L’Algérie dit pourquoi elle ne veut pas ouvrir ses frontières avec le Maroc

12 avril 2021 - 12h00 - Monde - Ecrit par : S.A

La réouverture des frontières terrestres entre le Maroc et l’Algérie n’est pas pour demain. C’est l’essentiel à retenir des dernières déclarations du ministre algérien de la Communication Ammar Belhimer sur le sujet.

« La demande de la réouverture les frontières par les responsables marocains ne suffit pas, car ces derniers doivent avoir de bonnes intentions et prendre les mesures nécessaires pour cesser les atteintes et les crimes à l’encontre de l’Algérie aux frontières, notamment le trafic les armes et de la drogue », a-t-il déclaré dans une interview accordée à Arabic Post. Dédouanant son pays, Ammar Belhimer a affirmé que l’Algérie ne tenait pas compte des « comportements inappropriés » au niveau des frontières en raison des « considérations humanitaires ». « Mais à un moment donné, l’autre côté persiste dans les transgressions et ne tient pas compte les relations de fraternité et de voisinage, nous sommes obligés de réciprocité et prendre les mesures nécessaires pour défendre et protéger nos droits », a-t-il martelé le responsable algérien.

Se prononçant sur l’affaire de la zone frontalière algéro-marocaine Figuig dans la wilaya de Bechar, il a indiqué que compte tenu du fait que ces frontières sont «  transformées en des issues préférées pour la contrebande », « les mesures ont été prises à cet effet pour mettre fin à ces pratiques dangereuses visant la sécurité et la stabilité de l’Algérie ». Les services de sécurité algériens avaient entre-temps donné un ultimatum aux agriculteurs marocains pour évacuer les exploitations de champs de palmiers-dattiers sises dans la localité d’El Arja, le 18 mars.

« Ces citoyens marocains, bien qu’ils exploitent les terres algériennes depuis les années sans la moindre contrepartie, ils payent, en revanche, les impôts pour leur pays », a par ailleurs précisé le porte-parole du gouvernement algérien.

Sujets associés : Algérie - Diplomatie - Frontières Maroc - Algérie

Aller plus loin

Vers une rupture des relations entre le Maroc et l’Algérie ?

Des rumeurs circulent sur une rupture imminente de l’axe Rabat-Alger. Les autorités algériennes auraient décidé de «  rompre dans les prochaines heures  » leurs relations...

Jeux méditerranéens : l’Algérie réserve un accueil spécial aux athlètes marocains

La délégation marocaine présente en Algérie dans le cadre de la 19ᵉ édition des jeux méditerranéens d’Oran, a eu droit à un accueil chaleureux à son arrivée à l’aéroport de la...

Jeux Méditerranéens : des journalistes marocains indésirables en Algérie

Les autorités algériennes ont refoulé une équipe de journalistes marocains envoyée en Algérie pour assurer la couverture médiatique de la 9ᵉ édition des Jeux Méditerranéens...

Maroc-Algérie : des personnalités appellent à la pacification des relations

Ouvrir les frontières terrestres pour permettre des couloirs humanitaires et la circulation des personnes, et mettre fin aux discours haineux et promouvoir une nouvelle ère des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Première célébration de la fête d’indépendance d’Israël au Maroc

Le bureau de liaison d’Israël au Maroc a organisé le 5 juillet dernier à Rabat, une cérémonie marquant la célébration de la 74ᵉ fête de l’indépendance de l’État hébreu. Une première depuis des années.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Le roi Mohammed VI réitère sa main tendue à l’Algérie

Le roi Mohammed VI a tendu encore une fois la main à l’Algérie qui a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc en août 2021 en raison notamment la question du Sahara.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.