Marrakech : fini les arnaques à Jamaâ el Fna

14 juillet 2019 - 17h30 - Maroc - Ecrit par : K.B

Un ensemble de mesures seront mises en place par le Wali de Marrakech, Karim Kassi-Lahlou, en vue de mettre fin à l’anarchie qui règne sur la place de Jamaâ el Fna. L’affaire de la touriste escroquée par un charmeur de serpents, les histoires de taxis, ainsi que d’autres faits divers ont contraint les autorités à adopter une nouvelle politique de gestion de l’espace public.

Sur la place de Jamaâ el Fna, aucune spéculation ne sera plus tolérée par les responsables du service public. Tous les “commerçants” de la place seront soumis à un régime de travail spécifique. Les “hlayqias”, les charmeurs de serpents, les tatoueuses au henné et, même les chauffeurs de taxi, devront, dorénavant, afficher clairement leurs tarifs et porter un badge d’identification.

Au mois de juin 2019, une touriste étrangère a fait l’objet d’une arnaque de la part d’un charmeur de serpents, sur la place de Jamaâ el Fna. Pour une photo prise avec un reptile, celui-ci lui avait réclamé la somme de 450 dirhams. Elle a fini par porter plainte auprès de la Police touristique et, l’homme a été arrêté.

Quelques jours auparavant, des touristes étrangers avaient été contraints de payer la somme de 5.000 dirhams, dans un restaurant de la même place. Le gérant avait répondu à ceux qui le critiquaient que rien n’était caché et que les prix pratiqués étaient affichés et publics.

Sujets associés : Marrakech - Arnaque - Jamaâ El Fna

Aller plus loin

Arnakech : un repas à 5.000 dirhams à Jamaa el fna

Écoeurés par le montant exorbitant d’une facture qui sentait l’arnaque, des touristes n’ont pas hésité à crier au scandale et à prendre en vidéo un restaurant sur la place jamaa...

Les charmeurs de serpents de Marrakech : tradition ou cruauté ?

Les charmeurs de serpents, ou Aïssaoua, font partie intégrante de la culture marocaine. Mais leur activité sur la place Jemaa El-Fna à Marrakech, qui attire de nombreux...

Ces articles devraient vous intéresser :