année 1444 de l’hégire correspond au mercredi 22 février 2023, a annoncé hier le ministère des Habous et des Affaires Islamiques dans un communiqué.

Chaâbane débute ce dimanche, le ramadan dans un mois

Le premier jour du mois de Chaâbane de l’année 1445 de l’hégire correspond au dimanche 11 février 2024, a annoncé samedi le ministère des Habous et des Affaires Islamiques dans un communiqué.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

L’affaire Zakaria Aboukhlal prend de l’ampleur

L’affaire Zakaria Aboukhlal continue de créer des remous. Après la Fédération royale marocaine de football (FRMF), c’est au tour du Conseil national de la presse de condamner les propos contenus dans un article d’un site électronique sur un supposé...

Ramadan 2023 : la durée de la journée de jeûne selon les pays

Le premier jour du ramadan correspond au 23 mars au Maroc et dans de nombreux pays à travers le monde. Les heures de jeûne durant ce mois sacré pour les musulmans varient d’un pays à l’autre.

Voici la date de l’Aïd El Fitr au Maroc

Débuté le 12 mars au Maroc, le ramadan, l’un des cinq piliers de l’islam, se profile pour de millions de Marocains. Quand aura lieu l’Aïd El Fitr cette année ?

Aïd al-Fitr au Maroc : les salons de coiffure pris d’assaut

Au Maroc, les salons de coiffure retrouvent une affluence en cette période de fin de ramadan. Les Marocains célèbrent l’Aïd El Fitr ce mercredi 10 avril.

Début de Ramadan au Maroc : décision ce dimanche

Les Marocains sont fixés ce dimanche 10 mars sur le début et la fin du ramadan. Quand commence le mois sacré au Maroc ?

Israël importe des étrogs marocains pour la fête de Souccot

Pour la célébration de la fête de Souccot cette année, les juifs d’Israël vont utiliser des étrogs marocains. Une grande quantité de ce fruit a été acheminée en Israël, en raison des restrictions liées à la loi juive et grâce à la normalisation des...