Maroc : avec l’été, attention aux piqûres de scorpion et morsures de serpents

29 juin 2020 - 17h30 - Maroc - Ecrit par : I.L

Avec la hausse des températures, les piqures de scorpions et les morsures de serpent se multiplient dans certaines régions au Maroc. Pour soutenir les populations concernées, le Croissant Rouge a lancé une campagne de sensibilisation dans la région de Rhamna.

La saison estivale est de retour avec son lot d’incidents liés aux piqures de scorpion et morsures de serpents. Le Croissant rouge marocain a initié, en partenariat avec la province de Rhamna, la protection civile, la délégation de la santé et les conseils élus a lancé une campagne de sensibilisation du public aux dangers des piqûres et envenimations scorpioniques (PES).

Cette campagne vise également à sensibiliser face aux morsures de serpents, avec un focus sur la nécessité de prodiguer les soins appropriés et d’apporter les premiers secours aux victimes, rappelle Barlamane.

Les bénévoles du Croissant sont attendus très bientôt dans plusieurs communes rurales relevant de la même province, notamment celles qui enregistrent le plus grand nombre de cas des envenimations scorpioniques et vipérines. Dans ces localités, les bénévoles vont renforcer la prise de conscience de la population locale face aux risques de piqûres et de morsures.

En attendant l’arrivée de ces bénévoles, le ministère de la Santé a invité les populations des zones rurales et résidentielles à nettoyer leurs lieux de résidence. Aussi a-t-il demandé aux proches des victimes à les transférer vers le service des urgences le plus proche et le plus tôt possible. Il a par ailleurs interdit le recours aux méthodes traditionnelles qui entraînent souvent de graves complications.

Pour rappel, plus de 25 000 cas de piqûres de scorpions et quelque 350 morsures de serpents sont recensés chaque année au Maroc.

Sujets associés : Santé - Croissant Rouge Marocain

Aller plus loin

Espagne : la famille d’un Marocain décédé de la rage réclame justice

Les proches d’un Marocain décédé 13 décembre 2019 de la rage ont déposé une réclamation de dommages-intérêts auprès d’Osakidetza (Pays basque espagnol), estimant qu’il aurait pu...

Les charmeurs de serpents de Marrakech : tradition ou cruauté ?

Les charmeurs de serpents, ou Aïssaoua, font partie intégrante de la culture marocaine. Mais leur activité sur la place Jemaa El-Fna à Marrakech, qui attire de nombreux...

Maroc : le scorpion a encore tué

La chaleur est de retour au Maroc avec tous les risques liés aux piqures de scorpions. Ces bêtes représentent une menace pour les populations de certaines régions du royaume par...

Une Marocaine parmi les « championnes » de la sensibilisation aux morsures de serpent

À l’occasion de la Journée internationale de sensibilisation aux morsures de serpent (ISBAD) commémorée le 19 septembre, le Dr Naoual Oukkache, chercheuse marocaine, a été...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Le Maroc manque cruellement de psychiatres

Malgré des progrès significatifs ces dernières années, le Maroc ne dispose pas d’assez de ressources humaines en termes de santé mentale. Le royaume ne compte que 343 psychiatres et 214 psychologues, pour une population estimée en 2020 à près de 37...

Au Maroc, l’été rime avec piqûres de scorpion

La recrudescence des piqûres de scorpion dans certaines régions du Maroc, en cette période de canicule et de saison estivale, inquiète. Les spécialistes appellent les citoyens à prendre les précautions pour prévenir ces piqûres mortelles.

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.

De plus en plus de Marocains souffrent d’obésité

L’obésité est un problème de santé pour bon nombre de Marocains. Selon les statistiques, 25 % des personnes âgées de 45 à 59 ans souffrent d’obésité et 14 % des enfants sont en surpoids.

Nouvelle prolongation de l’état d’urgence sanitaire au Maroc

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 août, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

L’état de santé de la chanteuse Khadija El Bidaouia s’aggrave

Nawal, la fille de la chanteuse Khadija El Bidaouia a annoncé qu’en raison de la propagation du cancer du poumon dont souffre sa mère, les médecins ont décidé d’arrêter la chimiothérapie.

Maroc : vers un congé menstruel pour les femmes ?

Le Maroc s’apprête-t-il à emboîter le pas à d’autres pays en octroyant aux femmes un congé menstruel ? Le sujet intéresse un groupe parlementaire qui a déjà déposé un projet de loi dans ce sens.

Abdelhamid Sabiri de retour sur le terrain après sa blessure

L’international marocain Abdelhamid Sabiri a repris l’entraînement avec la Sampdoria après une absence causée par une blessure musculaire.