Al Adl wal Ihsan porte plainte contre la police

3 septembre 2010 - 14h50 - Maroc - Ecrit par : L.A

Les familles de sept militants d’Al Adl wal Ihsane ont porté plainte contre la police pour "torture". Arrêtés à Fès le 28 juin dernier, les sept personnes concernées sont soupçonnées d’enlèvement et de torture d’un avocat.

Les activistes d’Al Adl wal Ihsane (Justice et Spiritualité), qui soutiennent être victimes d’un complot et se disent innocents, affirment tous êtres passés aux aveux sous la contrainte.

Dans un communiqué, les sept prévenus déclarent avoir été victimes de "tortures et de violations" tels "déshabillement, suspension, chiffon, électrochocs sur les organes sensibles, harcèlements et menaces de viols...".

A l’origine de cette affaire, une plainte déposée à l’encontre des militants de l’organisation islamiste par un avocat de Fès, Mohamed El Ghazi qui les accuse "d’enlèvement et violence". Ancien membre dirigeant d’Al Adl wal Ihsane, Mohamed El Ghazi est accusé par l’organisation d’avoir fourni des informations internes aux autorités marocaines.

Al Adl wal Ihsan, organisation islamistes créée en 1973 par Abdessalam Yassine, est non reconnue mais tolérée par le Maroc. L’organisation islamiste ambitionne d’instaurer une république islamique.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Nadia Yassine - Procès - Police marocaine - Al Adl wal Ihssane - Abdessalam Yassine

Ces articles devraient vous intéresser :

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.