Recherche

Marrakech : les tatoueuses en "burka" interdites

© Copyright : DR

14 juillet 2019 - 20h10 - Société

Les autorités locales de la ville de Marrakech partent en guerre contre les arnaques qui plombent l’honorabilité de la ville, dans la plupart des classements mondiaux. Parmi les endroits visés, la fameuse Place de Jamaa El Fn et ses mille et un métiers.

Mythique, cette place a pourtant une très mauvaise réputation, au niveau international, notamment, pour les prix pratiqués par certains commerçants ou par ceux censés amuser le public. Il en est ainsi des charmeurs de serpents et de ceux qui exposent les singes magots aux touristes, puis de ceux qui demandent des centaines de dirhams, pour une simple photo.

Afin de laisser une bonne impression aux touristes, qu’ils soient locaux ou étrangers, tous ceux qui interviennent sur cette place devront afficher leurs prix. Le charmeur de serpent a l’obligation, non seulement d’avoir un badge qui l’identifie mais, aussi, de disposer d’une liste de prix, pour les services proposés.

Autre nouveauté : les femmes qui font des tatouages sur la place. Celles-ci devront afficher les prix de leurs prestations et avoir le visage découvert. Fini, donc, les burkas et tous autres foulards masquant entièrement le visage. En réalité, il n’y a rien de religieux dans cette pratique vestimentaire. Mais, les femmes qui font ce métier ne souhaitent pas que leurs proches les reconnaissent. Elles devront, dorénavant, montrer leur visage ou changer de travail.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact