Akram Kadri mort comme George Floyd ? La justice d’Anvers mène l’enquête

23 juillet 2020 - 14h00 - Ecrit par : A.P

Akram Kadri, un Algérien de 29 ans, décédé dimanche à l’hôpital, peu après son arrestation, aurait-il été victime de violences policières ou de crise cardiaque due à la consommation de substances illicites dont les traces ont été retrouvées dans son sang ? C’est à cette question cruciale que la justice d’Anvers va s’efforcer de trouver une réponse.

Abderraham Akram Kadri, un Algérien résidant dans le quartier de la gare centrale à Bruxelles, a été interpellé dimanche, par la police d’Anvers, pour trouble à l’ordre public. Il semait la pagaille sur une terrasse de café. «  Visiblement sous l’influence de substances illicites, l’homme a fini par être maîtrisé par onze agents. Les services médicaux adéquats ont été immédiatement contactés pour sa prise en charge. À l’arrivée de l’ambulance, l’homme a fait une crise cardiaque. Il est décédé plus tard à l’hôpital  », raconte Sven Lommaert, porte-parole de la police d’Anvers.

La publication sur les réseaux sociaux de la vidéo de l’intervention de la police, a suscité une avalanche de commentaires de la part des internautes qui ont établi un lien entre cette arrestation musclée et celle ayant entraîné la mort aux États-Unis, du noir américain, George Floyd en mai dernier. Dans cette vidéo, on voit clairement un policier qui a «  maintenu son genou sur le dos d’Akram durant au moins 10 minutes  ».

«  Mon fils était déjà mort quand l’ambulance est arrivée. J’ai vu un film où c’est évident. Mon avocat présentera ces images au juge d’instruction si la police ne reconnaît pas son erreur  », déclare la mère de la victime, encore sous le choc.

Pour protester contre cette violence policière, des appels ont été lancés sous les hashtags #JusticeForAkram et #MurderinAntwerp pour manifester mardi, devant le siège de la police anversoise. Seuls 300 jeunes activistes ont pris part à cette manifestation, encadrée par environ 150 agents de police mobilisés pour la circonstance.

Une enquête a été ouverte par le parquet d’Anvers pour déterminer les circonstances exactes de la mort du jeune homme. Pour l’heure, les analyses sanguines effectuées lors de l’autopsie révèlent une consommation d’amphétamines.

La victime était fichée par la police et la justice pour des faits de drogues et de vol. Son dernier séjour carcéral remonte à fin février. Selon ses proches, «  il consommait toutes sortes de drogues et beaucoup d’alcool. Le mois dernier, il avait tenté de se suicider en buvant de l’ammoniaque  ».

Tags : Belgique - Drogues - Décès - Bavure policière - Arrestation

Aller plus loin

Anvers : lourde peine pour le meurtrier de Mohamed El Ebrahimi

Jugé pour l’assassinat de son cousin éloigné Mohamed El Ebrahimi, 25 ans, Mohamed « Bob » Ebrahimi, 48 ans, a été condamné à 24 ans de prison par la cour d’assises...

Nous vous recommandons

La galère des MRE à la frontière de Sebta (vidéo)

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) n’en peuvent plus de passer des heures à la frontière de Tarajal avant d’entrer au Maroc. Ils ont manifesté pour demander aux autorités de trouver une solution à cette...

Que sait-on du pont aérien militaire entre les Emirats et le Maroc ?

L’armée de l’air des Émirats arabes unis a récemment opéré des vols entre ses bases aux émirats et celles au Maroc. Ce pont aérien militaire est sujet à interprétation.

Le cerveau de l’attentat d’Asni-Marrakech extradé au Maroc

La France a expulsé, mercredi dernier, Abdellatif Ziad, cerveau de l’attentat de 1994 contre l’hôtel Atlas Asni de Marrakech vers le Maroc. La justice marocaine l’avait condamné à 25 ans de prison.

Abde Ezzalzouli snobé par Vahid Halilhodzic

Abde Ezzalzouli n’a pas été convoqué par le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, pour disputer le match amical contre les États-Unis. L’ailier du Barça ne jouera pas non plus les deux premiers matchs qualificatifs pour la prochaine Coupe d’Afrique,...

Les commandos marocains et israéliens s’entraînent ensemble

Après la normalisation de leurs relations, Israël et le Maroc s’emploient à renforcer leur coopération militaire. Un exercice militaire d’envergure s’est déroulé au pays de Naftali Bennett cette semaine, avec la participation des armées marocaine, israélienne...

Malgré « l’embargo » algérien, le Maroc dispose d’un stock suffisant de gaz butane

Le Maroc dispose d’un stock suffisant pour répondre au besoin national en gaz butane. L’approvisionnement du marché est assuré de manière régulière et dans les meilleures conditions.

Emirates recrute au Maroc

Emirates lance une vaste campagne de recrutement sur les six prochains mois. La compagnie recherche 3 000 membres d’équipage et 500 agents des services aéroportuaires pour son hub de Dubaï.

Un Français tué dans un accident par un membre du PJD

Un jeune motard âgé d’une quinzaine d’années est mort à Rabat des suites d’un accident de la circulation provoqué par un responsable du Parti de la justice et du développement (PJD) et du Mouvement unicité et réforme...

Trompé par le Polisario, le rappeur Morad crie « Vive le roi et le Sahara est Marocain »

Le rappeur espagnol d’origine marocaine Morad, l’un des artistes les plus écoutés en Espagne, a exprimé dans une vidéo sur TikTok son soutien au roi Mohammed VI sur la question du Sahara.

Maroc : les tournages de films étrangers reprennent en février

Après plusieurs annulations et reports, en raison de la fermeture des frontières, les tournages de films étrangers au Maroc reprendront dès le 5 février prochain.