Akram Kadri mort comme George Floyd ? La justice d’Anvers mène l’enquête

23 juillet 2020 - 14h00 - Belgique - Ecrit par : P. A

Akram Kadri, un Algérien de 29 ans, décédé dimanche à l’hôpital, peu après son arrestation, aurait-il été victime de violences policières ou de crise cardiaque due à la consommation de substances illicites dont les traces ont été retrouvées dans son sang ? C’est à cette question cruciale que la justice d’Anvers va s’efforcer de trouver une réponse.

Abderraham Akram Kadri, un Algérien résidant dans le quartier de la gare centrale à Bruxelles, a été interpellé dimanche, par la police d’Anvers, pour trouble à l’ordre public. Il semait la pagaille sur une terrasse de café. «  Visiblement sous l’influence de substances illicites, l’homme a fini par être maîtrisé par onze agents. Les services médicaux adéquats ont été immédiatement contactés pour sa prise en charge. À l’arrivée de l’ambulance, l’homme a fait une crise cardiaque. Il est décédé plus tard à l’hôpital  », raconte Sven Lommaert, porte-parole de la police d’Anvers.

La publication sur les réseaux sociaux de la vidéo de l’intervention de la police, a suscité une avalanche de commentaires de la part des internautes qui ont établi un lien entre cette arrestation musclée et celle ayant entraîné la mort aux États-Unis, du noir américain, George Floyd en mai dernier. Dans cette vidéo, on voit clairement un policier qui a «  maintenu son genou sur le dos d’Akram durant au moins 10 minutes  ».

«  Mon fils était déjà mort quand l’ambulance est arrivée. J’ai vu un film où c’est évident. Mon avocat présentera ces images au juge d’instruction si la police ne reconnaît pas son erreur  », déclare la mère de la victime, encore sous le choc.

Pour protester contre cette violence policière, des appels ont été lancés sous les hashtags #JusticeForAkram et #MurderinAntwerp pour manifester mardi, devant le siège de la police anversoise. Seuls 300 jeunes activistes ont pris part à cette manifestation, encadrée par environ 150 agents de police mobilisés pour la circonstance.

Une enquête a été ouverte par le parquet d’Anvers pour déterminer les circonstances exactes de la mort du jeune homme. Pour l’heure, les analyses sanguines effectuées lors de l’autopsie révèlent une consommation d’amphétamines.

La victime était fichée par la police et la justice pour des faits de drogues et de vol. Son dernier séjour carcéral remonte à fin février. Selon ses proches, «  il consommait toutes sortes de drogues et beaucoup d’alcool. Le mois dernier, il avait tenté de se suicider en buvant de l’ammoniaque  ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Drogues - Décès - Bavure policière - Arrestation

Aller plus loin

Anvers : lourde peine pour le meurtrier de Mohamed El Ebrahimi

Jugé pour l’assassinat de son cousin éloigné Mohamed El Ebrahimi, 25 ans, Mohamed « Bob » Ebrahimi, 48 ans, a été condamné à 24 ans de prison par la cour d’assises d’Anvers.

Reconstitution difficile du décès de Mohamed Gabsi, mort après son interpellation

La justice française a fini mercredi de reconstituer le décès de Mohamed Gabsi, 33 ans, à la suite de son interpellation le 8 avril 2020 à Béziers (Hérault). Le policier...

Ces articles devraient vous intéresser :

Mort tragique du joueur marocain Mehdi Dghoughi

Mehdi Dghoughi est décédé dans la nuit de mercredi à l’âge de 28 ans, victime d’un accident de la route. Son frère Amine a annoncé la triste nouvelle sur Facebook.

Décès de Hamidou Laanigri, un pilier de l’armée marocaine

Hamidou Laanigri, général de corps de division, est décédé ce dimanche 10 septembre à Rabat, à l’âge de 84 ans.

Amine Adli perd sa maman, la FRMF présente ses condoléances

Amine Adli est frappé par un énorme malheur. L’attaquant des Lions de l’Atlas et du Bayer Leverkusen vient de perdre sa maman.

Khalid Naciri, ancien ministre marocain, s’éteint à l’âge de 77 ans

Khalid Naciri, ancien ministre de la Communication sous le gouvernement El Fassi et l’un des dirigeants du Parti du progrès et du socialisme (PPS), est décédé mercredi soir dans une clinique à Rabat à l’âge de 77 ans. Diplomate et communicant émérite,...

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Lalla Latifa : le palais royal réagit à l’utilisation de fausses photos

Le ministère de la Maison royale, du Protocole et de la Chancellerie met en garde contre l’utilisation de fausses photos de la princesse Lalla Latifa, veuve de feu Hassan II et mère du roi Mohammed VI décédée samedi à l’âge de 78 ans.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Décès de Khadija Assad : le roi Mohammed VI adresse un message à la famille

Le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances à la famille de la grande artiste feue Khadija Assad, décédée la nuit dernière des suites d’une longue maladie.

Hassan II : Gilles Perrault, auteur de « Notre ami le roi » est décédé

L’écrivain et militant Gilles Perrault, connu notamment pour son ouvrage « Notre ami le roi », sur le roi Hassan II, est décédé à l’âge de 92 ans d’un arrêt cardiaque, selon des informations communiquées par sa famille.

Décès à 24 ans du joueur marocain Oussama Falouh

Admis en soins intensifs suite à un accident de la route qui s’est produit le 11 octobre dernier, Oussama Falouh, joueur du Wydad de Casablanca, est décédé jeudi.