Recherche

L’Algérie demande aussi des excuses au Maroc

© Copyright : DR

22 mai 2017 - 12h00 - Monde

C’est le principe de réciprocité. 24 heures après la convocation d’un diplomate algérien au ministère des Affaires étrangères pour explications, l’Algérie en a fait de même samedi.

Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères algérien indique que « l’ambassadeur du royaume du Maroc, Lahcène Adlekhalek, a été convoqué, samedi, au ministère des Affaires étrangères où il a été reçu par le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des États arabes, Abdelkader Messahel ».

Les propos sont quasiment les mêmes que ceux employés par le Maroc. On y parle de « vive protestations », de « provocations », de « comportement contraire aux règles élémentaires de bienséance et attentant à la courtoisie et aux us et coutumes diplomatiques » et même de « fâcheux incident ».

Ce « fâcheux incident », selon Alger, est le harcèlement dont aurait été victime « une jeune diplomate, membre de la délégation algérienne au séminaire du Comité des Nation unies sur la décolonisation, qui s’est tenue à Saint-Vincent et les Grenadines, du 16 au 18 mai 2017 ».

Expliquant que « l’Algérie était en attente d’excuses de la part du Maroc », le ministère algérien ajoute que les « agissements des membres de la délégation marocaine » ont été portés à la connaissance du Secrétaire générale de l’ONU.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact