Algérie-France : la crise pourrait profiter au Maroc

14 octobre 2021 - 14h00 - France - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le durcissement des tensions entre l’Algérie et la France pourrait être profitable au Maroc, analyse un journaliste français.

Lors d’un tchat avec les lecteurs du journal Le Monde, le journaliste français Frédéric Bobin, a fait une analyse pointue de la crise entre l’Algérie et la France et prévient que la situation pourrait profiter au Maroc qui verrait ses relations renforcées avec la France. « Le risque pour les Algériens est qu’une attitude trop hostile à l’égard de Paris jette davantage la France dans les bras du Maroc. On dira qu’elle est déjà très pro-marocaine, comme l’illustre la position de soutien de Paris au plan d’autonomie du roi Mohammed VI concernant le Sahara. Mais un basculement plus franc de Paris dans le camp de Rabat […] n’est pas forcément dans l’intérêt d’Alger », développe-t-il.

À lire : Visas : le Maroc, victime collatérale des tensions France-Algérie ?

Pour le journaliste français, les propos du président algérien ne sont pas de nature à apaiser les tensions avec la France. « Le président Tebboune a dit que le retour de l’ambassadeur algérien à Paris était conditionné par le “respect total de l’État algérien” par la France. C’est très compliqué. Cela signifie-t-il que Paris doit s’aligner à 100 % sur les intérêts du régime ? C’est évidemment difficilement recevable […] “Respecter l’État algérien” signifie-t-il, par exemple, cautionner sa politique répressive actuelle contre les sympathisants du Hirak, extrader les opposants vivant en France ? […] », s’interroge-t-il.

À lire : Maroc-Algérie : les dégâts collatéraux de la rupture des relations (vidéo)

Frédéric Bobin analyse aussi les propos du président français, Emmanuel Macron qui, selon lui, « calcule au plus juste les conséquences de ses propos » dans la perspective du scrutin de 2022. Toutefois, on note dans ses propos « une exaspération de plus en plus grande de Paris vis-à-vis d’Alger, une accumulation de contentieux sur la question migratoire (mauvaise volonté prêtée à Alger pour le rapatriement des migrants illégaux), les contrats économiques et commerciaux (déconvenues de la RATP et de Suez…), la sécurité régionale (tensions sur l’après – « Barkhane » au Sahel) et, bien sûr, l’affaire mémorielle », ajoute-t-il, relevant par ailleurs que « l’impact de la crise sur le Sahel est réel ».

Sujets associés : France - Algérie - Diplomatie

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

L’Algérie contribue-t-elle au refroidissement grandissant des relations entre le Maroc et la France ?

L’Algérie accuse le Maroc de mener des activités secrètes avec des organisations musulmanes afin de déstabiliser la France. Elle aurait transmis un rapport à Paris en ce...

Maroc-Algérie : les dégâts collatéraux de la rupture des relations (vidéo)

La rupture définitive des relations diplomatiques entre l’Algérie et le Maroc ne sera pas sans conséquence sur une partie de l’Afrique. Moussaab Hammoudi, chercheur en sciences...

Emmanuel Macron effectuera une visite en Algérie fin août

Le président français Emmanuel Macron, devrait effectuer un déplacement d’une journée en Algérie à la fin de ce mois d’août pour renforcer les relations entre les deux pays, lesquelles...

Maroc-Algérie : la situation est « très regrettable » selon la France

L’Ambassadeur de France au Maroc, Hélène Le Gal, a qualifié la situation entre le Maroc et l’Algérie, de « très regrettable ».

Nous vous recommandons

France

Conférence internationale sur la Libye : Nasser Bourita représente le Maroc à Paris

Le ministre des Affaires étrangères marocains, Nasser Bourita, est en France pour participer aux travaux de la Conférence internationale sur la Libye, prévue ce vendredi à Paris.

Écoles françaises : la nouvelle qui ne va pas plaire aux parents d’élèves

Dans ce contexte marqué par le confinement et l’enseignement à distance, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) envisage de faire payer les parents d’élèves les frais de scolarité...

Christophe Lecourtier est le nouvel ambassadeur de France au Maroc

Deux mois après le départ d’Hélène Le Gal, le nouvel ambassadeur de la France a été nommé. Il s’agit de Christophe Lecourtier qui prendra ses fonctions après l’approbation de Rabat.

Vendée : un Marocain évite de peu son expulsion au Maroc

La justice a condamné un Marocain de 25 ans résidant à Saint-Gilles-Croix-de-Vie à 14 mois de prison ferme pour trafic de cannabis et de cocaïne. Il a été conduit en maison d’arrêt à l’issue d’une comparution immédiate,...

Gérard Depardieu parle de sa proximité avec l’Islam

Gérard Depardieu a un grand intérêt pour toutes les religions, et particulièrement pour l’Islam. À cœur ouvert sur sa foi changeante, le producteur de cinéma déclare se sentir très bien dans une mosquée, quand il lui arrive d’y mettre les...

Algérie

Le Maroc au cœur d’une réunion de crise en Algérie

Les relations glaciales entre le Maroc et l’Algérie ont fait l’objet de discussions. Sous la houlette du président algérien Abdelmadjid Tebboune, une réunion s’est tenue, lundi 4 janvier 2021, en présence du Haut Conseil de...

L’équipe d’Algérie « très bien reçue » par les Marocains

Malgré la rupture des relations diplomatiques entre Alger et Rabat, le match opposant l’Algérie au Burkina Faso pour le compte de la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe du monde de la FIFA, Qatar 2022 aura bel et lieu le 7 septembre au Grand...

La colère des Marocains restés bloqués en Algérie

Plus d’une trentaine de Marocains encore bloqués en Algérie ont exprimé leur colère, dimanche 31 mai, devant le consulat du Maroc à Oran. Et pour cause.

L’Algérie enquête sur l’espion « marocain »

Un vent de panique souffle sur les services de renseignement algériens qui recherchent désespérément l’espion qui a divulgué les informations sur l’admission d’urgence de Brahim Ghali, leader du Polisario dans un hôpital de Logroño, en Espagne sous le nom...

Nasser Bourita n’a pas quitté Alger

Les rumeurs selon lesquelles le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, aurait quitté la réunion des ministres des Affaires étrangères au sommet de la Ligue arabe, sont fausses.

Diplomatie

Le Maroc est un partenaire stratégique de l’Espagne, soutient Pedro Sánchez

Le Maroc a une importance stratégique pour les intérêts espagnols, a reconnu Pedro Sánchez lors de la présentation du Plan d’action pour l’internationalisation de l’économie espagnole 2021-2022.

Affaire Ghali : l’ex-ministre Arancha Laya convoquée par le juge

L’enquête sur l’entrée de Brahim Ghali en Espagne en avril dernier semble se diriger vers la responsabilité directe de l’ex-ministre des Affaires étrangères espagnole, Arancha Gonzalez Laya. Elle vient d’être convoquée par le juge en charge du...

Coup de froid entre le Maroc et l’Allemagne

Dans une correspondance en date du 1ᵉʳ mars adressée au chef du gouvernement et autres membres du gouvernement, le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita a demandé la suspension de tout contact avec l’ambassade d’Allemagne à Rabat. Cette décision...

Maroc-Turquie : reconnaissance réciproque des certificats de vaccination

Le Maroc et la Turquie viennent de décider de la reconnaissance mutuelle des certificats de vaccin contre le Covid-19. Cette décision intervient après la rencontre virtuelle entre les ministres des Affaires étrangères Nasser Bourita et son homologue...

Entretien entre Nasser Bourita et son homologue chinois Wang YI

Le Ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Étranger, M. Nasser BOURITA, a eu, le jeudi 22 octobre 2020, un entretien téléphonique avec son homologue de la République Populaire de Chine, M. Wang YI. Entre...