« Alger et Rabat veulent assumer un rôle de leadership pour l’Afrique du Nord »

25 janvier 2023 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les tensions entre le Maroc et l’Algérie ne vont pas en s’améliorant. Le politologue Zine Labidine Ghebouli affirme que Rabat et Alger veulent assumer un rôle de leadership pour l’Afrique du Nord.

« Le dossier du Sahara occidental est la monnaie d’échange qui façonne les tensions entre Alger et Rabat. En même temps, la guerre froide en cours [entre les deux pays] concerne des problèmes plus importants », a déclaré à Al Jazeera le politologue Zine Labidine Ghebouli. Selon lui, le Maroc et l’Algérie veulent assumer un rôle de leadership pour l’Afrique du Nord. Pour ce faire, « ils cherchent à étendre et à renforcer leur influence régionale à travers l’Afrique du Nord, le Sahel et la Méditerranée », est persuadé l’analyste politique.

À lire : Abdelmadjid Tebboune ne veut pas « lâcher » la cause saharouie « quel qu’en soit le prix »

« Cela tient à la fois à la volonté de Rabat de consolider sa posture diplomatique en tant qu’allié de l’Occident et à la volonté d’Alger de marquer son retour en tant qu’acteur indépendant puissant », a-t-il ajouté. Des constats qui poussent Intissar Fakir, chercheur principal et directeur fondateur du programme Afrique du Nord et Sahel à l’Institut du Moyen-Orient, à écarter l’hypothèse selon laquelle les deux pays pourraient devenir un jour de grands voisins et amis.

À lire : Aidée par l’Iran, l’Algérie mène une cyberguerre contre le Maroc

« La façon dont je vois les choses, c’est qu’il n’y a aucun scénario dans lequel ces dirigeants marocains et ces dirigeants algériens puissent devenir de grands voisins et amis », a-t-elle dit, estimant que l’Algérie est heureuse de garder les choses là où elles sont parce que… dans le climat géopolitique [actuel] avec des prix [élevés] de l’énergie et du gaz et que l’Europe est très patiente, cela fonctionne bien pour elle.

À lire : « Les relations entre le Maroc et l’Algérie ne s’amélioreront pas de sitôt »

Toutefois, les tensions entre le Maroc et l’Algérie ne déteignent pas sur les liens historiques entre les deux peuples. « Je pense que les liens historiques entre les peuples algérien et marocain sont beaucoup plus forts et beaucoup plus profonds [qu’ils peuvent] être facilement touchés ou marqués par les tensions en cours ou même par les tentatives de certaines parties des deux capitales d’influencer cette relation », a noté le politologue Ghebouli.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Rabat - Alger

Aller plus loin

Aidée par l’Iran, l’Algérie mène une cyberguerre contre le Maroc

L’Algérie s’est alliée à l’Iran pour mener une cyberguerre contre le Maroc. Les hackers algériens ont lancé des plusieurs attaques contre des institutions et des sites...

Abdelmadjid Tebboune ne veut pas « lâcher » la cause saharouie « quel qu’en soit le prix »

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune réitère le soutien de son pays à la cause saharouie qu’il n’entend pas « lâcher » « quel qu’en soit le prix. »

Maroc-Algérie : les regrets d’Abdelmadjid Tebboune

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune évoque les relations entre le Maroc et son pays qui sont restées tendues ces dernières années, sans possibilité de leur réchauffement.

L’Algérie tient le Maroc pour responsable de la détérioration de ses relations avec la France

Réagissant à l’exfiltration par les services français de la militante et journaliste franco-algérienne Amira Bouraoui, objet d’une interdiction de quitter le territoire algérien...

Ces articles devraient vous intéresser :