L’Algérie « vole » le malhoun marocain

30 mars 2021 - 16h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Des sites proches du régime algérien s’emploient à «  voler  » des productions marocaines du Malhoun, un patrimoine immatériel, civilisationnel et culturel du royaume en passe d’être inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Hommes de lettres, artistes, intellectuels et universitaires marocains dénoncent cet acte.

D’une guerre diplomatique à une guerre culturelle ? Said El Miftahi, artiste et chercheur dans l’art du Malhoun affirme avoir constaté que certains sites proches du régime algérien et de ses généraux volaient des productions marocaines du Malhoun et changeaient les noms de leurs auteurs pour les attribuer à l’Algérie et présenter, par la suite, les œuvres artistiques à l’UNESCO, rapporte Assabah. Mécontents, ce chercheur et son confrère Abdelmajid Fennich, ainsi que bon nombre de Marocains, parlementaires, journalistes et chercheurs dans le patrimoine immatériel ont lancé signé une pétition pour dénoncer cet acte.

Said El Miftahi et Abdelmajid Fennich envisageraient de saisir la justice à travers une plainte qui serait déposée au nom de la société civile marocaine contre les auteurs de cet acte. La finalité serait d’identifier la main invisible derrière Cheikh Sidi Abdelaziz El Maghraoui, l’Algérien qui vole, sur les réseaux sociaux, le patrimoine immatériel marocain. Autre action : les signataires de la pétition ont décidé de protéger les droits des auteurs du Malhoun marocain, décédés il y a plus de 70 ans. Dans ce sens, ils entendent saisir l’Organisation internationale de la propriété intellectuelle.

Les pétitionnaires appellent par ailleurs le ministère de la Culture à œuvrer pour la protection du patrimoine immatériel du royaume et à sa promotion par l’organisation d’activités culturelles et de festivals, ainsi que par le développement de structures organisationnelles.

Sujets associés : Algérie - Droits et Justice - Unesco - Ministère de la Culture

Aller plus loin

Le Melhoun et Dekka Marrakchia deviennent patrimoine immatériel de l’ICESCO

Encore de nouveaux sites historiques, arts ou éléments culturels inscrits sur les listes finales du patrimoine matériel et immatériel dans le monde islamique. Le Comité en...

Abidat Rma bientôt au patrimoine immatériel mondial de l’humanité ?

Le Maroc envisage de faire connaître au monde entier l’art d’Abidat Rma en l’inscrivant sur la liste du patrimoine immatériel mondial de l’humanité. L’annonce a été faite par le...

Un diplomate algérien accuse le Maroc de créer « une situation fragile »

L’ambassadeur d’Algérie à Yaoundé a affirmé que le Maroc ne cesse de «  piétiner  » les « engagements en créant une situation fragile de ni guerre ni paix » au Sahara. Il...

L’armée algérienne s’en prend violemment au Maroc

Le ministère algérien de la Défense nationale a apporté un démenti formel aux informations selon lesquelles l’Armée nationale populaire (ANP) s’apprête à envoyer des troupes...

Ces articles devraient vous intéresser :

Des Marocains exploités dans des hôtels associés au Mondial Qatar 2022

Treize des 17 groupes hôteliers associés à la Coupe du monde Qatar 2022 emploient des migrants d’Afrique dont des Marocains et d’Asie, selon une étude.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Le journal en anglais à la télévision marocaine

Le Maroc manifeste un intérêt grandissant pour l’anglais. Il entend diffuser des informations dans cette langue qui est la plus parlée dans le monde, avec un total de plus de 1,4 milliard de locuteurs, afin d’attirer davantage les touristes anglophones.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Le Maroc veut inscrire le caftan sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO

Le Maroc s’active pour l’inscription du caftan sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). Un atelier a été organisé en ce sens.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Maroc : le casier judiciaire électronique enfin lancé

Le ministère de la Justice a procédé mardi, au lancement de quatre nouveaux services numériques dont le casier judiciaire électronique.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Grosse amende pour Maroc Telecom

L’Agence nationale de règlementation des télécommunications (ANRT) a récemment notifié à Maroc Telecom une nouvelle sanction en lien avec l’affaire de dégroupage dans laquelle elle a été condamnée en 2020. Elle va devoir payer 2,45 milliards de...