Alerte ! Les scorpions envahissent Safi

29 août 2020 - 21h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les scorpions ont pris d’assaut la ville de Safi en cette période estivale. Plusieurs enfants ont été déjà admis d’urgence à l’hôpital suite à des piqûres de scorpion.

À Safi, des reptiles et scorpions sèment la panique dans les quartiers Lemiae, Afaf et Al Massira, rapporte Al Ahdath Al Maghribia. Cette situation s’explique par la canicule devenue intenable. En conséquence, plusieurs cas d’enfants ont été piqués par des serpents et transportés d’urgence à l’hôpital.

Pendant ce temps, les autorités locales n’ont pas encore pris la décision de procéder à un épandage de pesticides pour éliminer ces dangereuses bestioles. Pourtant, l’Association Afaf pour le développement et la protection de l’environnement à Safi a alerté le maire de la ville. Cette correspondance datée du 26 juin dernier est restée lettre morte.

Sur le terrain, il n’y a que les Safiots qui mettent des doses de sérums anti-vipérins à la disposition des centres de santé locaux, en vue de sauver des vies.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Safi - Enfant

Aller plus loin

Marrakech : les scorpions ont tué 23 personnes

En tout, les scorpions ont fait 23 morts dans la région de Marrakech-Safi. Impuissants, les habitants appellent les autorités au secours.

Maroc : plainte contre le ministre de la Santé

Au Maroc, le nombre des victimes des piqûres de scorpions et morsures de serpents augmente fortement durant l’été. C’est en tout cas la première cause d’empoisonnement dans le...

Piqûres de scorpions : une quarantaine de mort par an

Au Maroc, l’été rime avec tourisme mais également piqûres de scorpions. Selon des chiffres avancés par le centre antipoison et de pharmacovigilance du Maroc, on recense environ...

Maroc : les scorpions ont encore tué 2 fillettes

Deux petites filles sont décédées cette semaine dans les régions de Tata et Settat. À l’origine de ce drame, des piqûres mortelles de scorpions.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.

Enfants de Dounia Batma : Mohamed Al Turk dénonce une exploitation sur les réseaux sociaux

Mohamed Al Turk, l’ex-mari de Dounia Batma actuellement en détention, reproche à la sœur de l’actrice marocaine, Ibtissam, de chercher à gagner la sympathie des Marocains en publiant des photos de leurs filles, Ghazal et Laila Rose, sur les réseaux...

Maroc : risque d’augmentation des mariages de mineures après le séisme

Le séisme survenu dans la province d’Al Haouz vendredi 8 septembre pourrait entrainer une multiplication des mariages de mineures, craignent les femmes sinistrées dormant désormais avec leurs filles sous des tentes dans des camps.

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Maroc : une sortie en voiture vire au drame

Une sortie en famille qui finit en tragédie. Deux sœurs de 19 et 10 ans sont mortes noyées samedi dans le barrage de Smir près de la ville de M’diq, après que l’aînée, qui venait d’avoir son permis de conduire, a demandé à ses parents à faire un tour...

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...