Les charmeurs de serpents de Marrakech : tradition ou cruauté ?

8 juin 2023 - 20h50 - Maroc - Ecrit par : A.P

Les charmeurs de serpents, ou Aïssaoua, font partie intégrante de la culture marocaine. Mais leur activité sur la place Jemaa El-Fna à Marrakech, qui attire de nombreux touristes, inflige des souffrances aux serpents et a un impact négatif sur le tourisme durable.

Les serpents sont des animaux qui suscitent peur et inquiétude dans le monde. Mais pas pour les Aïssaoua, descendants de Sidi Mohamed Ben Aïssa, qui ont le pouvoir de les dompter. Sur la célèbre place Jemaa El-Fna à Marrakech, on voit ces charmeurs, accompagnés de sons de flûtes, provoquer le serpent jusqu’à le pousser à se mettre en position de défense, sous le regard émerveillé et les applaudissements des visiteurs.

À lire : Marrakech : un charmeur de serpents fait chanter une touriste scandinave

Ce faisant, les charmeurs démontrent leur pouvoir, leur « baraka », qui leur permet d’interagir avec différentes espèces de serpents comme la vipère heurtante (Bitis arietans), la couleuvre de Montpellier du Sahara (Malpolon monspessulanus saharatlanticus) et le cobra d’Afrique du Nord ou cobra noir du Maroc (Naja haje legionis). Mais cette activité des Aïssaoua attire autant les touristes qu’elle donne une image négative du Maroc en raison de la souffrance subie par ces reptiles généralement capturés dans les habitats désertiques du Bas Draâ (Tan Tan-Guelmim) et ensuite dépouillés de leurs crochets, sans anesthésie.

À lire : Maroc : avec l’été, attention aux piqûres de scorpion et morsures de serpents

Certains serpents finissent par mourir de cette opération, d’autres du fait de la déshydratation et de la nourriture inadaptée qui leur est ingurgitée de force, fait savoir The Conversation. À tout cela, s’ajoute le stress vécu par le reptile qui est contraint de maintenir une position de défense pendant des heures pour le « spectacle ». Interdite en Inde depuis 1972, car jugée cruelle, cette pratique continue au Maroc. Les charmeurs de serpent tiennent une place de choix dans le développement touristique de la place Jemaa El-Fna à Marrakech.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Tourisme - Jamaâ El Fna

Aller plus loin

Au Maroc, l’été rime avec danger : Les morsures de serpents en hausse

La saison estivale marque une hausse des morsures de serpents, constituant un enjeu de santé publique majeur au Maroc. L’augmentation des incidents en cette période est liée à...

Une ville marocaine parmi les destinations préférées des Français cet été

Alors que les vacances d’été viennent à peine de commencer, le Top 10 des destinations préférées des Français vient d’être dévoilé. Une destination marocaine est intégrée dans...

Maroc : avec l’été, attention aux piqûres de scorpion et morsures de serpents

Avec la hausse des températures, les piqures de scorpions et les morsures de serpent se multiplient dans certaines régions au Maroc. Pour soutenir les populations concernées,...

Marrakech : fini les arnaques à Jamaâ el Fna

Un ensemble de mesures seront mises en place par le Wali de Marrakech, Karim Kassi-Lahlou, en vue de mettre fin à l’anarchie qui règne sur la place de Jamaâ el Fna. L’affaire de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les touristes peuvent-ils entrer au Maroc avec un drone ?

Les touristes nationaux mais surtout étrangers développent de plus en plus une passion pour l’utilisation des drones. Que dit la loi marocaine sur cet appareil ?

Maroc : les recettes touristiques se consolident au troisième trimestre de l’année

Les recettes touristiques se sont élevées à 52,2 milliards de dirhams à fin août dernier, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), en forte augmentation de 155,9 % par rapport aux chiffres de l’année dernière.

Maroc : le football comme vitrine touristique

La Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) et l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) ont annoncé mercredi un partenariat stratégique, dans l’objectif de mettre en avant le Maroc comme destination touristique à travers le football.

Le tourisme au Maroc : une nouvelle feuille de route ambitieuse pour 2023-2026

Le Chef du Gouvernement marocain a présidé une cérémonie de signature pour le déploiement d’une feuille de route stratégique pour le tourisme 2023-2026. Celle-ci a pour objectif d’attirer 17,5 millions de touristes, d’atteindre 120 milliards de...

Maroc : les recettes touristiques explosent

Les recettes touristiques se sont élevées à quelque 36,7 milliards de dirhams à fin juillet dernier, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), en forte augmentation de 179,1 % par rapport aux chiffres de l’année dernière.

Maroc : le secteur du tourisme fait un retour en force

Avec l’Opération Marhaba 2022 et la reprise des activités touristiques, le secteur revient à un taux de récupération d’avant la crise sanitaire, selon le rapport mensuel de l’Office des changes publié le lundi 3 octobre.

Le Maroc retrouve le sourire avec une forte croissance du tourisme

Le secteur du tourisme au Maroc affiche une embellie à fin avril 2023, selon les derniers chiffres publiés par l’Observatoire du tourisme, se rapprochant du record d’avant la pandémie en 2019.

Ôvoyages revoie ses ambitions à la hausse au Maroc

Le tour opérateur français Ôvoyages annonce l’ouverture de quatre nouveaux Ôclubs l’été prochain au Maroc, une destination qu’il entend développer dans sa globalité.

L’un des plus beaux endroits au monde est Marocain

L’Erg Chebbi, ou dunes de Merzouga dans le Sahara marocain, est l’un des plus beaux endroits au monde, selon un classement réalisé par Time Out.

Des villages marocains parmi les plus beaux du monde

Deux villages marocains figurent sur la liste des plus beaux villages du monde qui ont reçu la palme de « Best Tourism Villages 2022 » de la part de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).