Recherche

L’Exécutif des Musulmans de Belgique dénonce une cabale contre ses dirigeants

© Copyright : DR

30 janvier 2021 - 23h40 - Monde - Par: Bladi.net

L’Exécutif des Musulmans de Belgique est remonté contre la presse locale. L’institution réfute également les « accusations infondées » du Ministre de la Justice sur son rapport d’évaluation, relayées par la presse. Cette dernière aurait fait des commentaires politiques « complètement abusifs et totalement inacceptables ».

Dans un communiqué de presse, l’Exécutif des Musulmans de Belgique affirme ne pas reconnaître, dans son rapport d’évaluation, un quelconque « manque de compétence », ainsi qu’a voulu le faire croire certains médias. Seulement, l’Exécutif constate « certaines lacunes » qu’il entend améliorer pour son organisation en vue d’assurer une meilleure stabilité institutionnelle.

Pour le rappel des faits, il faut préciser qu’en 2014, le projet de renouvellement sur lequel se basent les textes de l’Exécutif des Musulmans de Belgique actuel, a prévu plusieurs recommandations. Il s’agit notamment, d’une représentation des femmes, des minorités et d’autres compétences par des cooptations et des instruments uniques pour favoriser une meilleure représentativité. Selon les dirigeants de l’Exécutif, ce projet est bien connu du SPF Justice.

En juillet 2020, un rapport d’évaluation a été finalisé par le Conseil de Coordination des Institutions Islamiques de Belgique (CIB), afin de le soumettre au Ministre de la Justice sortant Koen GEENS. Cependant, contre toute attente, ce dernier a souhaité que ledit rapport soit soumis au Ministre du futur gouvernement de plein exercice. C’est ainsi que dès le mois d’octobre 2020, un rendez-vous avait été demandé pour rencontrer le nouveau ministre Vincent Van Quickenborne, afin de lui transmettre le rapport. Ce qui fait dire aux responsables de l’EMB que « ce rapport ne vient donc pas après la sortie du Ministre de la Justice dans la presse le 04/12/2020 comme certains veulent le prétendre ». Aussi, tiennent-ils à souligner que « ce rapport ne vient pas non plus confirmer les accusations infondées du Ministre comme cela a été insinué dans la presse ces derniers jours ».

« Ce rapport a été conçu de manière constructive et interne à notre institution et dans le but d’être communiqué de bonne foi au Ministre de la Justice dans le cadre des relations entre cultes et pouvoirs publics. Les commentaires politiques faits dans la presse sont complètement abusifs et totalement inacceptables », fait observer l’Exécutif. L’institution indique par ailleurs que « les personnes auxquelles le rapport fait allusion, qui sont bien connues par le SPF Justice pour leurs idéologies extrémistes et leurs agissements pour déstabiliser notre institution ne sont pas du tout celles qui ont fait l’objet des accusations infondées du Ministre ».

Selon les responsables de l’Exécutif, « nos institutions ne sont pas responsables de la médiatisation de ce rapport qui avait été conçu pour un usage interne et transmis au Ministre pour information seulement dans le respect du principe de l’autonomie des cultes. Ils affirment également que « si nous avions souhaité une publication de ce rapport dans la presse, il aurait été adapté en conséquence pour éviter les interprétations qui le sortent de son contexte », dénonçant au passage que ce rapport soit instrumentalisé par le politique dans le but de dénigrer ses instances et ses dirigeants.

Mots clés: Belgique , Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) , Islam

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact