Un diplomate algérien accuse le Maroc de créer « une situation fragile »

3 mars 2021 - 22h50 - Maroc - Ecrit par : S.A

L’ambassadeur d’Algérie à Yaoundé a affirmé que le Maroc ne cesse de «  piétiner  » les « engagements en créant une situation fragile de ni guerre ni paix » au Sahara. Il répliquait ainsi à un responsable marocain qui a qualifié l’Algérie d’«  ennemie  ».

Les propos du professeur Mohammed Benhamou, président du Centre marocain d’études stratégiques n’ont pas plu au diplomate algérien Merzak Bedjaoui. Dans une déclaration au journal camerounais La Nouvelle Expression, l’ambassadeur d’Algérie à Yaoundé a rappelé les principes de base de la politique étrangère algérienne. Il s’agit entre autres de la défense de la cause palestinienne et la décolonisation des territoires occupés, à l’image de ceux du Sahara occidental.

Se penchant sur la question du Sahara, il a rappelé les résolutions et les décisions des déférentes organisations internationales et régionales, notamment l’inscription de territoire du Sahara Occidental par l’Assemblée générale de l’ONU depuis 1963 sur la liste des territoires non autonomes. Le diplomate algérien a également rappelé qu’en 2002, le Secrétaire général adjoint de l’ONU en charge des affaires juridiques, Hans Corell avait conclu lui aussi que « le Maroc n’est pas la puissance administrant le territoire sahraoui ».

Sur la base de cette conclusion, « la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) avait rendu des arrêts sur les produits agricoles, la pêche et les transports aériens, respectivement en décembre 2015 et novembre 2018 », a-t-il poursuivi, ajoutant qu’«  en vertu de la charte de l’ONU, le Sahara Occidental était un territoire distinct et séparé de celui du royaume du Maroc ».

Selon le diplomate algérien, le Maroc ne cessait de « piétiner ces engagements en créant une situation fragile de ni guerre ni paix ». Il n’a pas manqué de rappeler que la reconnaissance par l’ancien président américain, Donald Trump, de la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental avait pour contrepartie la normalisation des relations entre le régime marocain et l’entité sioniste, alliée des États-Unis.

Merzak Bedjaoui a par ailleurs appelé l’ONU à désigner « urgemment un envoyé spécial au Sahara pour appliquer le principe d’autodétermination, de manière à ce que le peuple sahraoui puisse enfin décider de son futur en toute liberté ». Selon lui, cette démarche conduira non seulement à la stabilité régionale mais aussi « permettra aux pays de l’Afrique du Nord de construire leur organisation régionale, l’Union du Maghreb arabe (UMA), avec la République arabe sahraouie démocratique ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Sahara Marocain

Aller plus loin

Le Maroc accusé d’être derrière le hirak algérien

L’Algérie accuse le Maroc d’être la main invisible derrière le hirak qui ne décolère pas. En dépit de la situation sanitaire, la marche hebdomadaire a eu lieu vendredi dernier....

Sahara : l’appel du président algérien au Maroc et à la « RASD »

Lors de la réunion par visioconférence du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) au niveau des chefs d’État et de gouvernement, le président algérien...

Un responsable algérien veut exclure le Maroc du Maghreb arabe

Le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderrazak Makri affirme que le «  Maroc doit choisir entre la normalisation avec Israël et l’Union du Maghreb »,...

L’Algérie accuse le Maroc d’être derrière l’attaque d’un convoi au Mali

Un responsable algérien affirme que le Maroc est responsable de l’attaque armée contre le convoi algérien dans la ville de Gao, au Nord du Mali.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

Rachid M’Barki sanctionné à cause du Sahara : Lahcen Haddad crie à l’indignation

La mise en retrait par BFMTV de son journaliste franco-marocain, Rachid M’Barki, à qui la chaîne française reproche d’avoir prononcé à l’antenne l’expression « Sahara marocain » a suscité une réaction de la part du parlementaire et ancien ministre...

Marathon des sables : le Marocain Rachid El Morabity vise un 10ᵉ titre

Le Marocain Rachid El Morabity, 9 fois vainqueur du Marathon des sables, l’un des plus difficiles au monde, vise une dixième victoire de cette course qui démarre ce dimanche.

Staffan de Mistura tiendra des « consultations bilatérales » avec le Maroc et le Polisario

L’envoyé du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, tiendra des « consultations bilatérales » avec les représentants des autorités marocaines et du Front Polisario, a annoncé le porte-parole du secrétaire...

Le mystère de la lettre de Pedro Sánchez au roi Mohammed VI

Le gouvernement espagnol continue de refuser de divulguer le contenu de la lettre envoyée par Pedro Sánchez au roi Mohamed VI, le 14 mars 2022. Cette lettre est considérée comme le « secret mieux gardé de la politique espagnole », s’étonne un journal...

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...