L’Algérie maintient son hostilité envers le Maroc

18 janvier 2024 - 08h00 - Monde - Ecrit par : S.A

L’Algérie a une fois de plus affiché sa détermination à défendre la cause sahraouie et à soutenir le Polisario qui revendique un référendum d’autodétermination intégrant l’option d’indépendance sous l’égide de l’ONU.

« L’Algérie qui a subi les affres du colonialisme, restera fidèle à ses positions envers les causes justes à travers le monde, à leur tête les questions palestinienne et sahraouie. […] C’est pour cette même raison qu’elle lutte, aujourd’hui, par tous les moyens, dans le respect de la légalité internationale, pour trouver des solutions à toutes les questions justes », a déclaré lundi le chef d’État-major de l’Armée nationale populaire (ANP), le Général d’Armée Saïd Chanegriha dans une allocution d’orientation, diffusée par visioconférence en marge d’une visite de travail et d’inspection en 2ᵉ Région militaire à Oran. La question du Sahara reste l’un des points de friction entre le Maroc et l’Algérie qui a rompu de façon unilatérale ses relations diplomatiques avec son voisin en 2021.

À lire :L’Algérie tend-elle la main au Maroc ?

En décembre, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a adopté la même posture. « L’Algérie défendra toujours le Sahara occidental », a-t-il déclaré dans son discours devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès. Développant son propos, Abdelmadjid Tebboune a avancé que l’Algérie soutient le combat du peuple sahraoui, car il s’agit d’une question de décolonisation qui est inscrite à la commission de décolonisation des Nations Unies. Un discours qui écarte l’éventualité d’une réconciliation entre Rabat et Alger.

À lire :L’Algérie interdit les ports marocains : vers la fin des échanges commerciaux ?

S’agissant de la Palestine, le chef de l’armée algérienne a réitéré la position « claire » de l’Algérie. « Concernant cette question centrale et intangible dans notre politique étrangère, le soutien de l’Algérie était clair, traduit par les déclarations officielles des hautes autorités du pays, condamnant les agressions contre le peuple palestinien, et la décision d’accueillir les blessés, notamment les enfants, dans les hôpitaux nationaux, et l’envoi d’aides humanitaires et médicales aux Palestiniens à Gaza », a-t-il indiqué.

À lire :La tension monte entre l’Algérie et les Émirats, le Maroc au centre des discordes

Le Général d’Armée Saïd Chanegriha, a par ailleurs appelé les « patriotes sincères » à adhérer au projet de renaissance de l’Algérie nouvelle, afin de déjouer tous les desseins hostiles visant la sécurité et la stabilité du pays.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Polisario - Sahara Marocain

Aller plus loin

La tension monte entre l’Algérie et les Émirats, le Maroc au centre des discordes

Tendues depuis 2021, les relations entre l’Algérie et les Émirats arabes unis, se sont exacerbées depuis l’été dernier. Les autorités émiraties accusent Alger de nuire à leurs...

Scènes de liesse en Algérie après l’élimination du Maroc (vidéo)

De nombreux Algériens éprouvent une satisfaction méchante après l’élimination surprise des Lions de l’Atlas face à l’Afrique du Sud en huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique...

L’Algérie craint un rapprochement France - Maroc

Les médias algériens ont durement critiqué le nouveau ministre français des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné, pour ses déclarations pro-Maroc.

Ports marocains interdits : L’Algérie pénalisée par ses choix ?

La décision des autorités algériennes d’interdire les ports marocains à ses opérateurs économiques ne sera pas sans conséquences sur son économie, analysent des économistes.

Ces articles devraient vous intéresser :

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

Sahara : un drone marocain abattu par le Polisario ?

Des images montrant un drone prétendument marocain abattu par le Polisario dans le Sahara circulent sur les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il en réalité ?

Rachid M’Barki sanctionné à cause du Sahara : Lahcen Haddad crie à l’indignation

La mise en retrait par BFMTV de son journaliste franco-marocain, Rachid M’Barki, à qui la chaîne française reproche d’avoir prononcé à l’antenne l’expression « Sahara marocain » a suscité une réaction de la part du parlementaire et ancien ministre...

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.

La marque Lacoste présente ses excuses au Maroc

L’affaire des polos Lacostearborant une carte tronquée du Maroc, excluant ses provinces du sud, connaît un nouvel épisode. Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a confirmé que les responsables de la célèbre marque française de...

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

Élections en Espagne : la droite remettra-t-elle en cause la marocanité du Sahara ?

Au lendemain de la débâcle électorale de son parti, Pedro Sanchez, le président du gouvernement espagnol, vient d’annoncer la tenue d’élections anticipées pour le 23 juillet. Ces élections pourraient voir l’arrivée du Parti populaire (PP) et la remise...