L’Algérie maintient son hostilité envers le Maroc

18 janvier 2024 - 08h00 - Monde - Ecrit par : S.A

L’Algérie a une fois de plus affiché sa détermination à défendre la cause sahraouie et à soutenir le Polisario qui revendique un référendum d’autodétermination intégrant l’option d’indépendance sous l’égide de l’ONU.

« L’Algérie qui a subi les affres du colonialisme, restera fidèle à ses positions envers les causes justes à travers le monde, à leur tête les questions palestinienne et sahraouie. […] C’est pour cette même raison qu’elle lutte, aujourd’hui, par tous les moyens, dans le respect de la légalité internationale, pour trouver des solutions à toutes les questions justes », a déclaré lundi le chef d’État-major de l’Armée nationale populaire (ANP), le Général d’Armée Saïd Chanegriha dans une allocution d’orientation, diffusée par visioconférence en marge d’une visite de travail et d’inspection en 2ᵉ Région militaire à Oran. La question du Sahara reste l’un des points de friction entre le Maroc et l’Algérie qui a rompu de façon unilatérale ses relations diplomatiques avec son voisin en 2021.

À lire :L’Algérie tend-elle la main au Maroc ?

En décembre, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a adopté la même posture. « L’Algérie défendra toujours le Sahara occidental », a-t-il déclaré dans son discours devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès. Développant son propos, Abdelmadjid Tebboune a avancé que l’Algérie soutient le combat du peuple sahraoui, car il s’agit d’une question de décolonisation qui est inscrite à la commission de décolonisation des Nations Unies. Un discours qui écarte l’éventualité d’une réconciliation entre Rabat et Alger.

À lire :L’Algérie interdit les ports marocains : vers la fin des échanges commerciaux ?

S’agissant de la Palestine, le chef de l’armée algérienne a réitéré la position « claire » de l’Algérie. « Concernant cette question centrale et intangible dans notre politique étrangère, le soutien de l’Algérie était clair, traduit par les déclarations officielles des hautes autorités du pays, condamnant les agressions contre le peuple palestinien, et la décision d’accueillir les blessés, notamment les enfants, dans les hôpitaux nationaux, et l’envoi d’aides humanitaires et médicales aux Palestiniens à Gaza », a-t-il indiqué.

À lire :La tension monte entre l’Algérie et les Émirats, le Maroc au centre des discordes

Le Général d’Armée Saïd Chanegriha, a par ailleurs appelé les « patriotes sincères » à adhérer au projet de renaissance de l’Algérie nouvelle, afin de déjouer tous les desseins hostiles visant la sécurité et la stabilité du pays.

Sujets associés : Algérie - Polisario - Sahara Marocain

Aller plus loin

L’Algérie interdit les ports marocains : vers la fin des échanges commerciaux ?

L’Algérie a récemment interdit à ses opérateurs économiques d’effectuer toute opération de transbordement ou de transit via les ports marocains, en réaction aux « agissements...

L’Algérie tend-elle la main au Maroc ?

Dans une interview, Ahmed Attaf, ministre algérien des Affaires étrangères, revient sur la rupture des relations diplomatiques entre son pays et le Maroc. La teneur de ses...

La fausse main tendue d’un responsable algérien au Maroc

Depuis la frontière entre le Maroc et l’Algérie, un responsable politique algérien a réitéré les accusations « d’actes hostiles incessants perpétrés » de Rabat contre Alger et...

Ports marocains interdits : L’Algérie pénalisée par ses choix ?

La décision des autorités algériennes d’interdire les ports marocains à ses opérateurs économiques ne sera pas sans conséquences sur son économie, analysent des économistes.

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, un trek solidaire vire au cauchemar

Alors qu’elles participaient fin octobre au Trek Rose Trip, qui sensibilise au cancer du sein, récolte des fonds pour l’association Ruban Rose et plusieurs autres structures, au Sahara, au Maroc, plus de 800 femmes ont vécu une expérience...

Élections en Espagne : la droite remettra-t-elle en cause la marocanité du Sahara ?

Au lendemain de la débâcle électorale de son parti, Pedro Sanchez, le président du gouvernement espagnol, vient d’annoncer la tenue d’élections anticipées pour le 23 juillet. Ces élections pourraient voir l’arrivée du Parti populaire (PP) et la remise...

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Sahara : l’ONU accuse, le Polisario récuse et critique le Maroc

Le Polisario critique le rapport du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, sur la situation au Sahara qui l’accable et accuse le Maroc de violation continue de la présence et du travail de la MINURSO.

Josep Borrell « indésirable » à Rabat

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a annulé une réunion prévue en septembre à Rabat avec le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour la politique étrangère, Josep Borrell, la jugeant « inappropriée » après la récente...

Staffan de Mistura tiendra des « consultations bilatérales » avec le Maroc et le Polisario

L’envoyé du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, tiendra des « consultations bilatérales » avec les représentants des autorités marocaines et du Front Polisario, a annoncé le porte-parole du secrétaire...

Le Maroc déploie de grands moyens pour surveiller ses frontières

Le Maroc mobilise d’importantes ressources matérielles et humaines pour contrôler et surveiller ses frontières terrestres longues de 3 300 km et maritimes sur une distance de 3 500 km en plus de l’espace aérien.

Le mystère de la lettre de Pedro Sánchez au roi Mohammed VI

Le gouvernement espagnol continue de refuser de divulguer le contenu de la lettre envoyée par Pedro Sánchez au roi Mohamed VI, le 14 mars 2022. Cette lettre est considérée comme le « secret mieux gardé de la politique espagnole », s’étonne un journal...